Ce papa s’endort avec son nouveau-né dans les bras – Deux heures plus tard, il se réveille et voit que son bébé est mort

Devenir parent et tenir son bébé dans ses bras est l’un des plus grands bonheurs que l’on puisse ressentir dans sa vie, et le perdre est l’une des pires tragédies qui puissent nous arriver. C’est malheureusement ce qu’a subi David Hulley, qui devenait père pour la deuxième fois. C’est une tragédie souvent décrite comme le cauchemar de tous les parents.

Le syndrome de mort subite du nourrisson (SMSN) est un phénomène pouvant toucher de nombreux bébés de moins d’un an, qui meurent de manière inexpliquée et en général pendant qu’ils dorment. C’est ce qui est arrivé à Karson Winter-Hulley, le fils de David, un nouveau-né de sept semaines.

david hulley

David Hulley et son fils – Source : spm

Il s’endort et découvre son bébé mort dans ses bras à son réveil

Comme relayé par le média anglais Metro, ce drame est arrivé à Stockport, en Angleterre.  David Hulley, un jeune homme de 25 ans, était père pour la deuxième fois et ne pouvait pas être plus heureux.

La mère, Beverly, a expliqué avoir eu une grossesse difficile, mais les médecins l’ont rassuré sur l’état de santé de son bébé après sa naissance et même sur le fait que le bébé était très petit.

Un soir, peu de temps avant la tragédie, les parents ont déclaré avoir couché leur bébé sur un lit de camp dans leur chambre, à côté de leur lit. Il se serait réveillé à 5h30 du matin, et David est descendu avec le bébé pour lui préparer un biberon. Le père décrit la scène :  « Il a semblé se calmer et s’est blotti contre moi. Je le réconfortais pendant que le biberon se réchauffait. »

Il s’est ensuite assis avec son bébé dans les bras et s’est assoupi, sans l’écraser. David dormait sur le dos. En se réveillant, il remarque que quelque chose ne va pas : la couleur de la peau du bébé a changé. Il explique plus tard qu’il a essayé de voir si le bébé bougeait, mais rien.

Les parents apprennent la tragique nouvelle et s’effondrent

karson

Le petit Karson Winter-Hulley – Source : spm

David court à l’étage, paniqué, pour prévenir sa femme Beverly : « Beverly a essayé de lui faire du bouche à bouche, mais elle n’a rien senti. Nous avons appelé une ambulance et ils ont essayé de le réanimer. »

Les parents ont ensuite appris la nouvelle et se sont effondrés : leur bébé est décédé, c’était trop tard, il n’y avait rien à faire.

La pathologiste qui a reçu le bébé a déclaré : « C’était un tout petit bébé pour son âge. Il n’avait aucune blessure ou marque extérieure et était parfaitement normal. Il avait des signes d’un rhume, mais il allait bien jusqu’à sa mort. »

Les médecins ont expliqué aux parents que le nouveau-né souffrait du syndrome de mort subite du nourrisson, dont ils n’arrivent pas à déterminer la cause.

Comment prévenir le syndrome de mort subite du nourrisson ?

bébé qui dort

Bébé qui dort – Source : spm

Bien qu’il n’y ait pas de moyen de prévenir à 100% le syndrome de mort subite du nourrisson, vous pouvez éviter au maximum les risques en adoptant ces habitudes avec votre bébé, comme expliqué dans Cleveland Clinic.

Faites dormir votre bébé sur le dos. Cette habitude permettra d’éviter que votre nourrisson se retrouve sur le ventre avec son visage sur le matelas, ce qui pourrait l’étouffer. Dormir sur le dos est la position dans laquelle il sera le plus à l’aise pour respirer.

Couchez votre bébé sur un matelas ferme avec uniquement un drap-housse. Bannissez les jouets, les oreillers, et les tours de lit. La seule chose que vous pouvez lui laisser en plus du drap-housse est un petit doudou, si possible à poils ras.

Ne fumez pas autour de votre nouveau-né. Évitez à tout prix de fumer à côté de votre bébé : cela augmenterait les risques de mort subite du nourrisson, comme expliqué dans le site d’information relatives à la santé WebMD.

Vous pouvez partager la même chambre que votre bébé, mais pas le même lit. Si votre bébé se réveille en pleine nuit et que vous devez l’allaiter, évitez de rester assise : vous pourriez vous endormir. Remettez votre bébé dans son berceau ou sur son matelas une fois que vous avez fini de le nourrir ou de le réconforter.

Allaitez votre bébé : la recherche a démontré que le fait d’allaiter votre bébé le plus longtemps possible, pendant six mois à un an, pouvait réduire de 50% le risque de mort subite du nourrisson.

Achetez une tétine pour votre nouveau-né : son utilisation pourrait prévenir le syndrome de mort subite du nourrisson. Donnez-lui une tétine au moment de s’endormir, mais ne le forcez pas s’il n’en veut pas. Si elle tombe pendant qu’il dort, ce n’est pas grave, ne lui remettez pas la tétine dans la bouche lorsqu’il s’endort.

Lire aussi Des médecins débranchent un bébé de la machine qui le maintient en vie sans consulter les parents

Contenus sponsorisés