x

Une mamie de 83 ans a décider de rajeunir en faisant du sport et partage ses astuces santé inspirantes

Il n’est jamais trop tard pour prendre sa vie en main. Alors que certains assistent au déroulement de leur vie sans y participer activement, d’autres à contrario, agissent et se lancent pour y apporter un changement positif. Une dame de 73 ans a décidé de changer son destin pour rajeunir, en perdant du poids, comme relayé par nos confrères de CBC.

C’est une septuagénaire pleine d’entrain et de vivacité qui raconte son parcours de perte de poids.  Elle a inspiré plusieurs internautes par sa remise en forme et elle a de quoi être fière de son allure, d’après les photos qu’elle arbore de sa nouvelle image.

joan

fempositive

Elle a fait de sa santé et de sa forme sa priorité

Joan pesait plus de 90 kilos et souffrait d’hypertension artérielle, d’hypercholestérolémie et de reflux acide. Elle avait fait également une ablation d’une tumeur à l’abdomen et souffrait parallèlement d’arthrite. Elle voyait sa santé se dégrader et se faisait prescrire des médicaments qui la tuaient à petit feu.

joan-macdonald

cbc

Complexée par son apparence, elle ne laissait personne la prendre en photo et pour cause, elle abhorrait l’image que lui reflétait son miroir. « Je ne laissais jamais les gens prendre des photos de moi parce que je ne pouvais pas accepter qui j’étais et pourtant je ne pouvais pas non plus changer » confie-t-elle dans l’un de ses messages. Et d’ajouter « C’était un endroit très difficile à vivre et je suis restée dans cet endroit très longtemps ».

« C’est maintenant ou jamais »

Puis un jour, elle a décidé de se prendre en main en se faisant aider par sa fille qui l’a boostée mentalement. « Je savais que je devais faire quelque chose de différent » déclare-t-elle au magazine SHAPE. « Ma santé descendait sur une pente glissante. J’avais perdu le contrôle et ce n’était pas une bonne sensation. Il fallait que ça change. Je ne voulais pas finir dans une maison de retraite comme ma mère l’a fait », dit-elle.

joan-comparaison

cbc

Sa fille Michelle qui est coach sportif a décidé d’encourager sa mère à pratiquer du sport notamment lorsqu’elle a remarqué qu’elle avait des difficultés à monter les escaliers.  « J’ai été choquée de voir à quel point elle se détériorait » déclare cette dernière.

joan-pull

cbc

Elle a ainsi appris à sa mère à suivre une alimentation saine et équilibrée et l’a initié à des exercices de musculation au gymnase. Joan a commencé à fréquenter l’établissement de sport à raison de quatre matins par semaine, en alternant des exercices de cardio et de musculation.

joan magazine

fempositive

Elle a continué sur cette voie et ses entraînements ont porté leur fruit. En six mois, elle a perdu près de 20 kilos. Elle a perdu de la graisse et sa musculature a commencé à se définir.  Son corps est devenu plus ferme et ses os plus forts.

Elle compte aujourd’hui 119000 abonnés sur Instagram

joan macdonald1

fempositive

Suivie avec beaucoup d’intérêt par plusieurs internautes, certains ont même partagé ses photos et vidéos dans l’espoir de voir leurs mères et grands-mères attraper le virus du fitness. « J’adorerais que plus de gens changent de « malades à plus forts » et soient capables de prendre soin d’eux-mêmes », déclare Joan.

Sa perte de poids due à son parcours de remise en forme lui a valu la couverture d’un magazine de fitness avec sa fille Michelle MacDonald.

joan-dfyne

cbc

Aujourd’hui la septuagénaire est de plus en plus à l’aise avec son corps et surtout devant la caméra. En partageant son histoire pour inspirer toutes les femmes, elle déclare « Maintenant je vais vivre ». Et d’ajouter « Faites-le dès que vous le pourrez. N’attendez pas d’avoir mon âge pour le faire, vous ne pourrez peut-être pas y arriver ».

La pratique d’une activité physique intense à un âge avancé

Selon des chercheurs norvégiens qui ont effectué une vaste étude sur des sujets ayant plus de 70 ans, l’activité physique pratiqué d’une manière modérée ou intense serait liée à une baisse de la mortalité. Ainsi, la pratique d’au moins trois heures de sport par semaine est significative d’une plus grande espérance de vie. L’étude publiée dans la revue britannique British Journal of Sports Medicine estime que l’activité physique serait aussi bénéfique que d’arrêter de fumer et augmenterait de 5 ans l’espérance de vie des septuagénaires sédentaires.

Contenus sponsorisés
Loading...