Voici comment cultiver l’hortensia en pot : une jolie fleur qui parfume toute la maison

L’hortensia est sans doute l’un des plus beaux arbustes à fleurs à avoir chez vous, vous n'êtes pas obligé d'avoir un jardin ou un espace extérieur à lui consacrer.

Sommaire

Avec ses couleurs vives, l’hortensia est une plante qui se prête très bien à la culture en pot.

Pour obtenir une belle plante, vous devez commencer choisir la variété qui vous plait, puis déterminer le type de pot et de terreau le mieux adapté à ses besoins. Il existe un certain type d’hortensias qui nécessitent un pot de grande taille. Il est conseillé d’utiliser de l’argile ou du gravier sur le fond, mais pas de soucoupe, car cela pourrait entraîner une stagnation excessive de l’eau.

hortensia vase

Hortensia dans un vase – Source : spm

Lorsque vous achetez un hortensia, la première chose à laquelle vous devez penser est de trouver un endroit agréable où elle pourra recevoir de la lumière mais aussi de l’ombre.

En fait, comme beaucoup d’autres plantes, l’hortensia n’aime pas la lumière directe du soleil mais se nourrit de lumière. Un bel espace ombragé est idéal ! Les hortensias poussent bien dans les sols acides, c’est-à-dire dans les sols dont le pH se situe entre 6,5 et 4,5. Leurs belles couleurs dépendent souvent de l’acidité du sol : celles qui tendent vers les couleurs rose ou rouge grenat préfèrent un pH élevé de 6 ou parfois même 7, tandis que celles qui tendent vers les couleurs bleu préfèrent un pH très acide, entre 4 et 5. En fonction de la couleur de votre hortensia, essayez donc d’améliorer et de changer le sol.

hortensia pot

Hortensia en pot – Source : spm

En hiver, elle ne vous posera pas beaucoup de problèmes, mais pendant l’été, vous devrez faire attention à la chaleur, car cette plante n’aime pas les températures élevées. Si vous décidez de garder la plante à l’intérieur, veillez à l’éloigner de toute source de chaleur en hiver également.

Vous aurez besoin d’un grand pot d’un diamètre d’au moins 40 cm et mettre de l’argile expansée au fond de celui-ci.

Ensuite, vous pouvez sortir la plante de son pot. Vous remarquerez qu’elle possède des racines épaisses. Coupez les racines, avant de mettre la plante dans son nouveau pot !

Cette étape est très importante, sinon la plante aura du mal à étendre ses racines et périra rapidement. Ne placez pas la plante trop profondément, mais plutôt à quelques centimètre du sol (pour éviter la pourriture des racines lors de l’arrosage).

Le premier arrosage devra être abondant, puis vous devrez l’ajuster en fonction de la saison. En été, pour lutter contre la chaleur, pensez à arroser une fois par jour. Veillez toutefois à ne pas arroser les feuilles pour éviter les maladies fongiques qui pourraient toucher vos plantes.

Le premier nœud à couper lorsque vous voulez faire une bouture d’hortensia.

bouture hortensia

Bouture Hortensia – Source : spm

En ce qui concerne la fertilisation, il est recommandé d’utiliser un engrais liquide, à ajouter à l’eau d’arrosage au moins une fois par semaine.

La culture, en revanche, se fait par bouturage et est assez simple.

Comment prélever des boutures ?

Vous pouvez prélever des boutures de plantes herbacées avec la pousse verte fraîche de la plante (pas en fleur), entre juin et août, ou vous pouvez les prélever en période de repos végétatif, qui se déroule entre octobre et décembre.

Dans ce cas-là, effectuez une coupe de bouture semi-ligneuse.

En été, procédez comme suit : coupez le bourgeon à une hauteur d’environ 30 cm, puis coupez encore le bourgeon une fois que vous avez identifié le premier nœud (où les deux feuilles poussent en bas) ; enlevez également ces deux feuilles et regroupez toutes les autres d’une main afin de pouvoir couper le haut des feuilles restantes. A cette étape, votre pousse doit ressembler plus ou moins à ceci et est prête à être placée dans un verre avec 2-3 cm d’eau :

feuilles hortensia

Feuilles d’hortensia – Source : spm

Voici une astuce pour que votre bouture s’enracine mieux :

Utilisez un demi comprimé effervescent d’aspirine ! N’oubliez pas de changer l’eau tous les deux jours (en remplaçant également l’aspirine), pendant une période d’au moins 40 jours. Après quelques mois, vous remarquerez que quelques petites racines se développent – il est alors temps de préparer un pot. Rappelez-vous toujours que les boutures reproduisent une plante identique à la plante mère.

Lire aussi Voici les 8 plus belles plantes de Noël à offrir et à cultiver chez soi pour les fêtes de fin d’année

Contenus sponsorisés