x

A 101 ans, elle envoi son CV à une entreprise et sa vie a complètement changé

Travailler à un âge avancé semble irréaliste. Pourtant cette femme centenaire semble sortir des sentiers battus et décide de trouver du travail à l’âge de 101 ans. Impossible, diront certains. Pour autant, elle n’a pas hésité à remplir un curriculum vitae qu’elle a envoyé à plusieurs entreprises en quête d’un travail rémunéré. Le motif de sa démarche ? Se payer son verre de vin sans dépendre de qui que ce soit.

Relayé par le site Clarin, l’histoire de Maria Cardoso est devenue virale. Et pour cause, elle a suscité l’admiration de nombreux internautes qui ont salué sa démarche. Mieux encore, elle a pu trouver un travail en phase avec son amour pour sa boisson préférée : le vin.

Une femme surprenante qui se veut indépendante

Son initiative a surpris toute sa famille. La dame ne voulait plus dépendre de cette dernière pour subvenir à ses besoins. Elle a de ce fait décidé de réintégrer le marché du travail et tenter sa chance pour trouver un emploi rémunéré. N’ayant pas pu terminer sa scolarité, Maria Carduso a dû travailler à l’âge de 9 ans. Ne sachant ni très bien lire ni écrire, elle a dû jongler entre des petits boulots qui suffisaient à peine à lui assurer le minimum vital pour vivre.

Maria Carduso a rédigé un CV avec l’aide de son arrière petite fille. Source : clarin

Mieux vaut tard que jamais

Sans plus tarder, la femme qui est née en 1919 a exprimé son intérêt pour travailler. Elle a demandé à son arrière-petite-fille avec qui elle a beaucoup d’affinités, de l’aider à remplir un curriculum vitae pour pouvoir l’envoyer à une usine de transformation alimentaire de la municipalité brésilienne de Promissao. Cette dernière a déclaré que sa grand-mère voulait être indépendante afin d’acheter la viande qu’elle aimait ainsi que le vin qu’elle chérissait.

Maria Carduso voulait être indépendante financièrement. Source : clarin

Le CV de la vieille dame a atterri entre les mains de la responsable des ressources humaines de l’usine qui n’a pas hésité à partager son histoire sur Facebook. Ce qui a valu à la centenaire d’être célèbre dans la région où elle habitait. Sur son compte, la responsable Ressources humaines a salué le courage de la centenaire, précisant que cette dernière insiste pour trouver un travail afin de ne dépendre de personne et de pouvoir acheter son vin préféré. Une belle leçon sur l’autonomisation des femmes à tenir en compte. 

La centenaire tenait à avoir son propre argent pour payer son vin préféré. Source : clarin

Suite à cette publication, la dame a reçu une offre d’emploi provenant d’un producteur de vin. Ce dernier tient à ce que la femme centenaire soit une influenceuse digitale pour la marque qu’il produit. Son travail consisterait à être une dégustatrice de vin. A cet effet, elle a reçu en prime, plusieurs bouteilles de vin qu’elle doit goûter. Elle sera ainsi l’influenceuse de la marque de vin sur les réseaux sociaux et pour cela un salaire mensuel lui sera attribué. Elle sera tout simplement filmée en train de déguster les différents vins proposés pour lesquels elle donnera un avis.Sans savoir ni lire ni écrire, la centenaire est devenue une star sur les réseaux sociaux. Mais le plus important, est le courage, la détermination et la force dont elle a fait preuve pour gagner son pain et sauvegarder son indépendance et sa dignité. Un bel exemple d’humilité mais aussi de volonté qui signifie qu’il n’est jamais trop tard pour bien faire.

Entre un âge avancé et perte d’autonomie, rebondir est parfois difficile

La recherche médicale aidant, l’espérance de vie est en nette progression. Pour autant, garder la pêche et le sourire à un âge avancé n’est pas toujours facile. Accepter de voir son corps changer ou encore ses performances régresser est difficile à supporter. Et lorsqu’en vieillissant on commence à s’isoler et à déprimer, il devient urgent lorsque cela demeure possible, de rebondir et de reprendre sa vie en main. Jérôme Fredouille, médecin adjoint au service psychiatrie gériatrique, explique que la dépression chez les personnes âgées est fréquente mais souvent masquée. La perte d’autonomie et le sentiment d’inutilité aggrave cette dépression que l’entourage doit déceler avec des signes avant-coureurs. Quand certains trouvent en eux la force de rebondir, d’autres au contraire trouvent cette action plus dure à entreprendre.

Il devient donc nécessaire de rebondir en demandant de l’aide et du soutien à la famille, aux médecins, aux assistants sociaux ou encore à des connaissances pour sortir de cet état dépressif. L’expert ne manque de préciser que si la vivacité et les performances deviennent faibles, la créativité par contre n’est pas détériorée. L’existence de la personne peut être une source de plaisir.

Contenus sponsorisés
Loading...