Un sommeil réparateur peut vous aider à prévenir ces 3 maladies

Nous avons tous déjà passé une nuit blanche et connu les effets secondaires du manque de sommeil comme l’irritabilité, la difficulté à se concentrer et la fatigue. Mais quelles sont les conséquences à long terme du manque de sommeil ? Plusieurs recherches récentes indiquent qu’il ne faut pas sauter les 8 heures essentielles par nuit, notamment parce que le sommeil peut prévenir des maladies graves. Si vous vous êtes déjà demandé si le sommeil était vraiment important, lisez ce qui suit.

  • Le sommeil et l’obésité

Des preuves solides relient les troubles du sommeil et le diabète, mais selon une étude récente de l’Université de Chicago, un mauvais sommeil peut aussi causer l’obésité, qui est d’ailleurs la cause principale du diabète de type 2.

Le taux d’acide gras dans le sang influe sur les fonctions du métabolisme ainsi que la production d’insuline, or le sommeil a un impact énorme sur l’accumulation d’acide gras. En effet, moins de sommeil conduit à une accumulation importante d’acide gras, impliquant un métabolisme moins efficace.

  • Le sommeil et les maladies du cœur

Selon une étude présentée à EuroHeartCare, réunion annuelle de la Société européenne de cardiologie, les personnes ayant des troubles du sommeil sont plus sensibles aux maladies cardiovasculaires.

« Les troubles du sommeil sont étroitement liés à la présence de maladies cardio-vasculaires », affirme un chercheur dans un communiqué de presse sur une récente étude présentée lors de la conférence. Il ajoute : « Le sommeil n’est pas une chose anodine. Notre étude a révélé que la privation de sommeil pouvait doubler le risque de crise cardiaque et augmenter de quatre fois le risque d’AVC. Les troubles du sommeil doivent être considérés comme un facteur de risque important de maladies cardiovasculaires, tout comme le tabac, le manque d’exercice et l’alimentation malsaine ».

  • Le sommeil et la colite ulcéreuse

La colite ulcéreuse est une maladie inflammatoire de l’intestin qui provoque des ulcères dans les voies digestives. Et selon une étude menée en 2014 par le Massachusets General Hospital, la maladie de Crohn peut être causée par les troubles du sommeil (beaucoup ou peu de sommeil). Selon cette étude, une bonne qualité de sommeil est nécessaire pour freiner les réactions inflammatoires associées à ces deux maladies, et le sommeil peut prévenir significativement plusieurs maladies.

Dormir suffisamment

Si cela ne vous a pas convaincu pour dormir suffisamment, il faut alors penser à l’impact du manque de sommeil sur la santé mentale. Hallucinations, dépression, anxiété et même psychose sont des effets secondaires potentiels du manque de sommeil. Il est donc important de bien dormir, car le sommeil aide à prévenir des maladies qui peuvent détériorer votre état physique et moral.

Vous pouvez préserver la santé de votre corps et de votre esprit en adoptant une bonne hygiène de sommeil. Il suffit d’aller au lit à une heure régulière chaque soir, de ne pas passer trop de temps à lire au lit, et de tâcher de laisser le téléphone, la tablette et l’ordinateur portable à l’extérieur de la chambre à coucher !

Si vous rencontrez toujours des troubles du sommeil, pensez aux exercices de respiration et aux remèdes à base de plantes, comme la camomille, pour mieux dormir.

Lire aussi Une étude révèle vos risques de maladies selon votre saison de naissance

Contenus sponsorisés