x

Comment vous soigner naturellement avec les astuces de grand-mère

Chaque saison a son lot de petits maux. Cela est particulièrement vrai en hiver, lorsque le rhume et les maux de gorge sont de la partie. Et les basses températures ne sont pas les seules à nous incommoder. Rhinites au printemps, rougeurs en été sont autant de désagréments dont on pourrait bien se passer. Inutile de se préoccuper, Mamie vous livre tous ses secrets.

Nez bouché, mal au ventre, crampes… la vie comporte des petits désagréments qui gênent notre bien-être au quotidien. Les plus courants concernent bien souvent les troubles de la vésicule biliaire : digestion lente, lourdeur et somnolence après le repas, goût amer dans la bouche, ballonnements, crampes, constipation. Tentez de les soulager en suivant les remèdes d’antan. Les ballonnements s’en iront avec des infusions de romarin fleuri. Faites-en infuser 50 grammes dans de l’eau bouillante pendant 10 minutes : votre potion est prête ! Buvez-en 1 tasse après chaque repas. Si vous êtes constipé, mangez 1 kiwi à jeun tous les matins avec 1 yaourt. Rajoutez également 1 cuillère à soupe d’huile d’olive à vos plats, elle agit en réduisant le risque de reflux d’acidité de l’estomac vers l’œsophage (ou reflux gastro-œsophagien). Elle est aussi efficace sur le tonus et l’activité de la vésicule biliaire et stimule la sécrétion de la bile dans le foie, ce qui favorise la digestion des lipides alimentaires. Si le mal persiste : consultez ! Vous souffrez plutôt de brûlures d’estomac ? Elles surgissent toujours au mauvais moment et vous empêchent de savourer un bon repas. Calmez les reflux gastro-œsophagiens en consommant 3 fois par jour avant chaque repas 1 tasse contenant une infusion de fenouil (fruits), de camomille allemande (fleurs), de mélisse (feuilles) et de marjolaine (fleurs) à parties égales. Mélangez 2 cuillerées à café du mélange dans 1 tasse d’eau bouillante et laissez infuser une quinzaine de minutes. Enfin, en cas de crise de foie, préparez une citronnade chaude. Dans 1 litre d’eau, pressez 1 citron et rajoutez 1 cuillère à soupe de miel. Buvez cette tisane toute la journée jusqu’à ce que l’indigestion s’en aille.

Et pour lutter contre les maux de tête, Grand-mère se fabriquait un cataplasme relaxant. Mélangez de l’argile verte avec un peu d’eau, ajoutez-y 1 cuillerée à soupe d’huile d’olive puis 2 gouttes d’huile essentielle de lavande et 2 gouttes d’huile essentielle de menthe poivrée, malaxez jusqu’à obtenir une pâte homogène. Placez le tout dans une serviette et posez-la sur le front ou la nuque, Pour davantage d’efficacité, allongez-vous dans le noir et laissez le cataplasme appliqué au moins 2 heures.

Les périodes de règles amènent également leurs désagréments. Mamie prenait alors un bain qu’elle agrémentait de sels minéraux. Ajoutez à votre eau de lavage 250 grammes de sel marin et la même quantité de bicarbonate de soude. Obtenez un effet optimum en vous allongeant dans de l’eau bien chaude. La poitrine n’est pas en reste et peut être douloureuse durant les règles. Apaisez-la avec de l’huile de ricin. Déposez en quelques gouttes sur des compresses puis appliquez-les sur votre poitrine. Réchauffez les cotons imbibés à l’aide d’un coussin chauffant durant 1 bonne heure. Attendez au moins 5 jours pour obtenir des résultats concluants. Lorsque la ménopause arrivait, Mamie tirait profit des vertus de la sauge sclarée. Contre les bouffées de chaleur, elle déposait 1 goutte d’huile essentielle de sauge sclarée sur 1 sucre qu’elle laissait fondre dans la bouche.

Remède de mamie – Ecoparent

Les soucis des sportifs du dimanche

Faire du sport, c’est bon pour la santé, tout le monde le sait ! Certes, mais le risque de se blesser est d’autant plus grand. Une mauvaise chute est vite arrivée. Sur le moment, vous ne ressentez pas vraiment la douleur, ce n’est qu’après avoir pris une douche qu’elle se fait sentir Vous découvrez alors des ecchymoses sur votre corps. Calmez-les rapidement en déposant dessus, le plus rapidement possible après le choc, une poche de glaçons. L’arnica (capitules floraux) est incontestablement la plante de choix en cas de contusion ou d’ecchymoses. Appliquez soit en compresses sur la zone touchée une gaze imbibée de teinture d’arnica, soit en massages légers jusqu’à pénétration complète une pommade à base d’huile d’arnica. Consultez rapidement si vous ne constatez pas d’amélioration.

Chaque activité entraîne ses blessures. Vous adorez barboter dans l’eau ? Vous risquez de faire des otites à répétition. En parallèle d’un éventuel suivi médical, soulagez-les en appliquant une source de chaleur. Que cela soit celle du sèche-cheveux ou d’une bouillotte, laissez agir 10 minutes. Les crampes sont aussi chose courante chez les nageurs. Evitez-les en privilégiant une alimentation riche en calcium et en magnésium : germes de soja, pain complet, avocat, banane ou encore miel et chocolat noir. Le grand sportif que vous êtes a certainement dû souffrir d’ampoules, et plus d’une fois ! Ces vilaines cloques ont le chic pour vous gâcher votre séance. Sachez vous en préserver en enfilant deux paires de chaussettes l’une sur l’autre : une fine et une normale. Le frottement se fera ainsi entre les deux chaussettes et non sur votre peau. Et lorsque l’ampoule est déjà là ? La première mesure est d’éviter toute source de frottement. Le traitement le plus efficace consiste en l’application locale de pansements colloïdaux, qui permettent une reconstitution cutanée très rapide et sans douleur. En l’absence de ce « remède miracle », et dans l’urgence, percez l’ampoule à l’aide d’une aiguille bien désinfectée. Traversez la cloque doucement. La lymphe va s’écouler aussitôt et permettre à votre peau de cicatriser plus vite. Surtout, faites attention à ne pas enlever la peau ! Et si vous préférez faire appel aux plantes pour calmer la douleur et accélérer la cicatrisation, appliquez une compresse de gaze mouillée ayant reçu quelques gouttes d’huile essentielle de camomille romaine ou une compresse trempée dans une infusion concentrée de camomille romaine.

Personne n’échappe aux courbatures quelle que soit la discipline pratiquée ! Nos ancêtres les faisaient disparaître avec une décoction à la camomille. Dans 1 litre d’eau froide, plongez 50 grammes de cette plante. Portez à ébullition 15 minutes. Filtrez et rajoutez la préparation à l’eau de votre bain. En quelques instants, vous serez relaxé et vos muscles seront détendus. 

TISANE ANTITUSSIVE

La fleur séchée de violette calmera votre toux en peu de temps. Connue pour ses vertus apaisantes, elle soulage la gorge et les bronches. Infusez 20 grammes de fleurs séchées de violette dans 1 litre d’eau. Sucrez avec 1 cuillère à café de miel et savourez votre infusion à raison de 3 tasses par jour. En quelques jours, vous ne tousserez plus. 

Les désagréments printaniers et estivaux

Les beaux jours sont enfin là. Le soleil brille, le temps de pique-niquer est arrivé. Vous n’avez qu’une envie : profiter du plein air. Mais c’est aussi la venue du rhume des foins et des piqûres de moustiques… Ne vous laissez plus gâcher vos moments de plaisir ! Les solutions simples de Mamie vous aideront à y faire face. Sa première astuce est de préparer votre peau aux rayons solaires. Avant une exposition, renforcez votre organisme en vitamine A. Lavez et coupez 2 grosses carottes puis mixez-les dans une centrifugeuse. Ajoutez 2 abricots et 1 petite cuillère de gingembre frais pelé et haché. Savourez ce remède 2 fois par semaine, à jeun. Vous aurez ainsi une belle peau dorée à condition de bien la protéger durant l’exposition avec une crème solaire adéquate. Vous n’avez pas écouté Grand-mère, un léger coup de soleil a déjà fait son apparition ? Réparez les dégâts avec un cataplasme maison rafraîchissant, calmant et hydratant. Découpez 1 concombre frais en rondelles et apposez-les sur la zone meurtrie. Autre solution : étalez un peu de yaourt nature sur la peau brûlée et laissez sécher. Rincez à l’eau.

Pour apaiser les piqûres de moustiques… soyez courageux ! Arrêtez les démangeaisons avec de l’oignon aussitôt après la piqûre. Coupez-le en deux et frottez les cloques avec en un passage, la peau est apaisée. Vous pouvez aussi frictionner la lésion avec des feuilles de plantain et répéter la friction toutes les 30 minutes. Enfin, sur toute piqûre d’insecte, on peut aussi écraser, à l’occasion, de la pulpe de joubarbe commune (ou artichaut sauvage), ce qui apporte un soulagement immédiat. Si un œdème local s’est formé, appliquez de l’alcoolat de lavande comme anti inflammatoire pour réduire l’œdème.

Astuces de grands-mères – World 

Combattre le froid automnal et hivernal

Atchoum ! Un son familier en automne et en hiver. Mamie calmait les affections virales avec les plantes. Pour un petit rhume, elle se préparait une inhalation à l’essence de camomille. Ajoutez en 7 gouttes dans 2 litres d’eau bouillante, rajoutez 4 feuilles d’eucalyptus et inhalez la mixture en vous posant une serviette sur la tête. Autre solution : le cataplasme de graines de lin. Versez-en 150 grammes dans 1 litre d’eau. Portez à ébullition durant 10 minutes et réduisez le feu jusqu’à obtenir une pâte gélatineuse. Placez la mixture obtenue dans un torchon propre et appliquez-le sur votre poitrine pendant 2 heures. Attention, le cataplasme doit être chaud mais non brûlant. Les maux de gorge, quant à eux, seront apaisés avec un sirop maison revigorant. Coupez et écrasez 10 gousses d’ail et 1 oignon. Incorporez le tout dans 1 pot avec 10 cuillères à soupe de miel. Mélangez énergiquement. Laissez reposer 3 heures puis prenez 2 à 3 cuillères à café dans la journée. 

Les changements de température assèchent la peau. Préparez-la à affronter le froid avec une crème protectrice. Mélangez 50 grammes de miel, 50 grammes de lanoline et 20 grammes de beurre de cacao au bain-marie. Dès que la pâte devient homogène, rajoutez 20 grammes de glycérine. Hors du feu, 5 minutes plus tard, incorporez 15 grammes de gelée royale, 2 gouttes d’huile essentielle de santal et 2 gouttes d’huile essentielle de rose. Une crème onctueuse se forme. Appliquez-la sur votre visage en petite quantité dans le mois qui suit sa fabrication. Quant aux engelures, Grand-mère les baignait dans de l’eau chaude de céleri. Portez à ébullition 1 beau pied de céleri entier pendant 1 heure. Récupérez l’eau de cuisson et trempez les zones endolories dedans. Renouvelez 3 fois pour obtenir des résultats.

SOS MAL DE DOS

Préparez-vous un cataplasme chauffant aussi efficace que les patchs du commerce (souvent vendus à un prix prohibitif).  Mélangez 1 tasse de moutarde en poudre avec 2 tasses de farine et ajoutez de l’eau jusqu’à obtention d’un mélange homogène. Etalez sur un linge propre que vous plierez. Appliquez ensuite sur la peau enduite de vaseline

Contenus sponsorisés
Loading...