Que se passe-t-il lorsque mangez trop de sel ?

Le sel alimentaire, aussi appelé chlorure de sodium, est une substance indispensable à l’organisme. Cependant, il peut donner lieu à des conséquences délétères lorsqu’il est consommé en excès. Malheureusement, les produits que l’on retrouve dans les supermarchés semblent en contenir de plus en plus pour une meilleure conservation ou encore pour satisfaire les consommateurs. Résultat : c’est notre santé qui finit par en pâtir. Découvrez ce qui arrive à votre corps lorsque vous consommez trop de sel.

Le sel se compose exclusivement de chlore et de sodium. On considère que dans un gramme de sel se trouvent près de 600 mg de chlore et 400 mg de sodium. Si le sel est important pour le corps, c’est parce que le sodium joue un rôle clé dans la contraction musculaire et dans la connexion nerveuse.

Toutefois, alors que l’OMS recommande d’ingérer moins de 5 grammes, soit une cuillère à café de sel par jour, nombreux sont ceux qui dépassent cette dose. Et pour cause, le sel se cache dans presque toutes les préparations industrielles. Alina Petre, diététicienne, expose ses conséquences considérables sur l’organisme lorsqu’il est consommé en excès.

Les conséquences de l’excès de sel à court terme
Lorsqu’on consomme trop de sel lors d’un repas ou pendant toute une journée, des conséquences à court terme peuvent apparaître :

  • Une rétention d’eau

Une forte consommation de mets salés peut engendrer une rétention d’eau. Ainsi, une personne peut sentir un gonflement au niveau des pieds, des chevilles ou encore des mains. Ce symptôme, aussi désigné par le terme oedème, peut être provoqué par une alimentation riche en sel. En effet, cette substance retient l’eau, empêchant une bonne circulation lymphatique. De ce fait, l’eau stockée dans les tissus provoque un gonflement anormal dans certaines zones corporelles. 

  • Une augmentation de la pression artérielle

Le sel est également impliqué dans l’augmentation de la pression artérielle. En effet, les aliments contenant trop de sel peuvent faire circuler une quantité importante de sang dans les vaisseaux et les artères, indique le Dr Anne-Christine Della Valle, médecin généraliste. Néanmoins, d’autres facteurs tels que la génétique, les hormones, le vieillissement ou l’obésité peuvent également jouer un rôle dans la survenue de la maladie. En effet, chez certaines personnes, les régimes riches en sel n’engendrent pas d’hypertension artérielle.

  • Une soif importante

Un repas riche en sel augmente fortement la sensation de soif. Parfois, il donne même la sensation d’avoir la bouche sèche et l’hydratation s’impose. S’il est communément admis que boire plus d’eau est bon pour la santé, tout excès reste néfaste. Comme l’explique le Pr Éric Pautas, gériatre à l’hôpital Charles Foix à Ivry-sur-Seine, quand une personne boit trop d’eau, la concentration de sodium dans le sang baisse et entraîne une condition connue sous le nom de hyponatrémie.

Ainsi, une partie de l’eau peut passer à l’intérieur des cellules et causer une hyperhydratation. Malheureusement, cette condition peut parfois engendrer des troubles neurologiques. En effet, “les cellules les plus fragiles sont celles du système nerveux”, précise le professeur.

Les conséquences d’un excès de sel sur le long terme

Lorsqu’on a pris l’habitude de manger du sel à chaque repas ou plusieurs fois par semaine, le corps finit en pâtir. Voici les manifestations potentielles d’un excès de sel sur le long terme :

  • Une hypertension artérielle

L’un des risques les plus importants d’une consommation excessive de produits salés reste celui de l’hypertension artérielle. Comme le démontre une méta-analyse publié dans la revue Global Heart, un régime faible en sel induit une baisse de la tension artérielle chez les participants. En sachant que l’hypertension artérielle est la principale cause de complications cardiovasculaires, cérébrovasculaires et neurodégénératives, des mesures diététiques doivent être mises en place pour la contrôler, indique l’Inserm.

  • Un risque accru de cancer de l’estomac

Comme le souligne l’Institut National du Cancer, les produits salés sont des facteurs de risque du cancer de l’estomac. En effet, une méta-analyse portant sur plusieurs études cohortes démontre que les personnes qui ont un régime alimentaire riche en sel seraient plus susceptibles de contracter un cancer de l’estomac sur le long terme.

  • Des maladies cardiovasculaires

En France, les maladies cardiovasculaires représentent la première cause de mortalité chez la femme et la deuxième chez l’homme. Dans un rapport scientifique, les chercheurs ont mis en évidence un lien entre un apport de sodium très élevé et un risque accru de maladies cardiovasculaires. Toutefois, cette étude reste limitée et plus de recherches sont requises pour appuyer les résultats obtenus.

Quid du risque du surdosage de sel ?

On estime qu’un surdosage peut avoir lieu lorsqu’un individu consomme quotidiennement environ 12 grammes de sodium. Toutefois, un apport excessif en sel peut être régulé spontanément chez un individu en bonne santé. Lorsqu’il ingère une quantité importante de sel, la quantité de sodium dans ses urines augmente naturellement. Cependant, chez une personne souffrant de maladies cardiovasculaires telles que l’hypertension artérielle ou l’insuffisance cardiaque, ou encore de pathologies rénales, un apport très élevé de sodium peut causer de séquelles considérables.

Parmi celles-ci, on retrouve les risques de poussées hypertensives s’accompagnant de malaises ou de difficultés à respirer, mais aussi le risque d’oedème pulmonaire, qui se caractérise par une accumulation de liquide dans le poumon, comme l’explique le Dr Jacques Labescat, médecin généraliste. Dans ce sens, un individu atteint d’une pathologie cardiaque ou rénale doit contrôler scrupuleusement ses apports en sodium.  Par ailleurs, rappelons que pour être en bonne santé, l’OMS appelle à consommer moins de 5 grammes de sel, soit une cuillère à café, par jour.

Des astuces pour compenser un repas riche en sel

Si vous avez eu la main trop lourde sur la salière et que vous estimez avoir mangé un repas ou des aliments contenant trop de sel, il est encore possible d’y remédier. Pour ce faire, vous devez aider votre organisme à se réguler afin d’éliminer l’excès de sel dans les urines.

  • Buvez suffisamment d’eau pour permettre au corps d’assurer l’équilibre électrolytique. En réalité, l’organisme répond parfaitement à ses propres besoins puisqu’après un repas trop salé, la sensation de soif se fait sentir automatiquement. Il vous suffit alors d’écouter vos signaux corporels.
  • Consommez des aliments riches en potassium comme les légumes, les fruits, les légumineuses ainsi que les noix. Selon une étude publiée sur la Revue Médicale Suisse, une augmentation des apports en potassium induit une baisse de la tension artérielle, notamment chez ceux qui consomment trop de sel.
  • Misez sur des repas pauvres en sodium et abandonnez les produits industriels. En effet, ces derniers contiennent une quantité importante de sel. Privilégiez les aliments frais et biologiques, et cuisinez-les avec diverses épices telles que le curcuma, le poivre noir, le gingembre, ou encore le cumin. Ces épices sont riches en antioxydants et protègent votre corps contre les effets néfastes des radicaux libres.

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close