Comment faire pousser du persil à la maison ?

Le persil est l'une des herbes phares en cuisine. Il apporte une vraie touche de saveur ensoleillée, assaisonne nos salades et nos viandes et parfume toutes nos recettes culinaires, de la plus simple à la plus sophistiquée. Sans lui, nos plats seraient bien fades. Sans aucun doute, cette herbe aromatique est indispensable toute l'année. Mais, imaginez maintenant, n'avoir plus besoin d'en acheter. Faire pousser votre propre persil à la maison, ça changerait la donne, non?

Hiver comme été, nous adorons parsemer les fines herbes fraîches dans nos plats. C’est grâce à elles que notre alimentation est plus savoureuse et goûteuse. Le persil est ainsi l’un des ingrédients vedettes de la cuisine. Difficile de s’en passer. Bien qu’il ne soit pas trop coûteux, à la longue il peut nous revenir cher. Donc l’idée d’en avoir gratuitement à volonté toute l’année, n’est pas du luxe !

Vous n’avez pas de potager, ni même de jardin? Pas d’inquiétude à avoir, le persil peut se cultiver en pot à la maison. En prime, il est très facile de faire pousser cette herbe sur un rebord de fenêtre. Et son entretien n’est pas sorcier!

Découvrez dans cet article comment cultiver le persil en intérieur pour en avoir toujours à la maison.

Optez pour la bonne variété

Toutes les variétés de persil ne sont pas aussi bonnes à planter chez soi. Les meilleures sont les variétés à faible croissance. Elles sont également très belles sur un rebord de fenêtre car elles ne s’étirent pas trop.

Choisissez un pot pour votre persil

persil en pot

Persil en pot – Source : spm

Vous pouvez utiliser n’importe quel pot ou récipient vide. Une seule règle s’applique : plus vous voulez faire pousser du persil, plus le contenant doit être large pour la plantation. Optez cependant pour un pot qui s’adapte parfaitement au rebord d’une fenêtre. Il doit avoir plusieurs trous de drainage et une sorte de soucoupe en-dessous pour recueillir l’eau qui s’écoule.

Commencez à semer le persil

persil

Persil – Source : spm

Remplissez le pot avec un terreau de bonne qualité : mettez une couche de drainage ou d’argile au fond du récipient, puis remplissez le pot de terreau à 5 cm du bord. Pour améliorer le drainage, vous pouvez rajouter une poignée de sable.

Semez beaucoup de graines. Puis, humidifiez le pot avec de l’eau. Recouvrez les graines de 2 cm de terre supplémentaire.

Humidifiez à nouveau le sol avec l’eau du pulvérisateur. Couvrez le pot d’un sac, d’un couvercle transparent ou d’un verre et placez-le dans un endroit chaud pour qu’il germe. Placez-le idéalement dans une zone semi-ombragée.

Arrosez régulièrement le pot pour garder le sol humide. Les semis émergent au bout de trois semaines environ. Attention : si vous constatez trop de semis, vous devrez coupez l’excédent avec des ciseaux.

Prendre soins du persil

prendre soin du persil

Prendre soins du persil – Source : spm

Au bout de 2 à 4 semaines, les premières pousses apparaîtront. Retirez immédiatement le couvercle du pot et mettez-le dans un endroit lumineux. A noter que le persil pousse mieux au soleil, avec environ 6 à 8 heures de lumière directe quotidiennement. Si la fenêtre où le pot est installé ne reçoit pas autant de luminosité, mieux vaut fournir un éclairage artificiel.

Arrosez la plante avec une petite quantité d’eau et seulement lorsque le sol est sec. Si votre persil pousse près d’une fenêtre de la cuisine, le taux d’humidité est conséquent. Notamment grâce à la vapeur de cuisson et à l’eau qui coule en permanence. S’il est installé ailleurs, pensez à l’arroser de temps en temps, surtout si les feuilles semblent sèches. N’oubliez pas de vider la soucoupe sous le pot après chaque arrosage pour éviter que les racines soient trop trempées.

Fertilisez le persil avec un engrais naturel. D’ailleurs, si vous le souhaitez, vous pouvez même le combiner avec d’autres herbes comme l’origan, la ciboulette, le basilic ou la menthe. Rien de plus agréable qu’un rebord de fenêtre rempli d’herbes fraîches !

Quelles sont les variétés de persil ?

Cette fine herbe se décline en 3 différents types : le persil à feuilles lisses, le persil frisé et celui dont la partie utilisable est la racine. Ces trois variantes sont généralement semées tout au long de l’année, étant des plantes à croissance rapide, très productives et très résistantes au froid.

Le persil commun ou à feuilles lisses possède un feuillage vert intense et abondant. Ses tiges dressées peuvent atteindre jusqu’à 40 centimètres de hauteur. Ses feuilles sont la partie comestible utilisée comme condiment. Elles sont vertes foncées, larges, lisses et avec des bords dentelés qui ont aussi de longs pétioles. Elles sont très aromatiques et ont une saveur caractéristique très prononcée.

Le persil frisé ou persil chinois possède des feuilles très découpées et extrêmement frisées. Son feuillage est vert plus clair et a un port plus bas que celui du persil commun. Sa tige est dressée et compacte. Ce persil est un peu moins aromatique mais plus utilisé pour garnir les plats. Il est pratique de mettre la graine à macérer pendant 24 heures avant de semer.

Enfin, la dernière variété est très spéciale : elle dévoile une racine très épaisse que l’on utilise en cuisine comme légume ou pour  assaisonner un plat, mais qui n’est jamais consommée crue.

Lire aussi Comment faire pousser le thé des jardins ?

Contenus sponsorisés