Cette femme enceinte a été maintenue en vie pendant 123 jours pour donner naissance à des jumeaux

Cette femme enceinte a été maintenue en vie pendant 123 jours pour donner naissance à des jumeaux


Cette femme enceinte a été maintenue en vie pendant 123 jours pour donner naissance à des jumeaux

Nous avons déjà eu vent de certaines histoires peu communes, relatives à des naissances et des accouchements. Toutefois, celle de Frankielen da Silva Zampoli Padilha peut être considérée comme la plus insolite. Relayée par nos confrères du Daily Mail, cette histoire relate la naissance de deux jumeaux maintenus en vie dans le ventre de leur mère cérébralement décédée.

Une histoire de naissance pas comme les autres

Frankielen, est une jeune femme âgée de 21 ans qui a été victime d’un accident vasculaire cérébral alors qu’elle était enceinte de neuf semaines. 

Cette femme enceinte a été maintenue en vie pendant 123 jours pour donner naissance à des jumeaux

Suite à son décès clinique, ses organes n’avaient subi aucune lésion et après constatation des battements du cœur des jumeaux qu’elle portait, les médecins ont décidé de les sauver en maintenant les organes vitaux de la mère en vie pendant qu’ils grandissaient dans son ventre. Les bébés y sont restés pendant 123 jours, en bénéficiant des nutriments nécessaires à leur évolution.

Cette femme enceinte a été maintenue en vie pendant 123 jours pour donner naissance à des jumeaux

Les bébés ont été mis au monde par césarienne. Un petit garçon et une petite fille sont alors nés et placés dans une couveuse pendant trois mois afin de recevoir les soins nécessaires à leur développement.

Cette femme enceinte a été maintenue en vie pendant 123 jours pour donner naissance à des jumeaux

Même si la mort de la mère a causé un chagrin immense à la famille, cette naissance a été qualifiée de miraculeuse. Les deux jumeaux ont succédé à leur mère et perpétuent aujourd’hui la vie qu’elle a perdue. Après tout, une partie de son être se trouve en eux, qu’ils représenteront tout au long de leur vie.

Cette femme enceinte a été maintenue en vie pendant 123 jours pour donner naissance à des jumeaux

Un AVC se produit lorsque le flux sanguin vers une partie du cerveau est bloqué ou lorsqu’il y a rupture d’un vaisseau sanguin. Il peut entrainer une paralysie d’une  partie du corps ou encore un décès lorsqu’il n’est pas traité à temps. Il constitue la deuxième cause de décès dans le monde et peut toucher toutes les catégories d’âges.

Il existe deux types d’AVC :

  • Accident vasculaire cérébral ischémique, qui se produit lorsqu’un caillot sanguin bloque le vaisseau sanguin empêchant l’oxygène d’atteindre une partie du cerveau. Notons que ce caillot peut se former dans un vaisseau sanguin ailleurs que dans le cerveau et reste le plus fréquent.
  • AVC hémorragique, qui peut être causé par une rupture d’un vaisseau sanguin, empêchant le sang d’atteindre le cerveau.

Les symptômes d’un AVC sont comme suit :

  • Un mal de tête soudain, accompagné de nausées, de vomissements ou de vertiges
  • Une difficulté à marcher
  • Une difficulté à parler 
  • Une paralysie d’un membre du corps
  • Une vision floue

Le traitement d’un AVC dépend du type d’accident vasculaire cérébral dont a souffert la personne. Ainsi, selon une étude publiée dans NCBI, le diagnostic et le traitement de l’AVC ischémique, nécessitent un soulagement rapide de l’occlusion artérielle par un rétablissement du flux sanguin pour sauver des vies et prévenir les incapacités ; pour cela le traitement doit être rapide et décisif. Aussi, Selon Mayo clinic, le traitement peut être livré au cerveau directement par des médicaments en intraveineuse, à l’intérieur du vaisseau sanguin bloqué ou par le retrait du caillot à l’aide de l’insertion d’un dispositif dans le vaisseau sanguin.

Lors d’un AVC hémorragique, le traitement sera concentré sur le contrôle du saignement et la réduction de la pression dans le cerveau ; une intervention chirurgicale peut être requise afin de réparer l’artère qui saigne et réduire le risque de séquelles. Selon Study.com, le traitement d’un AVC hémorragique, a deux objectifs, le premier est de rétablir le flux sanguin dans le cerveau et le deuxième est de restaurer les fonctions corporelles touchées.

Comment prévenir l’apparition d’un AVC ?

Selon le CDCCenters for Diseases Control and Prevention, il est possible de prévenir les accidents vasculaires cérébraux en optant pour une vie saine et équilibrée.

  • Un régime équilibré à base de fruits et légumes, faible en acide gras et en sodium est de rigueur. En effet, un taux de cholestérol et une pression artérielle élevés peuvent induire un AVC.
  • L’obésité augmente le risque d’AVC et le mieux est d’avoir un indice de masse corporelle (IMC) se situant dans une fourchette saine, c’est-à-dire ne dépassant pas 25.
  • Une activité physique régulière est nécessaire pour réduire le cholestérol et la tension artérielle et garder un poids santé normal.
  • Le tabagisme augmente le risque d’AVC. Le mieux est de recourir à des moyens pour arrêter de fumer.