x

Une femme interdit à son futur mari d’inviter sa fille de 3 ans à leur mariage car « ce n’est pas son enfant »

Opinion

Le mariage est une expérience unique qui marque un changement dans la vie d’un couple. Entourés de leur famille et de leurs amis, les deux partenaires s’échangent les bagues et se promettent respect, fidélité, secours et assistance. Seulement, il arrive parfois que ce moment exceptionnel ne se passe pas tout à fait comme prévu. Lors d’un remariage, les relations du conjoint avec les enfants issus du premier mariage ne sont pas toujours bienveillantes. Dans une publication partagée sur Facebook et rapportée par le Dailymail, une mariée a voulu interdire à la fille de son conjoint d’assister à leur mariage.

Quand les problèmes se succèdent et que le quotidien se retrouve rythmé par la colère, la tristesse, le dégoût et la haine, un couple peut prendre la décision cruciale de mettre fin à la relation. Bien qu’on considère qu’un mariage toxique est plus douloureux pour un enfant qu’un divorce, la séparation des parents n’est jamais facile à accepter. En sus, quand le père ou la mère décide de se remarier, l’enfant peut se sentir trahi, délaissé ou abandonné. Mais si dans certains cas, le remariage de l’un des parents se déroule sans embûches, parfois, le nouveau conjoint refuse les enfants de l’autre. 

Selon un témoignage anonyme partagé par le New Zealand Herald, une mariée aurait voulu interdire à la fille de 3 ans de son partenaire d’assister à la cérémonie de mariage. 

“C’est son erreur, pas la mienne”

Après avoir partagé une publication choquante sur Facebook, une femme a reçu une multitude de critiques de la part des internautes. Qualifiée de “terrible être humain”, elle a provoqué un véritable tollé sur la toile. Et pour cause, la femme, qui devait épouser un homme divorcée qui a une fillette de trois ans, aurait refusé la présence de l’enfant lors de la cérémonie. Dans un groupe surnommé “honte de mariage”, on peut voir les propos cruels de cette femme. Cette dernière a dévoilé de manière ostentatoire son hostilité à l’égard de la petite. Dans la publication, elle a utilisé divers surnoms péjoratifs pour désigner la fillette. 

Une petite fille en robe blanche  – Source : Apost

“J’ai dit pas d’enfants !”

“Comment dire à mon fiancé que je ne veux pas de sa fille durant notre cérémonie de mariage”, a-t-elle demandé aux internautes. “J’ai précisé ‘pas d’enfants’ dans les invitations donc je pensais qu’il allait comprendre, mais il continue de dire qu’elle sera là”, déplore-t-elle. En réalité, la relation entre un père et sa fille est souvent très forte et peut résister à moult épreuves. Mais la femme sans coeur justifie ses propos en mentionnant trois raisons pour lesquelles elle préfère que la petite ne se présente pas à la cérémonie. “Elle a trois ans”, “Je l’épouse lui et pas son gobelin. C’est son erreur pas la mienne”, “Je ne veux pas d’elle parce qu’elle est dans le besoin et qu’il fait tout pour elle et j’ai dit pas d’enfants !”, a-t-elle indiqué. La mariée, qui demande des conseils pour se débarrasser de l’enfant durant ce moment privilégié, ne s’attendait peut-être pas à recevoir une foule de critiques. 

La mariée ne voulait pas que la fille de son conjoint soit présente  – Source : Apost

Les internautes se sont indignés 

Suite à cette publication, la femme a pu lire plus des milliers de commentaires. La plupart des internautes n’ont pas manqué d’exprimer leur stupéfaction face à une telle cruauté. Voici quelques-unes de leurs remarques :

“Si vous ne voulez pas être dans la vie de l’enfant de votre partenaire, ne soyez pas du tout avec lui”, a indiqué une personne. 

“C’est absolument odieux”, a convenu un autre internaute. 

“Ce mariage (s’il se produit) va se terminer rapidement ou durer longtemps et être horrible”, a indiqué une personne. 

Le message choquant de la femme a également été partagé sur le site Reddit et a attiré beaucoup d’attention. “Pourquoi épouser quelqu’un avec des enfants si vous n’aimez pas les enfants ? Il y’a beaucoup de célibataires sans enfants”, ont déclaré des internautes.  

“Madame, quand vous épousez un homme, vous épousez sa famille”, a affirmé un utilisateur de Reddit.

“Il va toujours élever et aimer sa fille, alors soit vous mûrissez et vous devenez une belle-mère, car c’est ce qui arrive avec le mariage, soit vous rompez si vous ne pouvez pas vous engager”, a exprimé un internaute avisé.

Pour d’autres, le mari doit se séparer au plus vite de cette femme odieuse qui n’accepte pas sa fille avant de vivre le pire. 

Enfant triste – Source : Apost

Comment avoir une bonne relation avec les enfants de son conjoint ? 

Il peut être extrêmement complexe d’entretenir des relations harmonieuses avec ses beaux-enfants. Parfois, ces derniers peuvent sembler réticents à l’idée de tisser des liens avec le ou la conjointe de leur père ou de leur mère. Ils peuvent alors rejeter toute forme d’autorité qui ne vient pas de leurs parents et se montrer hostiles à l’égard des beaux-parents. Comment imposer sa place sans être envahissant et sans créer de tensions ? D’après Catherine Sellenet, co-auteure de L’enfant de l’autre, petit traité sur la famille recomposée, “le mieux est donc de conserver une position attentiste, d’observateur un peu en retrait”. Si la personne n’a jamais eu d’enfants, elle doit exprimer une volonté de découverte progressive pour espérer un apprivoisement réciproque avec ses beaux-enfants. Il faut se donner le temps pour se connaitre, pour s’accepter puis pour finalement s’apprécier. “Il vaut mieux s’écouter et rester naturel que de s’imposer des activités qui nous ennuient ou une présence forcée”, conseille Catherine Audibert, psychologue et auteure d’Oedipe et Narcisse en famille recomposée

Les enfants peuvent avoir besoin de temps – Source : Your Teen Magazine

Par ailleurs, la belle-mère ou le beau-père veulent parfois fournir des efforts considérables en espérant avoir une place dans la vie des enfants de leur conjoint. Souvent, ce sont ceux qui ont des enfants issus d’une précédente union qui réagissent ainsi. D’après Catheline Sellenet, ce comportement reflète une insécurité, un mal-être à combler, et peut entrainer un rejet de la part des beaux-enfants. En réalité, il ne faut pas tenter de se rendre indispensable. La confiance et l’amour viennent avec le temps. Aussi, il ne faut pas oublier que les enfants de votre conjoint ne sont pas les vôtres et peuvent rejeter votre autorité. C’est à votre partenaire de prendre les responsabilités nécessaires pour imposer le respect et préserver l’équilibre familial. Le beau-père ou la belle-mère doivent, quant à eux, prendre du recul face aux provocations éventuelles des enfants et s’assurer d’établir un dialogue constructif pour encourager la parole de chaque membre de la famille. Enfin, il faut savoir qu’une famille recomposée peut parfois être fragile et conflictuelle. Il est préférable de remettre le couple au centre et de trouver des solutions alternatives pour coexister et créer de l’harmonie dans son quotidien. 

Contenus sponsorisés
Loading...