Ces légumes peuvent être la cause de vos douleurs

Les solanacées présentent-elles des dangers pour la santé ? Il semble que de nombreux troubles de santé et maladies soient associés à la consommation de solanacées, une famille de plantes qui comprend plus de 2000 espèces. Bien entendu, chaque personne réagit de manière spécifique selon différents facteurs. Décryptage.

La famille botanique des solanacées comprend plus de 2000 espèces (la morelle noire en fait partie). Elle comprend des légumes très consommés tels que les tomates, les pommes de terre, les différentes espèces de poivrons ainsi que les aubergines. La morelle noire contient la même quantité d’alcaloïdes que les bleuets, les myrtilles, les baies de Goji, et l’ashwaganda (le ginseng indien).

La morelle noire : une plante toxique

La morelle noire est une plante aux fruits toxiques, contenant une substance chimique appelée la solanine (inflammation). Aujourd’hui, des chercheurs estiment que cette substance chimique peut présenter des dangers et irriter le tractus gastro-intestinal. En effet, quand la solanine est absorbée dans la circulation sanguine, elle peut provoquer une destruction des globules rouges responsables du transport de l’oxygène.

La solanine est réputée pour être un inhibiteur de l’aceytlcholinesterase (Ach), un neurotransmetteur qui joue un rôle important dans le système nerveux central… La solanine n’est pas soluble dans l’eau, elle n’est détruite ni par la cuisson ni par l’organisme, elle doit être évacuée par l’organisme sous forme d’alpha-solanine, qui est classée comme une neurotoxine (une toxine qui perturbe le fonctionnement neurologique). Il est intéressant de savoir que la plupart des aliments qui contiennent des alpha-solanines contiennent aussi 5 autres neurotoxines au minimum (dont l’atropine et la nicotine).

Les solanacées responsables de maladies articulaires comme l’arthrite

L’une des maladies qui peut avoir un lien de causalité avec les solanacées est l’arthrite (1 personne sur 3 va mal réagir aux solanacées). Certains chercheurs estiment que l’arthrite est souvent mal diagnostiquée chez les personnes qui ressentent les effets néfastes de la consommation de solanacées. Par un processus encore flou, les alcaloïdes semblent affecter le métabolisme du calcium, en éliminant le calcium des os, et le diriger vers les tissus mous, d’où l’arthrite.

Partant de ce constat, les chercheurs recommandent aux personnes souffrant d’arthrose, de polyarthrite rhumatoïde ainsi que d’autres problèmes articulaires comme la goutte, d’éliminer de leur alimentation les solanacées.

Le Dr Norman F. Childers est le créateur de la Fondation de Recherche sur le rôle des solanacées sur l’Arthrite. Ses recherches sur le sujet ont permis de mettre en lumière les liens de causalité entre l’arthrite et les dangers des solanacées. À ce sujet, il a établi que « sur la base de sondages réalisés sur plus de 1400 bénévoles pendant 20 ans, il apparaît que l’alimentation semble être un facteur de maladies arthritiques. Les plantes de la famille des solanacées sont un facteur causal très important de l’arthrite chez les personnes sensibles ». La cause principale de ces réactions chez certaines personnes sensibles ? La présence d’un alcaloïde appelé propane.

Témoignage

En 2006, le fait d’éliminer les solanacées de mon régime alimentaire a eu un impact très positif sur ma santé. Et le premier changement constaté est une meilleure qualité de respiration. Je souffrais d’une maladie des voies respiratoires depuis 10 ans qui nécessitait l’utilisation quotidienne d’un inhalateur. Suite à ce régime, mon utilisation a diminué de manière spectaculaire.

La première fois que je l’ai réalisé, c’est lorsque je ne l’avais pas utilisé pendant près de deux semaines. Six ans plus tard, je n’ai plus besoin d’utiliser un inhalateur. Dans les trois mois qui ont suivi l’élimination des solanacées, j’ai remarqué que mes douleurs au genou et à la jambe avaient considérablement diminué voire totalement disparu !

Les aliments appartenant à la famille des solanacées

Ceux qui souffrent d’arthrite ou d’une autre maladie qui touche les articulations comme le lupus, les rhumatismes et autres troubles musculo-squelettiques peuvent être sensibles aux solanacées.

Voici la liste des aliments concernés pouvant présenter des dangers pour la santé :

• Les tomates (toutes les variétés, y compris les tomates cerises)

• Les pommes de terre (toutes les variétés à l’exception des patates douces et des ignames)

• L’aubergine

• Les artichauts

• Les gombos

• Les poivrons (toutes les variétés de poivrons, piments, paprika…)

• Les baies de Goji

• L’oseille

• Les bleuets

• Les groseilles

• Le Pepino (poire-melon)

• Le tabac

La sauce de soja fabriquée aux USA est généralement élaborée avec des OGM (organismes génétiquement modifiés) de fèves de soja, qui sont ensuite mélangés avec des solanacées (pétunia)… Une alternative plus saine est d’acheter de la sauce au soja bio riche en acides aminés.

Important : les condiments tels que poivre noir / blanc ne sont pas des solanacées.

Quels sont les autres aliments / produits à éviter ?

• Les remèdes homéopathiques contenant de la belladone

• Les médicaments sur ordonnance et les médicaments en vente libre contenant de l’amidon de pomme de terre.

• Les fleurs comestibles comme le pétunia, la calice de vigne, le jasmin ou les trompettes du diable qui contiennent de l’atropine et de la scopolamine utilisés dans les somnifères

• La vodka (des pommes de terre sont utilisées dans son élaboration)

Conseil :

Il s’agit de lire attentivement les étiquettes des produits (une petite quantité d’un ingrédient peut anéantir tous les efforts réalisés). Évitez les aliments qui contiennent le terme générique « assaisonnement » ou « épices ».

Relevez le challenge d’éliminer les solanacées de votre alimentation pendant 3 mois !

Pour savoir si les solanacées ont un impact négatif et présentent des dangers pour votre santé, essayez d’éliminer tous les solanacées de votre alimentation pendant trois mois, en prenant soin d’éviter aussi tous les médicaments, traitements homéopathiques et autres aliments transformés susceptibles d’en contenir.

Demandez conseil à votre pharmacien, qui va vous éclairer sur la liste des médicaments « à risque ». Après trois mois, commencez à réintroduire un seul aliment à la fois et observez les réactions de votre organisme : douleurs, raideur musculaire, maux de tête, problèmes respiratoires ainsi que tous les autres symptômes ressentis. L’élimination des solanacées va probablement améliorer votre état de santé général.

Une étude révèle le coût de la douleur aux USA

Un rapport de l’Institute of Medicine of the National Academies publié le 29 juin 2011, révèle que 116 millions d’Américains adultes (soit un tiers de la population) vivent avec un certain niveau de douleur au quotidien. Ce nombre est supérieur à celui (combiné) des personnes atteintes de cancers, de diabète et de maladies cardiaques. Le coût annuel pour le pays est à la hausse et s’établit à 635 milliards de dollars (incluant les frais médicaux directs, le handicap, la baisse de salaire et la perte de productivité).

Lire aussi 10 Causes des douleurs aux pieds et comment y remédier

Contenus sponsorisés