x

Le top 10 des fautes de français que nous faisons tout le temps en pensant que c’est juste

Opinion

Parfois, même les « meilleurs » tombent dans le piège. Et pour cause, la langue française contient de nombreuses règles pouvant prêter à confusion. Voici une sélection de 10 fautes que nous faisons fréquemment sans toujours le savoir.

De toute évidence, les erreurs suivantes vont être corrigées afin de rappeler ou « éclairer » ceux qui ont pris l’habitude de les utiliser au quotidien. Voici les fautes les plus courantes que vous saurez désormais éviter :

1. « Autant pour moi »

Voici une erreur que même ceux qui excellent en français peuvent commettre. En effet, la forme correcte serait « Au temps pour moi ». Pourtant, il semblerait que les deux expressions s’utilisent dépendamment du contexte comme le souligne un article de Capital.

En effet, soit l’on se fie à l’Académie française qui estime que la forme la plus juste est « au temps pour moi », soit l’on opte pour la coexistence des deux expressions. 

Voici la nuance à saisir pour chacune d’entre elles :

Au temps pour moi : « reprenons au moment où je me suis trompé »

Autant pour moi : « j’ai moi aussi commis une erreur en voulant vous corriger »

2. « Quelque soit »

Placé devant un adverbe, un nom ou un adjectif, « quelque » s’écrit en un seul mot. En revanche, ce dernier s’accorde s’il est placé devant un verbe, précédé par « en » ou par un pronom personnel. 

Exemple :  « quels que soient vos arguments », « quelle que soit votre excuse » ou bien « quelle qu’en soit la cause » 

3. « Quelquefois »

Même si ce mot peut être employé, sa forme dépend généralement de son contexte, ce qui n’est pas toujours pris en considération. En effet, « quelquefois » en un mot signifie « parfois », tandis que « quelques fois » s’applique, selon  l’Office québécois de la langue française à  « plusieurs fois », comme le souligne le Figaro

Exemple : « Quelquefois, je regrette d’avoir opté pour cette matière » ou encore « Nous nous y sommes rendus quelques fois ». 

4. « Parmis » et « Malgrés »

Ces deux mots ne prennent jamais de « s ». Le mot « toujours », contrairement au mot « parmi » et « malgré », prend un « s ». 

5.  « Les reines se sont succédées »

Vous vous demandez sûrement ce qu’il y a de faux dans cette phrase. En effet, le sujet est au féminin pluriel et l’auxiliaire « être » doit normalement être accordé. Pourtant, la forme correcte est la suivante : « Les reines se sont succédé ». La raison ? le pronom réfléchi « se » est en réalité un complément d’objet indirect. Cela reviendrait donc à dire : « Les reines qui ont succédé aux reines ».

 6. La confusion des « p » et « l » dans le verbe « appeler »

Pour beaucoup, le verbe « appeler » peut-être écrit avec un « p » en moins et un « l » en plus. La confusion peut se comprendre quand nous écrivons « j’appelle » mais qu’en même temps, nous écrivons « appelons ».

Avec « nous » et « vous », il ne prend qu’un seul « l ». Par contre, il prend toujours deux « p ».

7. « Cent » et « vingt » ne prennent pas de « s »

Lorsqu’ils sont suivis par un autre chiffre, « Cent » et « vingt » sont invariables. En revanche, ils prennent un « s » lorsqu’ils sont multipliés et non suivis d’un chiffre.

Exemple : « Deux cents chaises », « Deux cent trois euros », « quatre-vingts personnes »  et « quatre-vingt-cinq euros » 

8. « Elle s’est permise » ou « je me suis permise »

Ici encore, à l’instar de l’exemple des reines qui se sont succédé, le verbe permettre ne s’accorde pas au féminin à cause des pronoms réfléchis. 

9. Les terminaisons des verbes du troisième type

Si vous écrivez « il résous » au lieu de « résout » ou bien « je peint » au lieu de « je peins », de petites révisions s’imposent. Certes, il n’est pas toujours agréable de se faire corriger sur ses erreurs, mais au moins, vous serez sûr de ne plus les reproduire !

10. « Commettre » et « omettre »

Ces deux verbes n’ont pas le même nombre de « m ». Cela parait évident mais plusieurs personnes confondent les deux termes qui, on vous l’accorde, peuvent prêter à confusion. 

Une bonne méthode pour améliorer une bonne fois pour toutes votre orthographe est de simplement accueillir les corrections que peut vous faire votre entourage. La lecture peut également vous être d’une grande utilité. Cette activité pourrait d’ailleurs devenir votre passe-temps favori !

Contenus sponsorisés
Loading...