Ces hommes trempent leurs testicules dans la sauce soja après avoir appris qu’elles ont des récepteurs de goût

Si la plateforme Tik Tok a été initialement créée pour que les internautes puissent partager diverses challenges vidéos, certains en profitent pour proposer des défis saugrenus. Et parce que la curiosité n’a pas toujours de limites, des expériences étranges ont été partagées massivement suite à une théorie insolite. En effet, des hommes ont trempé leurs testicules dans de la sauce soja après avoir appris qu’elles étaient dotés de récepteurs de goût, révèle le Huffpost. 

Depuis quelques temps, la plateforme Tik Tok a connu un succès fulgurant, bien qu’on lui attribue des risques comportementaux non négligeables. En pleine recherche identitaire, les adolescents ont tendance à être influencés par tout ce qu’ils voient sur la Toile. Plusieurs tendances ont ainsi circulé sur la plateforme, et l’une d’entre elles parue il y a quelques mois nous interpelle particulièrement. Comme le souligne le Huffpost, des hommes ont trempé leurs testicules dans un bol de sauce soja pour voir s’ils allaient retrouver le goût en bouche.

sauce soja

Deux hommes avec de la sauce soja – Source : PCMD News

Une étude à l’origine de cette tendance étrange

Parmi les challenges les plus saugrenus qui ont déferlé sur le web, on retrouve celui-ci. Des jeunes hommes ont trempé leurs testicules dans de la sauce soja après avoir pris connaissance d’une théorie surprenante.

Cette dernière a été véhiculée par une jeune américaine, qui a pris au pied de la lettre une étude menée sur des rongeurs relayée par le Daily Mail. Dans un article publié en juillet 2013, le tabloïd britannique indique que “les testicules ont des papilles gustatives qui peuvent détecter les saveurs sucrées – et elles sont vitales pour la fertilité”. Pour justifier ces allégations, l’article précise “les scientifiques disent que, bien qu’ils soient loin de la bouche, les récepteurs de goût sur les testicules et l’anus peuvent également détecter le goût salé de l’umami- l’acide aminé de la sauce soja”.

Une femme appelle les internautes à mettre leurs testicules dans de la sauce soja pour la science – Source: Tik Tok

Sept ans plus tard, Regan, une jeune américaine, a exhorté les hommes à expérimenter les faits au nom de la science. “S’il vous plaît, pour la science, trempez vos testicules dans de la sauce soja et dites-nous si vous pouvez sentir le goût, c’est pour la science”, insiste-t-elle. Par la suite, plusieurs utilisateurs de Tik Tok ont tenté l’expérience et ont partagé leurs vidéos sur les réseaux sociaux.

test sauce soja

Un internaute fait le test sur Tik Tok – Source : Tik Tok/Hitek

Des résultats qui ont été mal interprétés

Comme l’explique le magazine Insider, cette tendance a vu le jour suite à une mauvaise interprétation d’une étude publiée en 2013 dans la revue PNAS. Les chercheurs ont découvert que les testicules avaient des récepteurs de goût. Seulement, l’étude n’a jamais indiqué que les individus pouvaient goûter quoique ce soit à travers leurs testicules et portait plus sur la fertilité masculine. Comme l’explique Emma Beckett, scientifique à l’Université de Newcastle en Australie, les papilles gustatives envoient des signaux de la bouche au cerveau afin que nous puissions détecter les goûts. À contrario, les récepteurs de goût peuvent se trouver dans tout le corps mais “n’activent pas le cortex gustatif dans le cerveau”.

sauce soja 2

Sauce soja  – Source : Trendings

Paul Turek, urologue et directeur de la clinique Turek à Los Angeles et San Francisco, a précisé : “il y’a une petite différence délicate entre les récepteurs du goût sur la langue et ceux d’un testicule”. Ainsi, seule la langue peut percevoir les goûts et choisir si tel ou tel aliment est agréable en bouche.

Pour sa part, le testicule détecte des substances “chimiques” qui peuvent influencer sa production de spermatozoïdes et de testostérone.

Pourquoi ces défis sont-ils aussi populaires ?

Très appréciée par les adolescents, Tik Tok a donné lieu à une myriade de défis particulièrement appréciés par les plus jeunes. Si certains sont inoffensifs et permettent de laisser libre cours à la créativité, d’autres en revanche s’avèrent dangereux ou tout simplement aberrants. Pourtant, leur popularité ne cesse de croître, souvent en raison d’une fascination créée par les médias qui amplifient ces phénomènes initialement mineurs, explique David Le Breton.

Interrogé par le quotidien La Croix en 2018, le sociologue soulignait déjà que la publicité autour de ses challenges pousse les plus jeunes à vouloir tenter l’expérience seuls ou avec leurs amis. Selon lui, ces derniers cherchent à exister auprès des autres. “Dans notre société de l’image, il faut faire le buzz pour acquérir de la popularité”, ajoute le sociologue.

Lire aussi Terrifiée, cette petite fille envoie un message sur Tik Tok avant d’être abattue par son agresseur

Contenus sponsorisés