Une étude révèle que ces 2 positions de sommeil augmentent les risques d’Alzheimer !

Saviez-vous que votre position de sommeil pouvait affecter votre santé ? En effet, dormir sur le ventre, le côté ou le dos peut modifier le fonctionnement de certaines parties de votre corps. Voici comment votre façon de dormir peut affecter votre corps.

La meilleure position de sommeil pour prévenir Alzheimer

Certaines positions de sommeil peuvent vous aider à prévenir des maladies comme Alzheimer. C’est ce qu’ont révélé les chercheurs de l’Université Stony Brooke dans une étude publiée dans le Journal of Neuroscience. Selon les scientifiques, dormir sur le dos ou sur le ventre accentuerait les risques d’Alzheimer.

Comment expliquer cela ? Pour en arriver à cette conclusion, les chercheurs ont étudié les cerveaux de rats endormis sur le côté, sur le ventre ou sur le dos grâce à des radios IRM. En étudiant les analyses des radios, ils en ont conclu que lors du sommeil, le système lymphatique était chargé de nettoyer les toxines produites par les neurones au niveau du cerveau, profitant de son repos. Cependant, ils ont noté que le cerveau se nettoyait plus efficacement lorsque le sujet dormait sur le côté. À l’inverse, lorsque le sujet dort sur le ventre ou sur le dos, les toxines s’accumulent et le cerveau a du mal à s’en débarrasser, d’où les risques de développer une maladie neurologique comme Parkison ou Alzheimer. Ce sujet est toujours en débat parmi les scientifiques…

Le manque de sommeil et ses conséquences sur la santé…

En règle générale, le corps a besoin de 7 à 8 heures de sommeil par jour. Cependant, ces besoins varient d’une personne à une autre, mais un manque de sommeil peut affecter l’humeur et les performances du corps. Voici les maladies que peut engendrer le manque de sommeil :

Ostéoporose

L’ostéoporose est une maladie qui se caractérise par une diminution de la masse osseuse. L’os devient donc plus fragile et les risques de fracture augmentent. Le docteur Carol Everson du Medical College of Wisconsin a prouvé cela en effectuant des études sur des rats de laboratoire. Elle a découvert que le manque de sommeil perturbait la formation de la masse osseuse et que celle-ci diminuait avec le temps. Pensez à vos os, ne vous privez pas de sommeil !

Perte de mémoire

Le manque de sommeil peut affecter la mémoire. C’est ce que le professeur Elisabeth Gould de l’Université de Princeton a tenté d’expliquer. La scientifique a privé des rats de laboratoire de 72 heures de sommeil. Elle a découvert que le manque de sommeil inhibait la division des neurones au niveau de l’hippocampe, une partie du cerveau qui joue un rôle essentiel lors du processus de mémorisation.

Accident vasculaire cérébral

Outre le cerveau et les os, le manque de sommeil affecte également le cœur. Selon le National Sleep Foundation, le manque de sommeil augmente les risques d’accident vasculaire cérébral. Les chercheurs ont étudié le cas de 3 000 adultes âgés de plus de 45 ans et qui dormaient moins de 6 heures par nuit. Résultat : ces personnes présentaient deux fois plus de risques d’avoir un AVC que les personnes dormant entre 6 et 8 heures par jour.
Conclusion : tâchez de dormir suffisamment… en adoptant la bonne position !

Contenus sponsorisés
Loading...
Close