Comment cultiver du romarin dans le balcon ?

Avoir des herbes aromatiques à la maison est quelque chose d'exceptionnel. Elles donnent non seulement une touche unique à nos plats mais elles peuvent aussi être utiles pour la santé ! C'est le cas du romarin. Cette plante aromatique possède des vertus thérapeutiques et une odeur délicate. Pour ne rien gâcher, c'est une plante résistante, que l'on peut conserver longtemps. C'est pourquoi vous ne devez pas vous en passer dans votre balcon ! Découvrez les meilleures astuces pour garder du romarin luxuriant et parfumé dans votre maison !

Préparer la terre

La ténacité du romarin à cultiver à la maison le rende adapté à tout type de sol, à condition qu’il soit bien drainé et qu’il n’y ait pas d’eau stagnante. Le sol doit donc être bien travaillé.  Cette plante très résistante pousse sur les sols plus légers et plus alcalins.

argile

Argile – Source : spm

Mettre une couche d’argile

Vous l’aurez compris, le romarin a besoin d’un sol bien drainé afin d’éviter la stagnation de l’eau, responsable de l’apparition de maladies des plantes et de champignons.

Pour enclencher le drainage, nous pouvons utiliser de l’argile expansée. Cette astuce de jardinage consiste à recouvrir d’abord le pot d’une couche d’argile puis à ajouter la terre spécifique pour le romarin.

Les granulés d’argile expansée se trouvent en jardinerie et sont très utiles dans notre jardin grâce à leurs propriétés drainantes. Ceux qui les utilisent à des fins décoratives sont nombreux!

arrosage

Arrosage – Source : spm

Attention à l’eau

Le romarin est une plante rustique. Il faudra donc faire des efforts pour qu’il soit toujours luxuriant et parfumé. Seulement, nous devons faire attention à l’eau, précisément parce qu’il ne faut pas laisser de stagnations.

Le sol doit être hydraté en permanence mais pas en quantité excessive. Evitez d’arroser la plante si le sol est encore humide ou pas complètement sec.

Où l’exposer ?

romarin

Romarin – Source : spm

Le romarin est une plante qui aime le soleil. C’est pourquoi il doit généralement être exposé à la lumière et conservé à l’abri des températures froides.

Même s’il est résistant, il doit être protégé pendant les saisons froides.Si vous ne disposez pas de tissus spéciaux ou de draps pouvant le protéger, il est conseillé de le conserver chez vous ou dans un endroit à l’abri des intempéries.

Comment le tailler ?

La taille est indispensable pour assurer la pousse et le bien-être de la plante. Le romarin peut atteindre une hauteur de 2 mètres.

Vos soins dépendront également de l’utilité que vous souhaitez attribuer à cette plante. Si vous l’utilisez pour décorer, vous n’aurez pas besoin de couper les extrémités.

Choisir le bon moment

Pour avoir un beau romarin parfumé et luxuriant, il faut choisir la bonne période pour le semer ou le cultiver.

Il est recommandé d’éviter les mois froids ou les périodes trop chaudes. Pour cette raison, le printemps est la meilleure saison pour planter le romarin.

Utiliser de l’huile de neem

Grâce à sa ténacité, le romarin, est rarement sujet aux champignons ou aux parasites . Il est également très apprécié des insectes pollinisateurs, tels que les abeilles.

Il peut être sujet à  l’attaque de très petits insectes. Dans ce cas, il faudra utiliser un peu d’huile de neem pour le protéger.

Choisir par où commencer

Pour faire pousser du romarin à la maison, vous pouvez commencer plusieurs plantations. Et pour cause, chaque culture a ses propres périodes de croissance et soins spécifiques.

graines

Graines – Source : spm

Choisir les graines

Une des façons de faire pousser du romarin sur le balcon est à partir de graines.

Étalez une couche de sol bien drainé (éventuellement précédée d’une couche d’argile). Plantez les graines et recouvrez-les de plus de terre.

Vaporisez l’eau avec un pulvérisateur. L’arrosage doit être constant mais le sol ne doit pas présenter d’eau stagnante.

Recouvrez-le d’un peu de film alimentaire piqué. Vous favoriserez ainsi le passage de l’air.

Après avoir planté le semis, après environ deux semaines, vous verrez les premières pousses, qui continueront à grandir. Il faudra le retirer jusqu’à ce qu’elles atteignent 7 centimètres de hauteur. Il peut arriver que toutes les graines ne germent pas.

Lors de leur croissance, privilégiez les tiges les plus fortes en coupant en douceur les plus faibles. Lorsque la plante a grandi et est plus forte, nous pouvons la rempoter dans un pot plus grand.

Lire aussi Comment cultiver la mâche ? Les bienfaits et ses différents types

Contenus sponsorisés