x

Les scientifiques expliquent pourquoi beaucoup de personnes sont tristes après avoir fait l’amour

De nombreuses études ont démontré que les rapports sexuels réguliers avaient des effets bénéfiques sur la santé physique, morale, émotionnelle et même sociale. Mais saviez-vous que certaines personnes ressentaient de la tristesse voire un blues après une partie de jambes en l’air qui s’est pourtant bien passée ? Comment est-ce possible ? C’est ce que nous allons décrypter dans cet article.

Croyez-le ou non, il est fréquent que certains hommes et femmes se sentent déprimés après avoir eu une relation sexuelle, même si celle-ci était agréable et s’est terminée par un orgasme. Ce phénomène s’appelle dysphorie post-coïtale, tristesse post-coïtale ou encore blues post-coïtal.

Qu’est-ce que la dysphorie post-coïtale (DPC)?

Le médecin grec Gallien en parlait déjà pourtant ce phénomène reste inconnu de la majorité des gens. Ce blues post-coïtal a lieu juste après l’orgasme, durant la période réfractaire. Il se manifeste de manières très variables : par un sentiment de tristesse exprimé parfois par des pleurs voire une agressivité et irritabilité. En effet, les personnes qui souffrent de tristesse post-coïtale éprouvent de forts sentiments de tristesse, d’anxiété ou de malaise immédiatement après le rapport sexuel, jusqu’à plus de deux heures après.. Elles peuvent même vouloir s’éloigner de leur partenaire alors que tout s’était bien passé. Ce phénomène qui reste encore inconnu par la majorité des gens touche autant les femmes que les hommes.

Une étude réalisée par des chercheurs australiens et publiée dans le Journal of Sexual Medicine a conclu que 46% des femmes interrogées avaient déjà souffert de dysphorie post-coïtale.

Pourquoi cela arrive-t-il ?

Ni la santé psychique ni d’éventuelles violences sexuelles n’ont été confirmées comme des causes possibles du blues post-coïtal. La tristesse post-coïtale impliquerait l’hormone prolactine. Les femmes ont cette hormone, c’est elle qui permet de fabriquer du lait, mais les hommes en ont aussi. Selon certains scientifiques, un taux élevé de prolactine peut provoquer ce sentiment de tristesse et d’anxiété après un rapport sexuel consenti.

Pour quelle autre raison, une personne pourrait se sentir triste après le sexe ?

Cet état peut également se manifester parce que justement cette fusion si intense et intime entre deux personnes s’est terminée. Lors d’ébat sexuel, les deux partenaires sont tellement connectés que le retour à la réalité à la fin est parfois brutal. En effet, l’intimité partagée et les sentiments ressentis sont tellement forts que certaines personnes se sentent abandonnées et seules une fois ce moment de partage terminé. Elles se sentent mal, anxieuses et peuvent même devenir agressives. Sortir de cet état d’enchantement et retrouver la réalité est pénible pour certains, la transition ne se fait pas de manière douce. D’où ce sentiment de blues et de tristesse.

Contenus sponsorisés
Loading...