x

Cette chienne s’est installée dans un cimetière pour protéger ses 4 chiots

Les histoires sur la loyauté des chiens sont nombreuses. Du légendaire Hachiko – le chien qui attendait son maître chaque jour, à la gare, 10 ans après sa mort – aux nombreux chiens qui sauvent et protègent leurs maîtres, ces animaux sont réputés pour leur relation bien particulière avec les hommes. Leur fidélité est incomparable.

Cette histoire porte aussi sur la loyauté, mais d’un tout autre genre.

La photo d’une chienne installée dans une tombe, publiée sur Internet, a suscité l’émotion de plusieurs personnes. Tout le monde voulait connaître l’histoire de cette chienne que l’on croyait se recueillir sur le tombeau de son maître. Les chiens sont loyaux. De plus, les histoires de chiens qui visitent les tombes de leurs maîtres ou qui se rendent continuellement aux endroits où ils les ont vus pour la dernière fois ne sont pas rares.

Plusieurs recherches ont été effectuées pour expliquer cette relation si spéciale entre l’homme et le chien. Selon l’étude d’un scientifique de Claremont Graduate University en Californie, États-Unis, les chiens seraient capables d’aimer leur maître.

En effet, l’étude a été menée sur un chien et un bouc qui ont l’habitude de jouer ensemble. Tous deux ont été placés dans un endroit fermé et ont entamé leur activité préférée. Après une séance de jeu de 15 minutes, le scientifique a fait des prélèvements sanguins sur les deux animaux et ce qu’il a découvert est surprenant.

En comparant les échantillons de sang du chien prélevés avant et après la séance de jeu, le scientifique a remarqué que la sécrétion d’ocytocine avait augmenté de 48%. Cette hormone, aussi connue sous l’appellation d’hormone du bonheur ou du plaisir, est associée à l’attachement entre les humains (relation mère-enfant, amoureux, etc.).

Selon le scientifique, ce changement du niveau d’ocytocine suggère que les chiens, comme les humains, sont capables d’aimer. D’où la conclusion : les chiens peuvent aimer leurs maîtres.

La compréhension des émotions humaines

Par ailleurs, une autre étude scientifique s’est aussi intéressée à la relation homme/chien. Selon cette recherche publiée dans la revue Biology Letters de la Royal Society britannique, les chiens peuvent comprendre les émotions des humains.

Une équipe d’experts en comportements animaliers et de psychologues de deux universités – Lincoln et Sao Paulo – a mené cette étude sur un groupe de 17 chiens, auxquels ils ont montré une série de photos représentant des personnes joyeuses ou en colère et associées à des bandes sonores de voix disant : « viens ici » sur un ton doux ou agressif.

Les scientifiques ont remarqué que les chiens réagissaient plus favorablement, quand l’image correspondait au ton. Ce qui veut dire qu’ils sont capables de comprendre les émotions des humains, en combinant les informations de sources sensorielles différentes (l’ouïe et la vue). Outre les humains, les chiens sont les seules créatures à avoir la capacité de connaître l’humeur des hommes, à travers les expressions du visage et le ton de la voix.

Les chiens sont donc les meilleurs amis des humains, tel que prouvé scientifiquement.

La vraie histoire de la chienne au cimetière

L’histoire de cette chienne est bien différente de celles que l’on entend souvent. Elle s’est installée dans cette tombe pour une raison bien particulière, mais surtout très touchante.

Mère de 4 petits chiots et sans abri, elle s’est installée dans ce cimetière pour protéger ses petits. La mère leur a assuré un abri sûr, jusqu’à ce qu’elle soit remarquée par les employés du cimetière.

Des âmes charitables ont alors décidé d’aider cette chienne et ses petits. Cette tâche n’était toutefois pas facile ; la chienne étant très protectrice, il a fallu plusieurs efforts pour l’attendrir. Mais après plusieurs tentatives, les humains l’ont attitrée avec de la nourriture hors de sa cachette.

La chienne, très affamée, s’est laissée faire et paraissait plus rassurée. Les sauveteurs ont pu également secourir, un par un, ses petits, qui, à première vue, semblaient en très bonne santé. Ils ont néanmoins fait l’objet d’un contrôle vétérinaire, pour déterminer leur état de santé ; le manque de nutrition de la chienne ayant affecté sa capacité à produire du lait pour ses petits. Ils ont un meilleur cadre de vie mais ont subit une série de tests, vaccins et ultrasons.

Cette affection inhabituelle a eu un impact considérable sur l’humeur de la petite famille, qui semblait plus apaisée et surtout plus heureuse.

 

Contenus sponsorisés
Loading...