Une écolière qui n’avait pas assez d’argent a dû rendre son plateau repas et faire la marche de la honte devant ses camarades

En se nourrissant mal, notre santé s’en retrouve négativement impactée. Aussi, une bonne alimentation est d’autant plus essentielle pour les enfants en pleine croissance. Malheureusement pour cette jeune fille de 6 ans, son école lui a repris son plateau repas des mains car elle n’avait pas assez d’argent. Une triste histoire relayée par nos confrères du Dailymail.

Il est inutile de le rappeler, il est inconcevable de penser qu’un enfant puisse se concentrer en cours s’il a le ventre vide. Sauter un repas peut donc avoir des conséquences sur les performances scolaires d’un enfant.

Pas d’argent, pas de repas

Anya Howard est une petite écolière de 6 ans. Tous les jours, elle déjeune à la cantine comme ses camarades. Ainsi ce jour là, Anya Howard prend son plateau repas et s’en va s’asseoir pour le manger. Malheureusement, elle n’avait pas assez d’argent pour le payer. Un surveillant le remarque et agit selon la politique de l’école. Il lui reprend le plateau des mains et lui demande de refaire la queue pour se voir offrir un sandwich au beurre de cacahuète et à la confiture. La scène se joue devant tous ses camarades, qui n’hésitent alors pas à se moquer d’elle pendant qu’elle s’exécute pour recevoir son sandwich. La petite fille raconte qu’elle en était « triste »  selon un article de News8.

Un système qui ne marche pas

La cafeteria de l’école d’Anya fonctionne de la manière suivante : Les parents approvisionnent un compte au nom de leur enfant avec de l’argent, celui-ci sert donc à payer chaque jour les repas. En théorie et selon le surveillant général de l’école d’Anya, le Dr Kent, les parents sont prévenus dès lors que le compte de leur enfant baisse en dessous de 5€, permettant donc à l’enfant d’avoir 2 repas avant que le compte ne nécessite un réapprovisionnement. Or cela n’a tout simplement pas été le cas pour Anya selon son grand-père, Dwight Howard.

Celui-ci dit n’avoir reçu aucun avertissement de la part de l’école stipulant que son compte n’était pas assez approvisionné pour avoir un repas. C’est donc ainsi qu’Anya s’est retrouvée à refaire la queue pour un sandwich au beurre de cacahuète et à la confiture au lieu d’un repas chaud complet, le tout suscitant les moqueries de ses camarades de classe devant l’indifférence totale du corps enseignant.

Selon Dwight Howard, ceci est manifestement la faute de l’école. Pour lui, il est du devoir de l’école de l’informer bien avant que le compte ne soit vide, et dans ce contexte, l’école n’a pas su remplir son rôle. « Quand elle en parlait, Anya semblait très triste. C’est embarrassant pour une petite fille de 6 ans » ajoute-t-il, pour lui tout ceci aurait pu être évité, et il urge l’école de changer leur politique pour les repas et d’éviter ainsi ce genre d’humiliation à sa petite fille.

L’humiliation à l’école

L’humiliation scolaire perdure et a pris des formes bien différentes. Elle est définie comme l’acte conscient ou pas chez l’enseignant ou un camarade de rabaisser un élève, que ce soit à cause de ses notes, son origine sociale ou toutes autres raisons. L’humiliation et le harcèlement scolaire ont un impact désastreux sur l’enfant: Dépression, anxiété, troubles du sommeil ou encore troubles du comportement.

Pour prévenir ces situations il faut apprendre aux enfants dès le plus jeune âge à parler si quelque chose va mal. Il faut donc les mettre en confiance et ne pas hésiter à agir lorsqu’un enfant se fait humilier en contactant l’établissement et en les notifiant de ce que votre enfant subit.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close