Cette jeune femme handicapée pose en lingerie sexy pour prouver que tous les corps sont beaux

Pour lever le voile sur le handicap, Moha décide de montrer que tous les corps sont beaux à travers une belle démarche d’assurance que la jeune femme réalise avec le concours d’un photographe. Elle prend son courage à deux mains et pose en lingerie sexy sur son fauteuil roulant. En souhaitant briser les codes, elle inspire et tient à montrer l’exemple pour toutes les personnes en situation de handicap. Cette leçon de diversité nous est donnée par nos confrères du site suèdois Expressen. Prise de parole d’une pionnière qui souhaite casser les codes.

En souhaitant donner un exemple de confiance en soi, Moha montre ce qu’il y’a de plus féminin en elle. Sur son fauteuil et sous l’objectif d’un photographe, elle se dévoile avec plusieurs sous-vêtements qui révèlent sa belle corpulence.

Mais ce n’est pas simplement un exercice de charme que fait la jeune femme, c’est surtout un message d’acceptation de soi. Elle souhaite pouvoir donner la même assurance à toutes celles qui sont dans une situation de handicap et leur montrer que l’on peut toujours être désirable et séduisante.

Casser les codes

Si Moha s’est lancée dans ce défi, c’est surtout pour délivrer un message d’espoir. Son but ultime ? Montrer aux femmes en situation de handicap qu’il est possible d’aimer son corps et même de se trouver sexy au point de poser en petite tenue devant le monde entier. Et ce challenge, la belle l’a allègrement accompli et a montré que malgré sa maladie motrice, son autisme et son TDAH, il est possible d’être pleine d’assurance.

Le projet est baptisé Critique sur les règles du sous-vêtement et de l’anatomie et est porté par le photographe suédois Tomas. Une initiative pleine de passion que nourrit l’artiste pour tous les genres de beauté qu’il souhaite montrer au-delà des frontières.

moha

Immortaliser la différence

Le photographe qui a entrepris ce projet hors normes souhaite inspirer au-delà des canons. Il a donc invité des femmes transsexuelles et handicapées à cette initiative louable pour montrer que l’on peut être belle en n’étant pas conforme aux diktats médiatiques de la beauté, dans toute son individualité. « Je suis passionné par les différences et crée de nouveaux idéaux sociaux qui deviennent des modèles alternatifs.

Tous ont été choisis pour cela » souligne l’artiste qui souhaite véhiculer un message de tolérance mais également d’espoir pour les personnes en situation de handicap. Une œuvre à laquelle a participé Moha et dont elle n’est pas peu fière.

Cette jeune femme explique qu’il est bon de montrer différents corps et de développer différents modèles de beauté. « Je pense qu’il est important que tout le monde puisse poser. C’est une manière de prouver que nous faisons tous partie de la société » témoigne la jeune femme séduisante.

moha1

Ne pas laisser le handicap dicter sa vie

Cette leçon que souhaite nous donner Moha, la jeune femme l’applique également dans sa vie. Elle a réussi à transcender son handicap en menant une vie riche où elle est à la fois blogueuse, influenceuse, conférencière et mannequin.

Pour elle, pas question que son handicap l’empêche de vivre une existence pleine d’aventure même si elle a besoin d’une aide personnelle en permanence. Elle a également ajouté à ses nombreuses casquettes, celles d’auteur puisqu’elle a publié un livre à destination des personnes en situation de handicap.

« C’est une façon pour moi d’apporter des connaissances et de montrer ce qui peut arriver à une personne avec des variations fonctionnelles visibles et invisibles. Je pense souvent que la société ne parvient pas à faire face aux différences » confie-t-elle.

moha2

Etre femme en situation de handicap : quelles problématiques ?

Selon femme en situation de handicap dans l’hexagone, souffre particulièrement de stéréotypes, d’inégalités et de violences. Plusieurs études du défenseur des droits l’attestent » regrette la représentante de l’association.

Ces femmes sont également plus enclines aux violences sexistes et domestiques et subissent la discrimination à l’emploi. Selon l’enquête menée par l’organisme, 92% des femmes en situation de handicap estiment que leurs problématiques ne sont pas prises en compte par la politique du handicap.

Lire aussi Un juge ordonne à une femme enceinte handicapée de se faire avorter contre son gré

Contenus sponsorisés