Voici pourquoi vous avez mal aux genoux la nuit

Très fréquentes, les douleurs aux genoux peuvent avoir des causes diverses (blessures, inflammation…). Parfois, la douleur augmente graduellement et s’aggrave pendant la nuit, ce qui est très désagréable ! Première étape : identifier la cause de votre douleur pour mieux la traiter.

Quelles sont les principales causes des douleurs nocturnes aux genoux ?

Cause n°1 : l’arthrose du genou

Caractérisée par une perte de cartilage autour d’une articulation, l’arthrose est la cause la plus fréquente des douleurs nocturnes aux genoux (cette douleur concerne un tiers des cas).

Cause n°2 : la maladie de Hoffa (tissus adipeux)

À la base de la rotule, se trouve un tissu « mou » appelé aussi « paquet adipeux de Hoffa ». Dans certains cas, suite à un coup brutal sur la rotule ou à un mouvement de torsion, les fameux tissus adipeux peuvent être comprimés entre le condyle fémoral et la rotule, entraînant une douleur intense.

Cause n°3 : une rupture de ligament

Le genou est composé de 4 types de ligaments : le ligament collatéral interne (LLI), le ligament collatéral externe (LLE), le ligament croisé antérieur (LCA) et le ligament croisé postérieur (LCP). Ils assurent une stabilité des articulations tout en permettant de contrôler les mouvements trop violents. Si l’articulation du genou se bloque pendant un effort trop intense, vos ligaments vont se blesser, d’où les douleurs nocturnes au genou, qui peuvent être associées à un gonflement au cours de la nuit.

Cause n°4 : la tendinopathie rotulienne

Elle est très répandue chez les athlètes qui pratiquent des épreuves de saut en hauteur. Les personnes qui en souffrent ont un tendon blessé avec une douleur qui est localisée sur le genou et qui se diffuse au-dessous de la rotule. La douleur s’aggrave au moment du saut.

Cause n°5 : l’ostéome ostéoïde

Cette maladie très rare est tout à fait bénigne. Il s’agit d’une tumeur osseuse qui est située dans le fémur. L’ostéome ostéoïde touche généralement les hommes entre 5 et 25 ans.

Les autres causes qui expliquent les douleurs nocturnes au genou

Suivant chaque cas, différentes théories expliquent pourquoi les douleurs aux genoux peuvent s’aggraver au cours de la nuit. Nous avons essayé d’identifier les principales raisons.

1. Le facteur psychologique

Le fait d’être détendu avant de dormir vous rendra plus conscient des éléments qui peuvent vous perturber/gêner. À l’inverse, un sentiment d’isolement et de solitude peut exacerber la douleur au cours de la nuit.

2. L’augmentation des vaisseaux sanguins

Pendant votre sommeil, les vaisseaux sanguins de l’organisme augmentent de diamètre, augmentant ainsi la pression artérielle et provoquant le rétrécissement de l’espace disponible dans les articulations.

3. Un trouble hormonal

Pendant la nuit, l’organisme résiste à la plupart des signaux hormonaux, ce qui permet au cerveau de mieux capter les signaux de douleurs envoyés par le corps, d’où une sensation de douleur qui peut être ressentie au genou.

4. Une forte activité

Dans le cas d’une activité intense, la plupart des personnes qui souffrent d’une douleur au genou ou à la hanche courent le risque que celle-ci soit amplifiée au cours de la nuit. Les activités qui peuvent déclencher cette douleur sont très diverses : la marche, une position debout prolongée, la course à pied, le saut, le soulèvement de poids lourds…

Selon une étude publiée dans le Journal of Orthopaedic & Sports Physical Therapy, courir en penchant légèrement le buste du corps en avant permet de diminuer la pression sur l’articulation patella-fémorale, et ainsi soulager les douleurs aux genoux.

5. La météo

La météo est une cause récurrente chez les personnes souffrant d’arthrose, aggravant la douleur ressentie au genou. Elle survient généralement quand le temps devient mauvais, froid, humide, venteux…

Quels sont les traitements préconisés pour soulager la douleur au genou pendant la nuit ?

Dormir avec un oreiller

Certains patients qui souffrent d’arthrose ont affirmé que leurs douleurs étaient atténuées grâce à un oreiller pressé entre les jambes. Pour que cette astuce soit efficace, mieux vaut éviter de bouger pendant votre sommeil.

RGCE : Repos, Glace, Compression et Élévation

Il s’agit d’un protocole de premiers soins destiné à réduire les gonflements et la douleur et à stimuler la circulation sanguine dans les membres. Il est important de ne pas laisser la glace plus de 20 minutes et de ne jamais la poser directement sur la peau. Le bandage de compression doit être serré, mais pas trop pour ne pas gêner la circulation sanguine.

Une source de chaleur

La chaleur provenant d’une bouteille d’eau chaude permet aussi de soulager les douleurs aux genoux. Ce traitement sera plus efficace pour les personnes qui souffrent de blessures aux genoux (et non de maladies articulaires).

Une bonne position pendant le sommeil

Dormir avec les jambes bien droites permet de limiter la pression exercée sur les articulations.

Douleurs nocturnes aux genoux : quels sont les moyens de prévention ?

Mieux vaut prévenir que guérir ! Ce proverbe s’applique à toutes les maladies, y compris les blessures aux genoux. En cas de blessure, pour réduire le risque d’apparition de lésions à long terme, il s’agit de les soigner rapidement pour ne pas qu’elles s’aggravent. L’arrêt de l’activité physique est généralement conseillé dans ces circonstances. En cas de tendinite, de blessure du ligament croisé ou d’une tumeur osseuse, la solution chirurgicale est fortement recommandée.

Les exercices de physiothérapie permettent aussi de renforcer les articulations et de prévenir les douleurs aux genoux. Apprenez à connaître vos limites physiques et à être attentif aux signaux envoyés par votre corps quand il vous dit « stop » !

Contenus sponsorisés
Loading...
Close