x

Tout sur l’alimentation des oiseaux en hiver – aliments, mangeoires et plus encore !

Nourrir les oiseaux est souvent considéré comme un loisir agréable et gratifiant. Si vous appréciez cette activité ou que vous êtes amateur d’ornithologie, nous vous invitons à noter ce que les volatiles affectionnent tout particulièrement en hiver. De cette manière, vous leur permettrez de profiter d’une mangeoire à oiseaux de qualité pendant les mois les plus froids de l’année.

Vous pourrez faire le bonheur d’une centaine d’oiseaux du jardin grâce aux astuces que nous vous présenterons dans cet article. Avant de les consulter, sachez toutefois que la nourriture varie selon les régions, chacune d’entre elles étant généralement visitée par des espèces plus ou moins différentes.  

Vous pouvez nourrir efficacement les oiseaux en hiver – Source : The Spruce 

Les espèces d’oiseaux à connaître

Hormis, le Pigeons, le Rouge-gorge, le Moineau ou la Tourertelle, il existe une multitude d’espèces pouvant apparaître près de votre maison, certaines d’entre elles sont plus fréquentes que d’autres, notamment en raison de facteurs climatiques ou environnementaux. Dans ce sens, les habitants des régions du nord peuvent tomber sur des gros-becs du pin, des gros-becs du soir et des becs croisés rouges dans leurs mangeoires. Si vous habitez les régions du sud, vous tomberez peut-être sur des colibris ou des fauvettes.De manière générale, les visiteurs les plus courants en hiver sont les pinsons, les mésanges, les moineaux, les geais, les pics et les cardinaux. Pour autant, la chute des températures et la disponibilité des sources naturelles de nourriture peuvent donner lieu à des rencontres surprenantes, surtout si vous disposez de mangeoires fiables.

Quelles mangeoires à oiseaux choisir ?

Il est préférable de prévoir plus d’une mangeoire afin d’attirer le plus d’oiseaux sauvages en hiver, en veillant à ce qu’elles disposent des caractéristiques suivantes :

1. Un couvercle pour protéger les graines pour oiseaux

En hiver, de fortes averses et d’éventuelles tempêtes ne sont pas à exclure. Il faudrait donc que les mangeoires aient un large couvercle au niveau des ports d’alimentation, des perchoirs et des plateaux de distribution. Cela évitera aux graines de se retrouver enfouies sous la neige ou d’être emportées par le vent. Les mangeoires à plateforme « fly-through », sont efficaces, à condition que le couvercle soit assez grand pour protéger ces tétrapodes des intempéries.  Si votre mangeoire favorite ne dispose pas de couvercle intégré, vous pouvez y ajouter de larges chicanes.

2. Un endroit à l’abri du vent

Tenir compte des vents violents est indispensable durant cette saison. Pour cela, il vaudrait mieux placer les mangeoires dans une zone abritée. Faites en sorte qu’elles soient installées à portée de vue afin que vous puissiez également observer les insectivores. Veillez néanmoins à ce qu’elles soient placées à 150 cm d’un mur ou d’une fenêtre pour éviter que ces derniers ne se heurtent à un obstacle en cherchant à manger. Une autre alternative consiste à installer des perchoirs ou des nichoirs suspendus. Les prédateurs sont aussi à prendre en compte. Prévoyez des haies ou de la broussaille à placer près de vos dispositifs pour les dissuader de s’approcher.

Un perchoir suspendu empêche la possibilité que les oiseaux heurtent vos fenêtres – Source : The Spruce

3. Une capacité importante

Pour des raisons de commodité, privilégiez des mangeoires de grande capacité pour vous éviter d’avoir à les remplir fréquemment. Cependant, si votre mangeoire est un modèle à plate-forme ouverte, elle doit être vidée et remplie chaque jour pour que la nourriture ne moisisse pas. Ce problème ne se pose pas si les graines sont protégées de l’humidité dans des mangeoires couvertes.

4. Un nettoyage régulier 

Les sources de nourriture naturelle étant plus rares en hiver, veillez à nettoyer et à stériliser régulièrement vos mangeoires pour protéger les nombreux granivores qui pourront y avoir recours.Grâce à un entretien approprié, vous leur éviterez de manger une nourriture moisie susceptible d’entraîner des maladies. Si les graines ont été enterrées dans la neige ou trempées dans de l’eau, nettoyez la mangeoire puis laissez-la sécher avant de la remplir.N’oubliez pas de passer un chiffon sur les perchoirs, les poteaux et toute autre partie susceptible d’accumuler de la saleté.

Comment nourrir les oiseaux pour passer l’hiver ?

Passons maintenant à ce qui intéresse vraiment les oiseaux, à savoir la nourriture. Quand il neige, la majeure partie d’entre eux se focalise sur les graines et moins sur les insectes et les fruits. Ces derniers étant plus difficiles à trouver en saison hivernale. Pour autant, ces ovipares ont besoin d’énergie pour survivre. L’idéal est donc de leur fournir une nourriture à teneur élevée en lipides. Voici une liste d’aliments nutritifs à offrir aux oiseaux :

  • Les arachides décortiquées ou les cœurs d’arachides
  • Les graines de Nyjer (chardon)Les graines de millet blanc
  • Le suif, que vous pouvez mélanger avec des graines ou des fruits
  • Le beurre d’arachide
  • Les graines de tournesol à l’huile noire (les graines de tournesol font même partie des aliments pouvant stimuler l’immunité)
  • Graines de lin (Idéale pour le développement des plumes de différentes espèces d’oiseaux et oisillons)
  • Boule de graisse à base de margarine végétale ou de noix de coco

Pensez également à être économes en évitant un excès de graines qui pourraient être gaspillées. Pour cela, choisissez celles qui sont adaptées aux espèces d’oiseaux présentes en hiver. Prenez aussi en compte leurs aliments favoris. Enfin pensez à disposer un abreuvoir à proximité de l’alimentation des oiseaux

Les ornithologues amateurs préfèrent généralement utiliser des mélanges de graines afin d’éviter ces pertes. Parmi leurs préparations, on trouve les graines de tournesol décortiquées. Cela leur épargne un amas de coques accumulé pendant plusieurs mois sous les mangeoires durant le printemps. 

Comment stocker les graines ?

Avant l’arrivée de l’hiver, plusieurs centres de jardinage liquident leurs stocks de semences afin de laisser de la place pour la nouvelle marchandise. Les prix sont alors plus intéressants et peuvent vous donner l’opportunité de vous approvisionner en graines en automne.

Si vous arrivez à bien les stocker, la majorité d’entre elles peuvent se conserver pendant des mois. C’est notamment le cas des mélanges de graines et des graines de tournesol. Pour une conservation efficace, optez pour un endroit frais et sec où les rongeurs et insectes ne peuvent pas pénétrer. Par ailleurs, préférez ranger votre stock dans un bac facile d’accès. Et afin de remplir les mangeoires avec davantage de facilité, munissez-vous d’une grande cuillère ou d’une louche. Avec toutes ces mesures, vous aurez suffisamment de graines pour gâter l’appétit hivernal des oiseaux.

Comment se protéger des prédateurs ?

Les oiseaux ne sont pas les seules créatures concernées par la rareté de la nourriture en hiver. Les ravageurs et prédateurs tels que les chats, les souris, les écureuils ou les ratons laveurs sont également impliqués. En considérant donc qu’une course à la nourriture est de mise, vous pouvez prendre certaines précautions afin de garantir la sécurité des oiseaux :

  • Vous pouvez utiliser des perchoirs en cage ou des chicanes d’écureuil. De plus, les mangeoires fabriquées en plastique ou en métal sont plus résistantes à la mastication.
  • Entourez les stations d’alimentation de clôtures ou bien de mailles provisoires afin d’éloigner les visiteurs nuisibles.
  • Vous pouvez éloigner les ravageurs et autres prédateurs en leur offrant d’autres aliments. Les épis de maïs sont recommandés pour les écureuils. Assurez-vous toutefois de les éloigner de la mangeoire et de préférence loin de son périmètre.  

Conseils supplémentaires pour la nourriture et la protection des oiseaux

Afin que les animaux profitent de la nourriture dans les meilleures conditions possibles, veillez à appliquer ces conseils :

  • Après chaque tempête, nettoyez les stations d’alimentation afin que la nourriture soit plus facile d’accès ;
  • Gardez les sources naturelles de nourriture intactes. Laissez les fruits et les baies sur les arbres ainsi que les buissons et les haies ;
  • Fournissez aux oiseaux de l’eau en ajoutant un bain d’oiseau chauffé dans votre jardin ;
  • Déneigez la zone autour des mangeoires afin de laisser les oiseaux accéder aux graines et aux miettes dispersées sur le sol ;
  • Laissez ces abris ouverts toute l’année afin que les oiseaux puissent les utiliser pour se reposer.

En les observant, vous réaliserez que c’est grâce à vos efforts que vous avez fait plus d’un oiseau heureux et vous contribuez à préserver la biodiversité.

Contenus sponsorisés
Loading...