Ménopause : 9 symptômes à connaître lorsqu’on est jeune

Pour prendre soin de sa santé, il est essentiel d’être alerte quant à certaines manifestations physiques qui peuvent nous indiquer que nous entrons dans une nouvelle phase de notre vie. Parmi elles : la ménopause, une chute hormonale qui peut entraîner de nombreux symptômes parfois désagréables. Voici 9 manifestations physiques qui la traduisent et qu’il est important de connaître jeunes. Ces signes annonciateurs peuvent également s’accompagner d’un mal-être émotionnel. Description d’un phénomène naturel qui inquiète un bon nombre de femmes.

Caractérisée par l’arrêt du fonctionnement des ovaires, ce phénomène féminin naturel se traduit par l’arrêt de fonctionnement des ovaires. Si la ménopause se produit essentiellement vers l’âge de 51 ans, elle peut également survenir entre 40 et 55 et s’accélère avec plusieurs facteurs tel que celui de la cigarette. Cette dernière est d’abord initiée par une étape appelée la pré-ménopause avant de signifier de véritables symptômes liés à la chute des hormones et de l’activité des ovaires. Il est toujours important de les connaître pour savoir les contrer et mieux apprivoiser son corps.

Qu’est-ce que la pré ménopause ?

premenaupose

Phase préalable à l’étape de la ménopause, il s’agit de son début qui est assez complexe à identifier. Et pour cause, l’arrêt de l’activité des ovaires est lent et commence progressivement. 3 à 4 ans avant la ménopause, la périménopause peut survenir vers 45 ans. C’est à ce moment-là que les ovulations sont plus difficiles entraînant la diminution du taux de progestérone, une hormone féminine. Son excès quant aux œstrogènes toujours intact entraine de nombreux symptômes. Parmi eux : Le gonflement de l’abdomen, des seins et la prise de poids et une perturbation menstruelle.  Sécheresse vaginale et baisse de la libido peuvent également être des signes annonciateurs de la ménopause avant l’arrêt définitif des règles.

Une baisse du taux d’œstrogènes

baisse taux oestrogenes

De nombreuses manifestations physiques annoncent la ménopause. Nous pouvons ainsi constater une importante fréquence de bouffées de chaleur liés à la stimulation des centres cérébraux qui compensent la baisse du taux d’œstrogènes, l’hormone féminine majeure. Ainsi, le taux d’hormone folliculostimulante s’accompagne d’un effondrement du taux d’œstradiol, d’où ces symptômes parfois invalidants qui peuvent durer plus de 5 ans et annoncent d’autres manifestations physiques qu’il est important de connaitre lorsque l’on est jeune.

Quels sont les symptômes de la ménopause ?

perte memoire

Ces derniers peuvent être soulagé par un traitement médicamenteux et hormonal. Parmi les signes qui caractérisent la ménopause, la fatigue, les bouffées de chaleur, les insomnies, une irritabilité, des douleurs articulaires, des sueurs nocturnes qui peuvent être accompagnées d’un mal-être psychologique qui se traduit par de l’anxiété et parfois une dépression, des troubles de la mémoire, des maux de tête et une baisse de la libido. Des symptômes qu’il est important de discuter avec son médecin qui pourra ordonner un traitement d’appoint ou des remèdes naturels.

Qu’est-ce que la post-ménopause ?

fatigue

Après la ménopause, nous entrons dans la phase hormonale appelée post-ménopause. Les ovaires cessent ainsi de produire toute hormone définitivement. Cette étape dans la vie d’une femme entraîne plusieurs complications inhérentes à la rupture totale du nombre d’œstrogènes qui vont au-delà des symptômes que l’on connait. Augmentation du risque de maladies cardiovasculaires, ostéoporose, anxiété sont autant de signes qu’il est important de surveiller au quotidien à mesure que l’âge avance. Certains remèdes naturels peuvent aider à surmonter cette étape qui peut parfois être difficile dans la vie d’une femme.

Des hormones naturelles

Pour lutter contre les symptômes de la ménopause caractérisée par la baisse d’œstrogènes, il est important de faire la part belle à certains aliments qui diminuent l’intensité des symptômes et qui ont une teneur élevée en omégas-3. Les poissons gras tels que le saumon, le hareng et le maquereau peuvent être des remèdes naturels pour lutter contre les bouffées de chaleur, selon une étude parue dans la revue Menopause. Une raison suffisante d’envisager ces solutions pour se sentir mieux.

Lire aussi À quoi servent réellement les petits boutons sur les poches de jeans ?

Contenus sponsorisés