13 signes qui peuvent indiquer une grossesse après un retard de règles

L’aménorrhée ou absence des règles est généralement le symptôme d’un début de grossesse. Mais parfois, ce retard peut être dû à d’autres facteurs tels que les troubles hormonaux, un changement d’habitude alimentaire, le stress, les états émotionnels extrêmes, la prise de certains médicaments, etc. Pour savoir si vous êtes enceinte ou pas, vous pouvez faire un test de grossesse 5 à 10 jours après la date prévue de vos règles. Sinon, voici les 13 signes et symptômes les plus révélateurs d’une grossesse !

Il est vrai que l’absence de règles est le signe le plus courant d’un début de grossesse, mais certaines femmes peuvent les avoir régulièrement même en étant déjà enceintes. Pour savoir si un fœtus se développe en vous, soyez attentives aux signes envoyés par votre corps et que nous avons regroupés pour vous dans cette liste.

1 – Un retard de règles

Si vous avez un cycle régulier et que vous avez un retard de règles, ceci peut indiquer que vous êtes enceinte. Les règles sont le signe que l’ovule n’a pas été fécondé et qu’il a été projeté hors de l’utérus. L’absence de règles peut, au contraire, révéler que l’ovule est fécondé et qu’il a entrepris son voyage dans votre utérus pour effectuer sa nidation.

2 – Crampes et saignements

Parfois, à la date prévue de vos règles, vous pouvez voir un filet de sang dans vos sous-vêtements et sentir des douleurs en bas de l’abdomen, vers la région de l’aine. Ceci peut être dû à la nidation de l’ovule fécondé sur la paroi de votre utérus, à l’étirement du ligament soutenant l’utérus ou à l’effet des hormones féminines qui œuvrent pour éliminer la muqueuse utérine formée pendant le dernier cycle.

3 – Changement au niveau des seins

Quand la fécondation a lieu, le long voyage de la grossesse est entamé. Le corps commence donc à changer pour se préparer à l’arrivée de bébé. Les seins sont les premiers à se transformer. En effet, ils commencent à gonfler, à s’alourdir et à devenir sensibles et même douloureux. Ceci est dû à l’action de l’œstrogène qui les prépare à la lactation. À cause du flux sanguin plus important dans vos seins, vous pouvez ressentir des picotements autour de vos mamelons qui gagnent en taille et en couleur.

4 – Une envie fréquente d’uriner

L’hormone HCG, appelée également hormone de grossesse, augmente le flux sanguin au niveau de votre région pelvienne et de vos reins, dont le fonctionnement est stimulé pour garantir une élimination efficace et plus rapide des déchets et toxines de votre corps, ce qui explique vos allers retours aux toilettes pour uriner. Mais si vous souffrez d’une difficulté à uriner ou de douleurs lors de la miction, il se peut que vous souffriez d’une infection urinaire.

5 – Une coloration plus foncée de certaines parties du corps

Les hormones qui inondent le corps de la femme dès le début de la grossesse ont un effet stimulant sur la pigmentation de la peau. C’est la raison pour laquelle certaines femmes voient leurs auréoles et leurs parties génitales devenir plus foncées. Au fur et à mesure que la grossesse avance, elles peuvent également voir apparaître des taches brunes sur leur visage, leur cou ou quelques autres parties du corps. C’est ce que l’on appelle le masque de grossesse.

6 – Fatigue

Vu que votre corps est en pleine ébullition et que vos hormones battent leur plein, vous vous sentirez probablement à bout de nerfs, irritable et surtout fatiguée. Vous aurez besoin de faire des siestes et de vous reposer plus que d’habitude pour pallier votre manque d’énergie.

7 – Vertiges et évanouissements

Ces symptômes assez courants pendant la grossesse sont dus à trois facteurs essentiels qui sont : l’hypoglycémie, la chute de tension et la fatigue. Il faut donc essayer de vous reposer autant que possible et prendre des collations sucrées (fruits, chocolat noir…) pour faire augmenter votre taux de glycémie.

8 – Température corporelle élevée

Au moment de l’ovulation, la température corporelle augmente de quelques dixièmes de degré, se stabilise pendant quelques jours avant de diminuer pour revenir à son niveau habituel. En cas de fécondation, le niveau de progestérone augmente et la température restera haute. Ainsi, une température élevée et durable est un signe de grossesse.

9 – Des sens plus développés

Le goût et l’odorat sont les sens qui changent le plus pendant la grossesse. À cause de l’augmentation du taux d’œstrogène dans le corps, plusieurs femmes sont sujettes à des modifications du goût et de l’odorat. Ceci crée généralement des envies et des dégoûts alimentaires inhabituels, ainsi qu’une aversion pour les odeurs fortes de parfum, savon et autres produits parfumés.
Dans certains cas, la femme enceinte a des envies irrésistibles pour des produits non-alimentaires (syndrome de pica). Ceci est signe de carences et une consultation médicale s’impose.

10 – Nausées et vomissements

Les nausées et les vomissements, surtout le matin, sont des symptômes typiques et très récurrents de la grossesse. Ils peuvent durer de quelques jours à 9 mois. Mais en général, ils apparaissent en début de grossesse pour disparaître avec la fin du premier trimestre. Pour les apaiser, il faut rester hydratée toute la journée et prendre le petit-déjeuner dès votre réveil. En journée, il est conseillé de consommer des aliments nutritifs mais faciles à digérer et de fractionner vos repas.
Selon une étude menée par des chercheurs de l’Université Cornell de New York, les nausées et vomissements permettent de protéger la mère et son fœtus des aliments dangereux. Ils permettent d’éviter à la maman de tomber malade, surtout que son système immunitaire est affaibli par la grossesse, et au bébé de ne pas s’exposer aux matières qui risquent d’entraver son bon développement.

11 – Troubles de la digestion

Reflux gastrique, constipation, brûlures d’estomac… autant de troubles digestifs qui accompagnent la grossesse. À cause de l’augmentation du niveau de progestérone, les muscles de l’intestin et du sphincter œsophagien ralentissent la digestion et favorisent la constipation et les remontées acides. Il est donc recommandé d’éviter les aliments acides, gazeux et trop épicés qui contribuent à l’apparition de ces troubles.

12 – Douleurs en bas du dos

Si vous commencez à ressentir une gêne ou une douleur au niveau du dos alors que vous n’en souffriez pas auparavant, cela pourrait indiquer que vos ligaments sont en train de se relâcher pour permettre à votre utérus de prendre plus de volume et ainsi laisser plus d’espace à votre bébé pour se développer.

13 – Essoufflement

Dès que la grossesse commence, on observe une dilution du sang et donc une augmentation du volume sanguin circulant dans le corps. Ceci pousse le cœur à travailler davantage pour pomper cette quantité en plus, ce qui provoque un essoufflement et une fatigue au moindre effort physique. Au fur et à mesure que le fœtus se développe, vos poumons devront également travailler plus pour apporter l’oxygène nécessaire au fœtus et éliminer le CO² qu’il produit.

Contenus sponsorisés

Loading...
Close
Close