x

Au Danemark, l’empathie est un cours obligatoire pour les enfants à l’école

Nous souhaitons tous vivre dans un pays respectueux avec des concitoyens tolérants qui s’entraident de manière désintéressée. Malheureusement, la réalité est souvent tout autre, à quelques exceptions près. Le Danemark notamment, suscite l’admiration grâce à sa politique d’éducation qui lui permet de posséder l’une des populations les plus heureuses du monde. Cette vision de la vie commencerait d’ailleurs à l’école, où les écoliers danois seraient tenus de participer à des cours pour apprendre l’empathie. Une initiative salutaire, relayée par le magazine américain The Atlantic.

Pouvant être définie comme la capacité d’un individu à se mettre à la place des autres et à ressentir leurs sentiments, l’empathie représente une compétence très importante en société et même dans le couple. En principe, c’est dans chaque famille que cette notion essentielle de la vie communautaire devait être enseignée, mais le Danemark en a décidé autrement.

Le règne du « moi » au détriment de l’empathie :

D’après les résultats d’une étude comparative menée par l’Université du Michigan, il semblerait que 40% des jeunes étudiants d’aujourd’hui éprouvent moins d’empathie que ceux des années 1980-1990. Présentée à l’occasion du rendez-vous annuel de l’ Association For Psychological Science, cette étude a relevé une hausse de l’indifférence des jeunes marquée par une forte dose d’égocentrisme avec l’arrivée des réseaux sociaux et des jeux vidéo.

En revanche, selon le World happiness report de 2016 et ceux de 2012 et 2013, (rapport des populations les plus heureuses du monde), le Danemark fait partie des rares pays à maintenir leur statut de leader dans le classement et ce, depuis quelques années déjà. C’est également le seul pays à avoir instauré des cours spéciaux obligatoires axés sur l’apprentissage de l’empathie, entre autres aptitudes, aux élèves de 6 à 16 ans et ce officiellement depuis 1993. 

Les « Klassens Tid », des cours pour enseigner l’empathie :

empathie est un cours obligatoire pour les enfants à l’école

Appelés « Klassens Tid », ils représentent le pilier du bonheur et de l’esprit d’équipe des Danois qui sont d’ailleurs transmis de génération en génération. Une heure par semaine est nécessaire pour inculquer les bases de l’empathie, une valeur très noble, aux écoliers danois. A ces séances, il n’y a pas de place pour les jugements ni les moqueries, chaque écolier a la possibilité d’exposer ses difficultés scolaires, mais aussi personnelles. 

empathie est un cours obligatoire pour les enfants à l’école

C’est donc à l’issue d’une discussion entre l’enseignant et les autres écoliers du groupe, dans le respect, qu’une solution est trouvée. L’idée ici, est de montrer aux écoliers qu’un individu en difficulté a toujours besoin de soutien pour réparer ses torts et non d’être jugé. Cela permet d’éviter l’intimidation et aussi de concevoir une génération future plus tolérante.

empathie est un cours obligatoire pour les enfants à l’école

En plus de cela, un gâteau préparé par tous les écoliers est partagé durant les « Klassens Tid ». Cela est fait de manière à créer un environnement de famille, propice à un apprentissage plus facile pour l’enseignant et les élèves.

empathie est un cours obligatoire pour les enfants à l’école

L’empathie peut être enseignée à tous les niveaux :

Même si le Danemark fait partie des pays où il fait bon vivre avec une société égalitaire, un bien-être remarquable et un excellent système éducatif, les « Klassens Tid » demeurent incontournables. Il semble que les Danois aient compris la place importante et indispensable de ces classes au sein de la réussite d’un pays. Ainsi, il ne s’agit pas seulement d’une capacité innée, mais d’une valeur qui mérite d’être apprise et donc enseignée. C’est pourquoi l’empathie est placée au même titre que les mathématiques ou le sport au Danemark.

empathie est un cours obligatoire pour les enfants à l’école

Par ailleurs, selon une étude publiée par The Journal of General Internal Medicine, il est possible pour les étudiants en médecine d’apprendre l’empathie envers leur patient. Ce qui est bien entendu intéressant dans la mesure où cette action accroît le niveau de satisfaction des patients et les poussent au respect des conseils médicaux liés à leur traitement. Aussi, cette étude a révélé que l’empathie n’était pas seulement l’affaire des jeunes écoliers, mais pouvait être enseignée aux médecins et donc à tous les niveaux pour avoir une société épanouie, respectueuse et à même d’adopter les principes de réussite danois.

Contenus sponsorisés
Loading...