Comment avoir des tomates 2 fois plus grandes et plus juteuses ? Le secret est dans cette eau facile à préparer

Vous avez décidé de cultiver des tomates dans votre potager, mais vos premières tentatives ne sont pas très concluantes ? Au premier abord, la culture de la tomate peut sembler compliquée, mais il suffit juste de connaître les petits trucs et astuces pour réussir cette plantation et avoir une récolte abondante. Pour donner vie à des tomates bien grosses et juteuses, lisez attentivement cet article. Nous vous dévoilons des conseils précieux pour réussir cette culture. Vous devez, en effet, saupoudrer ce fruit avec un ingrédient spécial pour récolter des tomates saines et mûres à la consommation. Découvrez vite de quoi il s'agit !

Envie de cultiver vos propres tomates ?

Des tomates Fraîches

Des tomates Fraîches – source : spm

La première étape, avant toute chose, est la pré-plantation. L’option la plus pratique est d’acheter des plants de tomates. Choisissez quelques variétés attrayantes et repiquez-les simplement dans un endroit ensoleillé du jardin. Idéalement, mettez vos plants en terre vers début mars, lorsqu’il n’y a plus de risque de gelées, car les tomates peuvent en pâtir grandement.

Il est préférable de les planter dans une terre fine avec un compost organique riche et/ou un engrais organique. Sélectionnez une variété hybride VF-1 résistante aux maladies ou celle qui convient le mieux à vos besoins et  votre zone climatique. Essayez d’effectuer la transplantation durant les heures fraîches, le matin ou le soir, afin que les plantes ne subissent pas de changement brutal de température ou d’environnement au cours du processus. Ne vous inquiétez pas de leur aspect un peu triste, durant les deux premiers jours, les plantes ont besoin de s’adapter à leur nouveau cadre. Assurez-vous de placer une cage de tomates autour des plantes avant qu’elles ne deviennent trop grosses.

Planter les graines dans des serres

L’étape suivante consiste à utiliser de bonnes graines pour les tomates que vous allez planter. Il est très important que les graines soient conservées en lieu sûr. Grâce aux serres, vous gagnerez du temps, car vous pourrez commencer le processus dès la fin de l’hiver. En effet, dans les climats plus chauds, vous pouvez commencer à planter les graines dans des serres dès le mois de janvier. Vous aurez besoin de quelques petits gobelets en plastique et d’un sac de terre organique riche, comme du terreau.

Comme il existe une très grande variété de graines, lors de la sélection, à vous de trancher sur celles qui vous conviennent le plus : des petites tomates cerises douces ou des variétés plus grandes. Une fois que vous avez fait votre choix, remplissez les gobelets pour la pépinière avec un peu de terre organique et saupoudrez de quelques graines de tomates. Assurez-vous que le sol reste constamment humide. Placez les contenants près d’une source de lumière naturelle ou sous des lampes fluorescentes pendant au moins 6 heures par jour. Dans les 10 jours qui viennent, lorsqu’il fait chaud, le processus de germination suivra son cours et vous remarquerez alors l’apparition des premières pousses.

Comment avoir des tomates plus grandes et juteuses

Différents types de tomates

Différents types de tomates – source : spm

Les spécialistes recommandent une solution extrêmement facile et naturelle. Il s’agit d’utiliser une plante, connue sous le nom de « Queue de cheval ». En botanique, on l’appelle « Equisetum Arvense », elle est l’une des plus anciennes plantes médicinales, que l’on trouve facilement en Amérique et en Europe.

De nombreux agriculteurs utilisent régulièrement le compost fabriqué à partir de cette plante pour la culture des tomates en serres ou dans les jardins. Mais, il y a un processus à faire avant de l’appliquer : il faut d’abord la laisser tremper, et une fois bien macérée, elle se transforme en un engrais très riche pour la fructification rapide et la maturation des tomates.

Mode d’emploi : la plante « queue de cheval » peut être utilisée dans son intégralité (la racine et la fleur), en la trempant dans l’eau pendant trois jours. Utilisez environ un litre de macérât pour 10 litres d’eau. Ce mélange va alors servir à saupoudrer les fruits, mais aussi la racine des tomates, afin qu’elles deviennent plus grosses et juteuses.

L’effet sera visible lors de la maturation. De plus, grâce à ce compost naturel, les tomates bénéficieront d’une quantité nécessaire en phosphore et en potassium. Ainsi épanouies et bien nourries, vous profiterez d’une récolte très fructueuse de belles tomates fraîches et savoureuses !

Lire aussi Pourquoi est-il indispensable de conserver un cactus dans votre chambre à coucher ?

Contenus sponsorisés