Une coiffeuse transforme une adolescente dépressive qui n’avait pas brossé ses cheveux pendant des mois

Si l’estime de soi relève essentiellement d’un bien-être moral, l’apparence physique n’est pas sans incidence sur ce sentiment qui peut être mis à mal par certains troubles. La dépression en l’occurrence peut entraîner un laisser-aller qui finit par avoir des répercussions sur l’envie de prendre soin de son corps. Et ce phénomène n’épargne pas les plus jeunes en proie à de nombreuses transformations émotionnelles durant l’adolescence. Une coiffeuse du nom de Kayley Olsson en est consciente et n’hésite pas à s’occuper d’une jeune fille dépressive pour l’aider à se sentir mieux dans sa peau. Cette dernière, en proie à la dépression, n’avait pas brossé ses cheveux depuis des mois selon l’émission américaine Inside Edition

Prendre soin de soi est un moment hautement privilégié que l’on cherche tous à inclure à notre quotidien. Gommages, masques, crèmes, huiles, sérums…les produits de beauté pullulent sur les rayons des magasins et pour cause, l’industrie cosmétique a trouvé une clientèle réceptive à ses offres, désireuse de se sentir mieux dans son corps.

En effet, l’apparence physique, bien qu’elle ne soit pas exclusive au bien-être, joue un rôle important sur notre moral. Et lorsque celui-ci est affecté, l’inverse finit par se produire, entraînant un relâchement de nos efforts et une envie de moins en moins présente de prendre soin de soi.

Associée à un sentiment de léthargie, elle prend encore plus d’ampleur lorsqu’une personne est sujette aux états dépressifs. Une adolescente américaine en est la preuve.

À 16 ans seulement, elle renonce à se brosser les cheveux pendant plusieurs mois. Incapable de sortir de son lit, elle subit cette dépression de plein fouet, jusqu’au jour où elle rencontre Kayley Olsson.

Elle voulait se raser la tête

Kayley Olsson est une jeune femme de 20 ans qui étudie dans une école d’esthétique. Interrogée par Inside Edition, elle raconte sa première rencontre avec l’adolescente qu’elle choisit de ne pas nommer.

Tout a commencé lorsque cette dernière s’est rendue dans le salon de beauté de l’institut. Malgré sa dépression, elle décide de sortir de son lit et d’aller chez un coiffeur pour se préparer à une séance photos annoncée par son école. Au vu de l’état de ses cheveux qu’elle avait renoncé à brosser, l’adolescente demande à Kayley de lui raser entièrement la tête.

coif 1 1

boredpanda

“Elle m’a dit “Ça ne sert à rien””, témoigne l’étudiante. “C’est là que j’ai su qu’il fallait qu’on s’assure qu’elle garde ses cheveux”, révèle-t-elle à Inside Edition.

L’adolescente aurait en outre confié à Kayley qu’elle souffrait de dépression depuis un certain temps, et qu’elle avait été incapable de quitter son lit cette année. “J’avais le coeur brisé” confie la coiffeuse qui explique “Je sais ce que c’est de se sentir inutile et dépressif. C’était une sorte de prise de conscience. On devait l’aider”.
Une coiffure qui a pris 48 heures

“C’était très difficile. Elle a pleuré tout le temps où on s’est occupé de ses cheveux”, révèle la coiffeuse. L’intervention a duré deux jours avec plusieurs pauses pour réussir à tout démêler, avant que Kayley ne s’occupe personnellement de sa coupe finale.
“Quand j’ai réussi à démêler le dernier noeud, je l’ai regardé et je lui ai dis, ‘tout a été démêlé’ et nous avons versé des larmes de joie”, raconte l’étudiante. “Quand je lui ai montré le résultat final dans le miroir, elle m’a dit ‘je vais sourire sur mes photos d’école. Je me sens à nouveau moi-même grâce à toi’”, poursuit la jeune femme.

coif 2 1

boredpanda

coif 3 1

boredpanda

En partageant cette transformation sur ses réseaux sociaux, elle écrit en légende: “La santé mentale existe, ça affecte des gens partout dans le monde et à tout âge. Parents, prenez-la au sérieux. Ne négligez pas vos enfants en leur demandant de surmonter quelque chose qu’ils sont incapables de surmonter. Un ENFANT ne devrait JAMAIS se sentir tellement inutile qu’il ne souhaite même plus se brosser les cheveux”.

La dépression chez les adolescents

Caractérisée par une phase où le corps subit de nombreux changements et où certaines addictions peuvent survenir, l’adolescence est une étape cruciale pour l’enfant qui entame sa transition vers la vie d’adulte. Lorsque la dépression se manifeste, celle-ci peut alors entraîner des répercussions sévères, notamment les fugues ou dans les cas les plus graves, des tentatives de suicide.

A cet effet, les parents se doivent d’être attentifs à certains symptômes pouvant annoncer une humeur dépressive. Selon nos confrères du site Pourquoi Docteur, celle-ci se caractérise par une tristesse quasi-permanente, une dévalorisation de soi, un désespoir, une vision pessimiste de soi-même et du monde, ou encore une perte d’envie de faire des activités de la vie quotidienne. D’autres symptômes de la dépression impliquent :

– Une perte de plaisir
– Des perturbations du sommeil
– L’anxiété
– Un amaigrissement
– Une fatigue, en particulier au réveil
– Une perte d’appétit

Lire aussi Cette coiffeuse a sauvé la vie de sa cliente

Contenus sponsorisés