Les chats ne supportent pas être caressés à ces endroits : gare à vous

Aussi incroyable que cela puisse paraître, de nombreux propriétaires de chats ont toujours du mal à savoir où les caresser sans les irriter. Or, les félins sont très exigeants avec les câlins : il y a des zones précises de leur corps où ils aiment être touchés et d'autres non. Par exemple, il faut absolument éviter d'approcher le ventre ou la queue. Votre boule de poils risque aussitôt de se crisper et grogner. Pire encore, s'il en est vraiment agacé, il peut même se venger en vous mordant ou en sortant les griffes. Petit tour d'horizon des erreurs à ne plus faire et des parties corporelles à privilégier pour les caresses.

Gare à son instinct sauvage !

Très souvent, vos approches tactiles sont spontanées et inoffensives. Sauf que votre chat n’a pas forcément la même perception que vous : s’il est en train de manger, de dormir ou de jouer, il n’a pas spécialement envie que vous veniez le perturber, même si c’est pour lui prouver votre amour. Dites-vous que certains moments sont plus propices que d’autres pour lui accorder ces marques d’attention.

La première chose à retenir est que le chat, comme tout autre félin sauvage, est un animal solitaire. Certes, la domestication a modifié son comportement social. De nos jours, la plupart des chats tolèrent les caresses et l’affection humaine, mais avec modération. Son instinct de survie est toujours là quelque part. Dès lors, si vous voulez vraiment vous entendre avec votre chat, vous devez apprendre à identifier son langage corporel pour savoir s’il aime ou non vos marques de tendresse. Comment lire en lui pour ne pas faire de faux pas ? Vous devez prêter attention aux signes suivants : oreilles dressées, tête et queue relevées, posture corporelle détendue, ronronnement…

Lire aussi : Les chats et les renards ne feront plus leurs besoins dans votre jardin grâce à cette astuce

L’art et la manière de caresser un chat

caresser le chat

Caresser le chat – Source : spm

De façon générale, les chats sont méfiants et craintifs. Leur instinct de protection est très pointu. Si vous vous agitez autour de lui, il risque de se sentir agressé. Ne le prenez donc jamais au dépourvu et optez plutôt pour une approche douce et délicate. D’autant plus si vous ne le posséder que depuis quelques temps. Il a besoin de se sentir en confiance et en toute sécurité à vos côtés. Si vous le brusquer, même pour le prendre dans vos bras, il peut réagir violemment ou vous fuir pour longtemps. Une règle d’or : vous devez vous apprivoiser mutuellement. Accordez-lui du temps pour se familiariser avec vous et pour mieux vous observer. Il pourra ainsi analyser le moindre de vos gestes. Dans les premiers temps, le mieux reste encore de le laisser venir vers vous. Très souvent, lui-même réclame des caresses. S’il se met à ronronner et qu’il se frotte contre vous, sachez que le moment est approprié pour redoubler de tendresse.

Mais attention, même s’il semble détendu, réceptif et heureux, il y a certaines zones que vous ne devez jamais caresser : son ventre, ses poils, ses pattes et sa queue. Ce sont les parties les plus sensibles de son corps. Si vous les touchez, il risque de réagir de manière agressive.

Autre règle d’or : lorsque vous entamez les caresses, parlez-lui de manière calme et douce, en utilisant un langage affectueux. Commencez par caresser la tête, massez délicatement le sommet, puis la nuque du bout des doigts. Vous pouvez également caresser le haut et le milieu du dos.

Mais restez aux aguets. A tout moment, il peut se rétracter et devenir plus tendu. Certains signes devraient vous interpeller : s’il lève subitement la queue, qu’il fait des mouvements rapides, que son corps est arqué ou qu’il ouvre la bouche, arrêtez-vous immédiatement. Cela sous-entend que vos caresses commencent à l’agacer. Mais, c’est assez rare.

Bien entendu, s’il dort, mange ou utilise sa litière, vous ne devez jamais le déranger. Il est toujours préférable que l’animal commence l’interaction avec vous, plutôt que vous tentiez une approche directe.

Voici les endroits les plus appropriés pour caresser votre chat :

  • La tête

Caresser la tête d’un chat

Caresser la tête d’un chat – Source : spm

L’endroit préféré des félins se situe entre les yeux et les oreilles. Les chats ont une glande olfactive dans cette partie qu’ils utilisent pour marquer les personnes et les objets. En stimulant cette zone et en vous laissant marquer, vous renforcez ainsi le lien positif entre vous. N’hésitez pas à le caresser autour des joues et sur le dessus de la tête. Vous pouvez aussi le toucher tout doucement sur le menton, il adore ça ! S’il s’appuie davantage contre vous, c’est qu’il se sent parfaitement bien et qu’il en réclame encore.

  • Le dos

Caresser le dos d’un chat

Caresser le dos d’un chat – Source : spm

Sur le corps, l’endroit le plus courant où les chats aiment se faire caresser est le dos. Cette zone est également considérée comme la plus sûre pour vos marques d’affection. Assurez-vous toutefois de toujours faire vos caresses dans le sens de la pousse des poils.

Lire aussi : Sapin de Noël, ne le placez jamais par ici : l’année prochaine, vous devrez le jeter

  • La poitrine

Cette région est également l’une des préférées du chat. Encore faut-il, bien-sûr, qu’il ait totalement confiance en vous pour s’abandonner. De façon générale, il ne laissera jamais un étranger s’y aventurer. Si le chat expose sa poitrine et son ventre pour être caressé, c’est un vrai signe de confiance envers son propriétaire. Si ne réclame pas de caresses dans cette partie-là, pour une raison quelconque, ne le forcez surtout pas.

Comment savoir s’il apprécie vos caresses ?

L’avantage avec les chats, c’est que leur langage corporel est très perceptible. Autant ils peuvent dévoiler leur bien-être, autant leur crispation est également bien visible. Donc, à vous de jauger la situation. Mais, généralement, s’il se met à ronronner de façon bruyante et qu’il frotte son corps contre vous, c’est qu’il est heureux, qu’il réclame votre attention et qu’il a besoin d’être câliné. Seul hic : le chat est capricieux et versatile. Il peut donc vite se lasser d’un moment de tendresse prolongé. N’en soyez pas frustré et respectez son rythme. S’il commence à s’agiter et à grogner, mieux vaut lâcher l’affaire.

Lire aussi : 10 astuces pour économiser sur vos achats en supermarché

Contenus sponsorisés