Un simple examen des yeux peut vous indiquer si vous souffrez de fatigue surrénale


De nos jours, être débordé est plus une règle qu’une exception. Les gens courent sans arrêt pour finir leur travail et ne prennent pas le temps de se détendre. Conséquence de ce rythme de vie toujours plus fou, ils finissent encore plus stressés. Et si vous souffriez de fatigue surrénale ?

La fatigue surrénale, qu’est-ce que c’est ?

James Wilson a écrit un livre passionnant intitulé L’adrénaline : Trop c’est trop ! Le syndrome du stress du 21e siècle, qui révèle comment le stress affecte nos hormones et ce qu’il fait au corps humain. La fatigue surrénale est en fait une fatigue de nos glandes surrénales, lesquelles produisent différentes hormones. Ces mêmes hormones déterminent comment nous réagissons au stress, ce qui affecte notre taux de sucre dans le sang, notre tension artérielle, notre poids, notre libido et la façon dont notre corps utilise les nutriments. Si nous sommes constamment stressés, une fatigue se produit, rendant nos glandes surrénales incapables de maintenir notre production de cortisol, une hormone qui agit comme un mécanisme de défense et aide notre corps par rapport au stress.

Les symptômes de la fatigue surrénale

  • Un tempérament coléreux
  • Baisse de libido
  • Désordre immuitaire
  • Une fatigue chronique
  • Des vertiges
  • Une plus grande sensibilité au stress

Si vous ressentez l’un de ces symptômes, passez un test d’acuité visuelle (capacité d’accommodation de l’iris). Ce test est spécialement conçu pour mesurer l’endurance de votre corps à une stimulation lumineuse. Si le test montre que votre endurance a diminué, cela peut indiquer que vos glandes surrénales ont du mal à supporter les situations stressantes.

LE TEST D’ACUITE VISUELLE

L’iris est situé dans l’humeur aqueuse entre la cornée et le cristallin. Si vous le fatiguez jusqu’à l’épuisement, iI peut arrêter de travailler efficacement, car il s’agit d’un muscle. En réponse à la lumière, votre pupille se contracte, ce qui signifie que vous fatiguez un muscle de votre corps. En cas de fatigue surrénale, le test peut la détecter car votre pupille ne pourra plus rester contractée plus de 2 minutes.

Pour faire le test, vous avez besoin de :

  • Un miroir
  • Une pièce plongée dans le noir
  • Un chronomètre
  • Une lampe de poche faible

Comment procéder ?

  • Asseyez-vous devant le miroir dans une pièce plongée dans le noir pendant environ une minute, afin de permettre à vos yeux de s’ajuster.
  • Éclairez avec la lampe de poche un côté de votre tête jusqu’à un œil, mais pas directement vers l’œil. Vous devez tenir la lampe de poche à environ 15 cm de votre visage.
  • Tout en éclairant un œil, continuez à regarder dans le miroir avec l’autre, car vous êtes supposé voir votre pupille se contracter après que la lumière ait atteint votre œil.
  • Avec votre chronomètre, mesurez le temps que dure la contraction.

Si votre pupille ne parvient pas à rester contractée longtemps, cela signifie que vous souffrez de fatigue surrénale. D’un autre côté, si vous refaites ce test au bout d’un mois et que vous remarquez que votre pupille se contracte plus longtemps, cela signifie que vous récupérez de cette fatigue surrénale.
Toutefois, le signal principal de la fatigue surrénale, c’est quand il n’y a pas de contraction du tout…

Comment aider vos glandes surrénales à récupérer ?

Vous devez absolument consulter votre médecin si vous souffrez de fatigue surrénale. Vous devez également vérifier votre taux de cortisol. En attendant, vous pouvez opérer des changements dans votre style de vie pour prévenir ou traiter ce problème. Parmi eux :

  • Faites en sorte de dormir au moins 8 heures par nuit ;
  • Mangez beaucoup de fruits, de légumes et de viande maigre ;
  • Essayez d’éviter les situations stressantes nées de disputes, de surcharges de travail ou de journées de travail trop longues ;
  • Évitez les aliments pleins de sucres ou de glucides raffinés ;
  • Faites des exercices modérés, comme la marche, la natation, le yoga ou le tai-chi.