x

6 choses importantes à propos de l’anxiété et des crises de panique que tout le monde doit savoir !

Être en proie à l’anxiété de temps à autre n’est pas très grave, mais les troubles anxieux et les crises de panique sont tout autre chose. Ils impactent sérieusement votre mode de vie, car certaines peurs et inquiétudes sont constantes et peuvent être tellement accablantes qu’elles deviennent handicapantes.

Les troubles anxieux peuvent avoir plusieurs symptômes, dont :

  • Une sensation de peur, de panique et d’inconfort
  • Des troubles du sommeil
  • Des mains ou des pieds moites ou froids
  • Des difficultés respiratoires
  • Des palpitations cardiaques
  • Avoir du mal à garder son calme
  • Des nausées
  • Un engourdissement ou des fourmillements des membres
  • Une bouche sèche
  • Une tension des muscles
  • Des vertiges

Les choses les plus importantes à savoir concernant les crises de panique et d’anxiété :

2. Une carence en vitamines du groupe B, notamment B6 et B12, et en acide folique (folate) peut causer des troubles anxieux, car ces vitamines favorisent la sécrétion de l’hormone du plaisir, la dopamine. La vitamine B6 favorise la production des neurotransmetteurs, de la norépinéphrine et de la sérotonine (les hormones qui régulent l’humeur).

Il est recommandé de consommer des aliments riches en folate (vitamine B9) comme les épinards, les abats, les graines de lin, ou à défaut, de prendre des compléments de vitamine B9 car notre organisme ne la stocke pas. Une carence en cette vitamine, ainsi que toutes celles du groupe B, peut vous rendre plus enclin à la panique et aux troubles anxieux puisqu’elle peut causer des symptômes allant de la paranoïa à l’irritabilité.

2. Plusieurs chercheurs ont montré que les troubles anxieux et de panique peuvent être causés par un manque ou une mauvaise qualité de sommeil. La National Sleep Foundation a découvert que les personnes qui souffrent d’insomnie chronique risquent sérieusement d’avoir des troubles tels que l’anxiété.

Une étude sur le sommeil menée par le département de la médecine du sommeil à Harvard a montré que la colère, la tristesse, le pessimisme et le stress sont des symptômes présents chez les personnes qui ne dorment que quelques heures par nuit.

3. Le calcium booste la fonction du cerveau et du système nerveux central. Son manque dans l’organisme déclenche des symptômes de troubles anxieux et de panique. C’est pourquoi il est important de veiller à consommer des aliments riches en calcium, ce qui aidera par la même occasion à assurer le bon fonctionnement de la glande parathyroïde dont le déséquilibre peut favoriser la dépression.

4. Un manque de magnésium peut également susciter une certaine irritabilité, dépression et anxiété. Une étude menée en 2006 montre que la prise de compléments en magnésium peut soulager les dysfonctionnements neurologiques tels que la dépression, chez les personnes qui souffrent d’une carence en ce minéral.

5. Les chercheurs ont découvert que l’équilibre bactérien dans les intestins pouvait être impacté par l’humeur. Ils ont contaminé des souris sans germes avec des bactéries venant de souris au comportement opposé : ainsi, les souris passives sont devenues plus actives après avoir reçu des bactéries provenant de souris actives et vice versa.

6. Les recherches médicales actuelles montrent que 95% de la sérotonine se trouvent dans les intestins, qui communiquent avec le cerveau via le nerf vague. Quand on pense à un sujet qui nous énerve, nous ressentons généralement une réaction physique au niveau de notre estomac, tout comme nous avons « des papillons dans le ventre » quand nous sommes amoureux. Cependant, les scientifiques affirment que ceci est plutôt valable dans l’autre sens : si vos intestins et votre estomac ne sont pas contents, vous ne le serez pas non plus.

Les personnes qui souffrent de troubles gastro-intestinaux inexpliqués ont plus de risques de souffrir de troubles de l’humeur. Une étude menée sur des patients qui ont le syndrome de l’intestin irritable montre qu’ils sont 5 fois plus susceptibles de souffrir de troubles anxieux. De plus, ce syndrome est 5 fois plus présent chez les personnes qui souffrent d’anxiété, ce qui en fait un cercle vicieux. Le stress et l’anxiété peuvent causer le syndrome de l’intestin irritable qui, à son tour, entraîne l’augmentation du niveau de stress.

Les dangers des anxiolytiques

Une recherche publiée par le Journal of Clinical Psychology prouve que ces médicaments ont un effet sédatif sur les personnes qui les prennent et causent l’insomnie. 25% des personnes qui consomment ces médicaments dangereux sont mal diagnostiquées, et une recherche a montré que leur risque de mortalité est 36% plus grand que la normale.

Voici certains effets secondaires fréquents de ces anxiolytiques : baisse de la libido, hypotension, nausées, absence de coordination, dépression, violence et agressivité, difficulté à réfléchir, perte de mémoire, baisse du QI, hypertension artérielle pulmonaire, plus grands risques de saignement, risque d’interaction avec d’autres médicaments.

Pour éviter ces médicaments et réduire les symptômes liés à l’anxiété, vous pouvez ajouter ces ingrédients à votre régime alimentaire :

– Aliments riches en calcium : produits laitiers de préférence de chèvre, épinards, chou frisé, brocoli, graines de varech et de sésame vont vous aider à stabiliser votre rythme cardiaque pendant les crises de panique.

– Vitamine B6 : noix, avocat, riz brun, œufs, chou-fleur, graines de tournesol, volaille, brocoli et pommes de terre sont d’importantes sources de vitamine B6. En outre, les produits à grains complets sont très riches en vitamines du groupe B. Tous permettent de réguler le fonctionnement du système nerveux central, ce qui est essentiel pour contrôler le stress et l’anxiété.

– Zinc : haricots noirs, lentilles, poisson, champignons, graines de luzerne et de citrouille augmentent l’apport en zinc. Ils ont un effet calmant et apaisant sur le système nerveux central.

– Graines complètes : les pâtes et le pain complets sont très riches en carbohydrates et augmentent le niveau de sérotonine dans le cerveau. Cette hormone calme le cerveau et le corps.

– Acides gras oméga-3 : ils peuvent également soulager l’anxiété, raison pour laquelle vous devez consommer du saumon sauvage et autres poissons riches en omégas-3 au moins deux fois par semaine.

– Tryptophane : banane, poulet, avoine, noix et graines de sésame. Selon Manuel Villacorta, un nutritionniste de San Francisco, cet acide-aminé peut produire des substances chimiques capables d’améliorer votre humeur et d’éliminer le stress. C’est un précurseur de la sérotonine qui aide à garder son calme.

Autres aliments qui aident à réduire l’anxiété et à préserver son calme :

  • Les mélasses
  • L’ail
  • Les asperges
  • Le germe de blé
  • Les carottes
  • La levure de bière
  • Les oignons
  • La papaye
  • Le céleri
  • La betterave
  • Les fruits à noyau

Important :
Pour réduire votre anxiété, vous devez réduire votre consommation de caféine contenue dans le café, les sodas, le thé, et les boissons énergétiques.

Contenus sponsorisés
Loading...