11 symptômes d’un dysfonctionnement de la thyroïde

Un trouble de la thyroïde peut vous rendre malade. Découvrez quels en sont les symptômes et comment on les soigne médicalement et naturellement. Prendre soin de cette glande est fondamental pour rester en bonne santé, d’où l’importance de disposer des bonnes informations.

Lorsqu’un dysfonctionnement de la thyroïde est identifié, de nombreuses fonctions de notre organisme peuvent être affectées. C’est pour cette raison qu’il est important d’en connaître les symptômes car cette glande régule plusieurs fonctions du corps.

Quel est le rôle de la thyroïde ?

Selon Doctissimo, celle qui régule plusieurs mécanismes dans notre organisme est une glande en forme de papillon qui est située au milieu du cou et en avant de la trachée. Elle se divise en deux lobes et sécrète des hormones qui sont libérées dans le sang. Leur fonction ? Réguler la température corporelle, la sueur, les battements du cœur, la nervosité, le poids et le sommeil. La glande thyroïde synthétise les hormones T3 et T4 qui sont régulées par l’hypophyse et l’hypothalamus, deux structures dans le cerveau grâce à l’hormone TSH. Cette dernière est donc capitale pour maîtriser leurs niveaux et si elle est en sur-régime ou en sous-activité, il existe un dysfonctionnement. Lorsqu’il est identifié, il peut nécessiter une intervention chirurgicale ou un traitement médicamenteux car il s’agit d’une pathologie chronique. C’est pour cela qu’il est important d’en connaître les symptômes.

Quels sont les signes de l’hyperthyroïdie ?

Lorsque la glande thyroïde est plus active, elle sécrète plus d’hormones thyroïdiennes et ce trouble est appelé hyperthyroïdie. Toujours, selon Doctissimo, ce trouble se traduit par de nombreux signes tels que l’agitation, le stress, l’hyperactivité, l’irritabilité, la tachycardie, la soif, des yeux globuleux, l’insomnie, la perte de poids, les sueurs importantes ou encore la diarrhée. En présence d’un ou plusieurs de ces symptômes, il est indispensable de contacter un spécialiste. Ce dysfonctionnement peut être lié à la maladie de Basedow, une maladie auto-immune de cette glande mais il peut également être provoqué par des facteurs extérieurs. Parmi eux, un traumatisme, un stress important ou des difficultés personnelles. Cela peut également être enclenché par une tumeur bénigne de la thyroïde ou à un goitre préexistant. Autant de facteurs qui conduisent à une perturbation de l’organisme.

Quels sont les symptômes de l’hypothyroïdie ?

A l’inverse de l’hyperthyroïdie, l’hypothyroïdie est matérialisée par un manque d’hormones dans l’organisme. Elle peut être identifiée par des manifestations physiques très diverses telles que la somnolence, la fatigue, les trous de mémoire, les difficultés à la concentration, les troubles de la parole, la dépression, les troubles de l’humeur, une peau sèche, des ongles et cheveux cassants, une prise de poids, la constipation, les ballonnements, la sensation de froid, une baisse de la libido et un rythme cardiaque ralenti. Si vous remarquez un ou plusieurs de ces symptômes, il est important de demander l’avis d’un médecin.

Comment traite-t-on l’hypothyroidie ?

Caractérisée par une baisse ou une absence d’hormones T3 et T4, l’hypothyroïdie se régule médicalement, comme précisé dans DoctissimoElle ne se guérit pas et nécessite la prise permanente d’un traitement médicamenteux. Il s’agit justement de ces hormones peu sécrétées par la glande à titre de remplacement. L’hypothyroïdie peut également être soignée avec une intervention chirurgicale ou des ultrasons.

Comment traite-t-on l’hyperthyroidie ? 

Lorsqu’une hyperthyroïdie est diagnostiquée, cela se définit par une sécrétion trop importante des hormones T3 et T4. Elle se regroupe en deux types. Un de ces hyperthyroïdies se caractérise par un goitre qui produit plus d’hormones et a un lien étroit avec la maladie de Basedow. Elle est également associée aux yeux globuleux qui peuvent être typiques de ce trouble.  L’autre est appelé nodulaire car il existe un ou plusieurs nodules, des formations anormales dans ou sous la peau, pathologiques.

Comment peut-on soigner l’hypothyroïdie naturellement ?

Si l’hypothyroïdie est une maladie incurable, il est possible, en complément d’un traitement médical, de la soigner naturellement. Comme précisé dans passeport santé, une alimentation riche en iode est recommandée pour traiter ce trouble endocrinien. Fruits de mer, algues, poissons, lait et sel sont autant d’aliments qu’il est important de consommer au quotidien. Le sélénium est aussi un nutriment à favoriser en mangeant souvent des œufs et des céréales. Il existe également une boisson tout à fait indiquée pour soigner naturellement un trouble thyroidien.  Des apports nutritionnels en vitamine B12 sont à privilégier en intégrant les fruits de mer, les mollusques, les viandes et volailles dans ces assiettes. En plus, en cas d’une hyperthyroïdie, la tisane d’aubépine est préconisée pour calmer les palpitations cardiaques et apaiser le système nerveux.

Lire aussi 10 signes que vous avez un problème de thyroïde et 10 solutions pour vous en débarrasser

Contenus sponsorisés