10 habitudes communes qui endommagent vos reins

« Prends soin de ton corps, c’est le seul endroit permanent dans lequel tu es amené à vivre », écrivait Jim Rohn. Malheureusement, de nombreuses personnes choisissent de succomber à leurs tentations et de se laisser guider par des automatismes au lieu de prendre des décisions réfléchies au quotidien. Par conséquent, elles finissent par en payer le prix lorsqu’il est trop tard pour agir. Dans cet article, nous passons en revue 10 habitudes communes et pourtant néfastes pour votre corps, en particulier vos reins.

Les reins sont des organes vitaux qui font partie intégrante du système urinaire et occupent plusieurs fonctions importantes. Se situant sous les côtes, derrière l’abdomen, ils se chargent de filtrer le sang pour assimiler les minéraux nécessaires à l’organisme et pour évacuer les déchets par les voies urinaires. En outre, les reins sécrètent des hormones importantes pour réguler la tension artérielle et produire des globules rouges, essentiels pour faire circuler l’oxygène dans le corps.

Les 10 habitudes qui endommagent les reins

Certaines choses que nous faisons régulièrement on un impact considérable sur nos reins. Selon un article publié par National Kidney Fondation, voici 10 habitudes qui endommagent les reins sur le long terme :

1.Prendre des antalgiques

Les antalgiques sont des médicaments qui visent à calmer les douleurs. Certains d’entre eux sont en vente libre et sont régulièrement utilisés pour soulager tous types de maux. Or, les scientifiques indiquent que l’utilisation régulière de ce type de médicament peut affecter le fonctionnement des reins.

2.Consommer trop de sel

On ne vous le dira jamais assez : l’excès de sel peut avoir de graves conséquences sur la santé. Selon l’OMS, les gens consomment deux fois plus de sel que nécessaire. Or, l’excès de sel provoque environ 2,5 millions de décès dans le monde chaque année. En effet, le sel participe à l’augmentation de la pression artérielle et affaiblit les reins.

3.Consommer des aliments industriels

Les industries alimentaires n’hésitent pas à user de sodium en quantité pour rehausser le goût des produits vendus. Aussi, les aliments industriels contiennent des additifs tels que le phosphore qui prolongent leur durée de conservation. Malheureusement, tous ces ingrédients ont des conséquences néfastes sur la santé et peuvent entraîner des pathologies rénales.

4. Ne pas s’hydrater suffisamment

À l’instar des recommandations de l’OMS, la Fondation du Rein conseille de boire environ 1,5 litres d’eau par jour. En effet, une bonne hydratation aide les reins à effectuer leur fonction dépurative pour éliminer les déchets via les voies urinaires. De plus, une étude rapporte que l’eau permet de baisser la pression artérielle et réduit l’insuffisance rénale.

5.Avoir un sommeil de mauvaise qualité

De nombreuses personnes ne bénéficient pas d’un sommeil de qualité ou ne dorment pas suffisamment. Or, l’apnée du sommeil peut également endommager la fonction rénale.  Selon une étude publiée par The National Kidney Foundation, les rythmes circadiens ont un impact sur les reins. Ainsi, les personnes qui manquent de sommeil présentent plus de risques de déclin de la fonction rénale.

6.Manger trop de protéines animales

Lors de leur dégradation, les protéines animales se transforment en urée et sollicitent davantage la fonction rénale. Ainsi, une consommation excessive de protéines engendre une excrétion urinaire de calcium qui peut se traduire par des calculs rénaux. Aussi, les scientifiques démontrent que les régimes riches en protéines altèrent considérablement les reins et peuvent engendrer une maladie rénale chronique.

7.Consommer beaucoup d’aliments sucrés

Nous l’apprécions pour son goût réconfortant alors qu’en réalité, ses conséquences sur la santé peuvent s’avérer désastreuses. En effet, le sucre se cache dans une majorité d’aliments industriels. Or, consommer trop de mets sucrés favorise les pathologies rénales. En effet, une étude montre que la consommation excessive de boissons sucrées est corrélée au diabète, à l’obésité mais aussi aux maladies rénales.

8.Fumer

Le tabagisme augmente la pression artérielle et accentue la dégradation de la fonction rénale. La nicotine présente de nombreux inconvénients pour la santé et peut entraver le fonctionnement d’organes vitaux. De ce fait, il a été prouvé que le tabac augmentait le risque de néphropathie chronique, une complication rénale généralement liée au diabète.

9. Boire de l’alcool en excès

Les reins se chargent de filtrer le sang et de se débarrasser des substances indésirables. Seulement, l’alcool perturbe deux organes essentiels que sont le foie et les reins. Ainsi, les chercheurs démontrent que l’alcool perturbe l’équilibre acido-basique du corps mais aussi les hormones sécrétées par les reins. De ce fait, l’excès d’alcool peut mener à une insuffisance rénale sur le long terme.

10.Ne pas pratiquer d’activité physique

Une activité physique régulière contribue à réguler plusieurs déterminants de la fonction rénale telle que la pression artérielle et le métabolisme du glucose. Ainsi, il a été prouvé que la pratique d’une activité physique régulière contribuait à la santé rénale.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close