x

Une bénévole sauve une chienne menacée d’euthanasie

Des études ont démontré que les liens d’affection et d’amitié qui se tissent entre le chien et l’homme sont en fait une affaire d’hormones. En gros, l’amour naît du premier échange de regard. Bluffant ? Une étude japonaise a démontré que les humains ont une connexion plus forte que ce qu’ils pensent avec leurs compagnons à quatre pattes. Scruter son chien, procure autant de bonheur chez le maître que chez la bête. Vous comprendrez mieux à présent pourquoi ce chien est manifestement tombé amoureux d’une jeune femme pour ne plus jamais la lâcher.

Pourquoi le chien est vraiment le meilleur ami de l’homme ?

Selon des chercheurs japonais, quand les humains et les chiens se regardent dans les yeux, la sécrétion de l’hormone de l’amour et de la confiance, augmente et consolide instantanément leurs liens. Cela explique pourquoi à partir d’une caresse ou d’un simple regard, les chiens sont vite domestiqués et vous suivent comme votre ombre. Mais savez-vous que cette même ocytocine, permet de lutter contre certains troubles dont le stress post-traumatique ?

Selon les auteurs de ces travaux publiés dans la revue américaine Science, ce courant affectif qui résulte d’un simple regard entre les humains et  leur meilleur ami peut être aussi fort émotionnellement que le lien entre une mère et son enfant. Vraisemblablement, tout passe dans le regard. Ce qui interpelle le plus c’est que c’est la première fois que ceci est établi comme fonctionnant entre deux espèces différentes. Les chiens auraient développé cette réponse hormonale au contact des humains, pour s’en faire adopter. Cette réaction chimique n’est donc pas innée et serait probablement la résultante de 30 000 ans de domestication.

Il existe tellement d’histoires attendrissantes sur l’amitié entre le chien et l’homme qui naissent d’un simple regard. En voici une qui vous donnera sans doute envie d’en adopter un.

Témoignage

C’est une jolie histoire d’amitié entre un humain et un animal que vivent Kayla Filoon, une étudiante de Philadelphie et un chien abandonné. En effet, lorsqu’elle se rend comme à l’accoutumée dans un refuge pour animaux pour effectuer sa promenade quotidienne de chiens en tant que bénévole, elle n’avait pas idée de ce qui allait s’y produire. C’est en passant devant les box, que son regard a croisé celui de Russ, un pitbull qui venait d’être admis dans le centre. Kayla a immédiatement su qu’ils étaient faits pour être les meilleurs amis du monde. Au vu des lésions présentes sur son corps, il ne faisait aucun doute que l’animal était malade et qu’il avait été maltraité.

Menacée d’euthanasie

Russ, se tenait docilement assise dans sa cage et fixait Kayla du regard. Des œillades qui semblaient lui dire « adopte-moi ». La jeune fille ne pouvait être insensible au sort de la chienne, Kayla en a tout de suite senti la détresse et s’est dit qu’il fallait la ramèner avec elle. Son état était affligeant : Russ souffrait d’une infection à l’œil, toussait et saignait. Sa peau était clairsemée, la femelle pitbull était atteinte de démodécie qui lui rongeait la peau. Pas découragée pour autant, Kayla était décidée à faire les mains et les pieds pour lui offrir un foyer.

Kayla a ouvert la cage, Russ est sortie et s’est figée devant le chenil en attendant un signe. Kayla s’en allait en direction de la cour, la chienne lui emboitait le pas, comme parfaitement dressée. Ce qui laissait penser que la chienne avait un jour vécu au sein d’une famille avant d’être livrée à son sort. Russ connaissait quelques ordres de bases, elle a même mangé goulument les croquettes que Kayla lui avait donné, avant de se coucher, une manière peut-être de remercier Kayla pour sa délicate attention.

Menacée d’euthanasie

Mais ce qui avait le plus touché la jeune fille, c’est la façon dont le cabot se collait sans arrêt à elle, cherchant constamment à se faire câliner.  L’attachement était réciproque et instantané. Ce jour-là, Kayla a eu du mal à se séparer de Russ, craignant le pire pour elle, car les chiens les plus malades du refuge risquaient l’euthanasie.

Kayla était empressée de revenir au refuge et  cette fois-ci, elle allait permettre à Russ de gouter aux joies de la liberté, à l’extérieur. Lorsque les deux s’arrêtent pour prendre une pause, Russ résolument à son aise, s’est mise sur les genoux de Kayla qui était désormais persuadée qu’elle repartirait avec l’animal le soir même. De retour au refuge, sa décision prise, elle entreprend toutes les démarches pour la faire venir chez elle. Il ne restait plus qu’à présenter le toutou aux six colocataires de Kayla, qui ont été à leur tour charmés et en adoration devant la bête.

Menacée d’euthanasie

Depuis, les deux compères sont inséparables. Russ ne quitte pas Kayla d’une semelle, lorsqu’elle dort ou qu’elle révise ses cours. Russ n’est pas bien loin. Leur histoire a fait le tour du monde et les médias s’en ont fait l’écho. L’animal complètement remis de ses bobos, coule désormais des jours heureux avec la maîtresse qu’il s’est choisi.

Menacée d’euthanasie

Contenus sponsorisés
Loading...