Pourquoi les femmes ont-elles un orgasme ?

L’orgasme, ce moment d’extase où le rythme de la respiration s’accélère de plus en plus et où le plaisir atteint son degré le plus haut, a longtemps été bafoué chez la gent féminine. Depuis le 19ème siècle où les scientifiques ont établi que ce dernier n’avait aucune valeur biologique, l’orgasme féminin a fait l’objet de mythes, de débats et d’interrogations. Pour cette raison, des chercheurs se sont penchés sur son origine afin de lever le voile sur un sujet qui laisse perplexe. Le Huffington Post a relayé les résultats de leur étude.

Dans les années 1970, Shere Hite, une sexologue américaine, a émis une hypothèse qui a provoqué un véritable scandale en s’opposant à l’idée que le plaisir féminin serait exclusivement lié à celui de l’homme. Pour elle, l’orgasme féminin puiserait son origine dans le bouton bourgeon des femmes: le clitoris.

À partir des années 2000, de nombreux scientifiques se sont penchés sur la question et ont découvert qu’à l’instar du pénis, le clitoris regorgeait de terminaisons nerveuses. De ce fait, ce petit bouton rose serait bel et bien le centre du plaisir féminin.

Une étude révèle l’origine du plaisir féminin

Bien qu’il ait été découvert que la jouissance de la femme n’a aucun impact sur l’ovulation, des chercheurs ont continué à s’intéresser à ce sujet. C’est ainsi que Günter Wagner, professeur à l’université de Yale et Mihaela Pavlicev, de l’hôpital pour enfants de Cincinnati, ont publié dans la revue JEZ-Molecular and Developmental Evolution les résultats de leurs recherches. Afin d’élucider ce mystère, les experts ont étudié la biologie de certains mammifères pour mettre en exergue l’évolution de la théorie du plaisir chez la femme. Ainsi, les scientifiques ont remarqué que chez de nombreuses espèces, le mâle parvient à déclencher l’ovulation chez la femme. En outre, il semblerait qu’en provoquant l’ovulation, les femelles libéraient deux hormones connues sous le nom de prolactine et d’ocytocine. Ces dernières sont celles qui sont naturellement sécrétées dans le système sanguin lors d’un orgasme.

Ainsi, les experts ont mis en évidence l’historique de l’orgasme chez les primates. Selon eux, les premières femelles sur Terre étaient sujettes à des orgasmes provoquées par le mâle et qui déclenchaient l’ovulation. Mais ensuite, avec l’évolution des espèces, l’ovulation est devenue cyclique rendant l’orgasme inutile. Par ailleurs, les recherches ont révélé que la position du clitoris chez les femelles mammifères s’était éloignée du vagin.

En effet, en évaluant les appareils génitaux des espèces qui bénéficiaient d’un orgasme provoqué et ceux qui n’avaient pas forcément d’orgasme, ils ont fait une découverte étonnante. La première catégorie de primates aurait un clitoris situé à l’intérieur du vagin tandis que la seconde aurait ce bouton à l’extérieur de l’organe génital. De ce fait, la stimulation de cette zone érogène est devenue plus complexe. Ainsi, les chercheurs ont conclu qu’à l’instar des humains, certaines espèces ont du mal à ressentir l’orgasme. « Ceci peut expliquer pourquoi certaines femmes parviennent à l’orgasme grâce à la masturbation ou à la stimulation clitorienne », expliquent les experts.

6 secrets pour provoquer l’orgasme féminin

Certaines femmes ont du mal à atteindre l’orgasme lors d’un rapport sexuel. En effet, elles ne parviennent pas à atteindre pleinement les joies de l’étreinte et ne ressentent pas ce plaisir inouï qu’est l’orgasme. Selon Carol Rinkleib Ellison, sexologue américaine, certaines méthodes peuvent aider à stimuler les zones érogènes pour atteindre le Saint Graal du plaisir:

1.Se mettre en condition

Avant d’atteindre le plaisir, il est nécessaire de lâcher prise et se mettre dans des conditions adéquates. Chassez le stress et les pensées parasites pendant un moment et alimentez votre mental de tous les fantasmes enfouis en vous. Sentez-vous libre de penser à toutes les folies que vous avez envie d’expérimenter avec votre conjoint pendant l’acte.

2.Positionner son corps de la bonne manière

Pour se laisser aller aux joies du sexe, il faut positionner son corps de manière à favoriser la stimulation des zones érogènes. Des positions  ou un support inconfortables sont autant de facteurs qui minimisent les chances de ressentir du plaisir. Souvent, les femmes requièrent une stimulation clitoridienne pour maximiser les chances d’atteindre l’orgasme.

3.Focaliser son attention sur ses ressentis

Certaines femmes sont tellement obnubilées par le plaisir de leur partenaire qu’elles en oublient leur ressenti. Néanmoins, en se focalisant sur ses sensations physiques et en oubliant ses craintes, on favorise l’atteinte d’un orgasme simultanément avec le conjoint.

4.Contracter puis décontracter les muscles du périnée

Quand les femmes contractent volontairement les muscles du périnée à savoir l’anus et le vagin, elles optimisent les sensations agréables et accélèrent la montée du plaisir.

5.Synchroniser les mouvements

Pour prendre plus d’initiative et éviter de subir les mouvements du conjoint, passez à l’action et bougez votre corps au rythme du sien. Pour les plus audacieuses, sachez imposer le rythme qui vous convient le mieux pour atteindre l’orgasme.

6.Communiquer

La clef d’une relation amoureuse et/ou sexuelle réussie reste la communication. En partageant vos envies, vos fantasmes et vos attentes avec votre conjoint, vous pouvez être sûr qu’il fera tout ce qui est nécessaire pour vous satisfaire au lit.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close