x

Les femmes prennent plus de plaisir au lit lorsque leur partenaire est riche d’après une étude

L’archétype de la croqueuse de diamants pourrait bien être prouvé avec des bases scientifiques. Découvrez cette étude qui révèle que les femmes auraient plus d’orgasmes si leur partenaire était riche. Une enquête s’est penchée sur le plaisir et le facteur qui les provoque.

Relayée par nos confrères du site britannique The Daily Mail, cette étude prouve qu’un porte-monnaie bien garni pourrait garantir plus de jouissance sexuelle. Cette recherche est ambitieuse puisque c’est « la plus grande du monde » à analyser les modes de vie.

Basée sur 5000 personnes

Menée par Thomas Pollet et le professeur Daniel Nettles, cette étude prouve qu’un partenaire avec plus d’argent pourrait donner plus de plaisir au lit. Selon nos confrères du Daily Mail, c’est la plus grande au monde sur les modes de vie. Leur objectif ? Montrer le lien entre richesse et orgasme. Pour cela, ils ont exploité des informations sur la vie sexuelle, le revenu, l’éducation et d’autres détails personnels sur 5000 personnes en Chine. Ils ont également interrogé et soumis des questionnaires à leurs sujets parmi lesquels il y avait 1534 femmes toutes mariées ou en couple.

Un lien statistiquement significatif

Après avoir analysé les données, le docteur Pollet a pu relever ces chiffres. Parmi la population chinoise, américaine et européenne étudiée, 121 femmes ont déclaré avoir toujours des orgasmes. 408 ont déclaré « souvent » en avoir tandis que 762 donnaient la réponse parfois. 243 renseignaient qu’elles jouissaient rarement ou jamais. En croisant ces informations, les initiateurs de cette étude se sont penchés sur les facteurs qui donnaient du plaisir aux femmes. Alors que ce dernier dépend de plusieurs paramètres, le revenu tient le haut du pavé. Le chercheur explique : « Nous avons constaté que l’augmentation du revenu du partenaire avait un effet très positif sur la fréquence autodéclarée des orgasmes par les femmes » Une satisfaction plus importante donc, quand le partenaire est aisé financièrement, bien qu’il ne mesure pas sa valeur.

Il y’a un hic

Malgré le fait que plusieurs facteurs aient été évoqués tels que l’âge, l’éducation, le bonheur ou la durée de la relation aient joué dans l’intensité du plaisir, la richesse s’est le plus démarquée pour l’évaluer. Pour autant, cela ne veut pas dire que les femmes sont vénales. Les scientifiques analysent cela comme un phénomène sociologique. Pour eux, les femmes qui ont des orgasmes fréquents ont tendance à surestimer le revenu de leur partenaire. Autre hypothèse : celles qui ont des partenaires riches peuvent exagérer à quel point elles aiment le sexe. « Bien que nous ne puissions pas exclure un biais statistique, nous notons que les entretiens se sont déroulés loin du domicile des répondants […] ».  

Des hypothèses multiples

Pour expliquer ces réponses, les scientifiques les ont interprétées de plusieurs manières. Le docteur a expliqué qu’il était possible que des femmes qui jouissaient plus facilement avaient peut-être propension à choisir des partenaires riches. Le chercheur n’exclut pas non plus la théorie selon laquelle les partenaires les plus désirables provoquent plus d’orgasmes chez les femmes. « Si cela est vrai, la capacité à jouir d’une femme aurait pu évoluer pour l’aider à évaluer les hommes en fonction de leur qualité », indique le chercheur. Pour avoir un orgasme, pas forcément besoin d’avoir un mari riche.

Améliorer les chances de transmission génétique

Pour les biologistes évolutionnistes, chaque étape du sexe est influencée par des millions d’années liées à l’Histoire de l’Homme. L’idée qu’une femme préfère avoir des relations sexuelles ou procréer avec un partenaire nanti a une explication génétique. Pour les spécialistes, les femmes prennent tellement de risque et de temps pour un bébé qu’elles ont par instinct le besoin d’avoir le partenaire le plus prospère pour transmettre leur ADN. En revanche, les hommes qui peuvent avoir beaucoup plus d’enfants sont moins investis et ne sont pas aussi sélectifs. Cette étude prouve que pour les hommes, le statut social prévaut sur la beauté. Également publiées sur la revue Evolution and Human Behavior, ces conclusions scientifiques évoquent 1000 fois plus de sensibilité au salaire pour les femmes que pour les hommes. Nous pouvons y lire : « Ces résultats indiquent qu’un statut économique plus élevé peut compenser une moindre attractivité physique chez les hommes beaucoup plus facilement que chez les femmes. » 

Contenus sponsorisés
Loading...