5 choses à connaître sur le vagin

Beaucoup de femmes pensent connaître leur intimité sur le bout des doigts. Pourtant, il existe certaines choses sur le vagin que la plupart d’entre elles ignorent. Nommé par Baudelaire comme le bijou noir et rose, le vagin mérite toute notre attention et en prendre soin, signifie le garder en bonne santé et maintenir sa splendeur qui a d’ailleurs suscité l’engouement de beaucoup de poètes érotiques.

Le vagin est l’organe de la femme qui se situe à l’avant du rectum et à l’arrière de la vessie. Il relie l’utérus à l’extérieur du corps et fait partie intégrante du système de reproduction de la femme. Le vagin n’est cependant pas épargné par certaines maladies ou gênes vulvo-vaginales. Pour cette raison, il est indispensable de le protéger ; encore faut-il savoir comment s’y prendre.

Les conseils d’une gynécologue

Le Dr Jen Gunter, gynécologue, est une ardente défenseure de la santé des femmes et s’est octroyée la mission de combattre les informations incorrectes et de séparer les faits de la fiction. La désinformation que la plupart des personnes reçoivent en surfant sur le net ne sont pas toujours fiables et elles tombent souvent dans le piège d’informations erronées, qui peuvent dans certains cas mettre leur santé en danger.

Dans son livre « The Vagina Bible » (en français “la bible du vagin”), la gynécologue émet des conseils pratiques afin d’initier les femmes à une plus grande connaissance de leur vagin et les aider à en prendre soin. Selon la spécialiste, il est important que toute femme puisse se renseigner sur l’anatomie son corps.

le vagin

1. Le vagin est à l’intérieur du corps

Il s’agit du canal musculaire qui relie l’utérus au monde extérieur alors que la partie apparente qui demeure au contact de nos sous-vêtements, c’est la vulve. Faire la différence entre les deux est important.

2. Le vagin s’auto nettoie

Au cours de la dernière décennie, une pléthore de produits nettoyants intimes ont vu une recrudescence dans l’industrie pharmaceutique. Ces produits destinés à la base, à apporter une hygiène performante au vagin, n’ont en réalité aucune utilité pour assainir l’organe. Le Dr Gunter, affirme que le vagin se nettoie seul et exhorte les femmes à abandonner les douches vaginales, les nettoyants qui risquent de perturber sa flore ainsi que les bains de vapeur qui peuvent causer des brûlures. Elle conseille, par ailleurs, de se nettoyer la vulve simplement avec de l’eau.

le vagin

3. Le vagin est à l’image d’un jardin

Le microbiote vaginal est constitué de bactéries indispensables au bon fonctionnement de l’organe sexuel et qui permettent de maintenir son écosystème en bonne santé, comme l’explique le Dr Gunter. Ces dernières produisent des substances légèrement acides qui détruisent toute bactérie néfaste désirant s’y installer et maintiennent la muqueuse lubrifiée en sécrétant du mucus. Raison pour laquelle, utiliser des produits antibactériens, serait nocif pour le vagin.

vagin

4. Les poils pubiens ont leur rôle à jouer

Le rasage des poils peut provoquer un traumatisme microscopique à la peau, prévient la gynécologue. Sans oublier les coupures ou le risque d’infection que l’épilation risque d’engendrer. Il ne faut pas perdre de vue que les poils ont pour fonction de mettre une barrière mécanique contre les microbes et de protéger la peau.

5. L’âge a une incidence sur le vagin

Avec la ménopause, le corps ne bénéficie plus de la quantité d’hormones dont il a besoin. Le niveau d’œstrogène diminue considérablement, ce qui affecte le vagin et la vulve. Ces tissus auparavant lubrifiés enregistrent une sécheresse et une atrophie qui risquent de provoquer des douleurs lors des rapports sexuels. Pour outrepasser cette gêne due à l’âge, des lubrifiants à base d’eau peuvent être une solution adéquate.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close