Le vagin s’auto-nettoie naturellement

Le corps humain est aussi complexe que fascinant. Répondant à des mécanismes bien ficelés, son anatomie et son fonctionnement ne cessent de nous étonner. Le vagin, organe reproducteur féminin, regroupe également son lot de mystères. Que ce soit du côté de la gente féminine ou masculine, on retrouve certaines personnes qui hésitent à aborder ce sujet, considéré comme “tabou”. Pourtant, ce “bijou noir et rose” comme le surnommait Baudelaire, mérite un éveil des consciences. Saviez-vous que le vagin avait la capacité prodigieuse de s’auto-nettoyer naturellement, comme souligné dans The Guardian.

Odeurs inquiétantes, pertes inopinées ou sécheresse vaginale peuvent susciter la curiosité de certaines femmes. Très peu d’entre elles connaissent réellement le fonctionnement de leur organe génital. De ce fait, la plupart décident d’avoir recours à des produits d’hygiène intime pour prendre soin de leur vagin. Certaines ont recours à des objets dangereux en vue de corriger des complexes véhiculés par l’industrie pornographie.

Des lèvres trop grandes, des poils, ou encore des odeurs nauséabondes … Face à des images représentant “le sexe parfait”, il arrive que les femmes aient honte de leur partie intime. Pourtant le vagin est un organe unique de par sa capacité à s’auto-nettoyer et à s’auto-protéger des microbes extérieurs.

L’industrie féminine remise en cause

Toutes les femmes souhaitent prendre soin de leur corps et sentir bon en toutes circonstances. Vecteur de fausses croyances, l’industrie de l’hygiène intime tente de booster ses ventes en créant divers complexes infondés. Des produits censés offrir une odeur fraîche et agréable au vagin sont vendus en masse. Les femmes, influencées par le besoin de plaire et de susciter le désir, sont la cible préférée des entreprises.

La crainte de sentir mauvais et d’inspirer le dégoût les incite à se procurer des produits “magiques” pour avoir un vagin propre et attrayant. Il y’a quelques années, certaines femmes ont succombé à la tendance de mettre du talc pour bébé dans leur vagin pour chasser les odeurs nauséabondes. Seulement, une étude scientifique a mis en avant une corrélation effrayante entre le talc pour l’hygiène intime et le cancer de l’ovaire.

Parmi les autres tendances plébiscitées par les femmes, on retrouve celle qui consiste à insérer des oeufs de jade dans le vagin. Mais comme le déclare Jen Gunter, gynécologue, “le jade est poreux, ce qui pourrait permettre aux bactéries de pénétrer à l’intérieur et donc l’oeuf pourrait agir comme un vecteur de transmission.. Cela pourrait être un facteur de risque de vaginose bactérienne ou même de syndrome de choc toxique potentiellement mortel”.

Par ailleurs, la célèbre actrice Gwyneth Paltrow avait popularisé la tendance du bain de vapeur pour le vagin. Mais le Dr Vanessa Mackay, porte-parole du Collège Royal des Obstétriciens et des Gynécologues, a expliqué que cela “pourrait affecter sa balance naturelle de bactéries et ses niveaux de pH et provoquer une irritation, une infection et une inflammation. Cela peut également brûler la peau délicate autour du vagin”. En réalité, tout corps étranger introduit dans le vagin risque de perturber sa flore et de causer des désagréments potentiels.

Le vagin s’auto-nettoie naturellement

Pour être propre et en bonne santé, le vagin n’a pas besoin de produits spécifiques. Cet organe se nettoie parfaitement grâce à son microbiote. “La flore vaginale bactérienne est composée à 60% de bonnes bactéries, les lactobacilles, qui protègent le vagin des agressions extérieures et de la prolifération de bactéries ou de champignons”, précise le Dr Jean-Marc Bohbot, directeur médicale de l’Institut Fournier à Paris.

Si certaines femmes s’adonnent à des tendances farfelues afin de nettoyer leur partie intime ou de lui octroyer une odeur agréable, elles doivent savoir qu’introduire des objets dans le vagin peut lui être néfaste. En plus de perturber l’équilibre de la flore vaginale et de fragiliser sa partie intime, ce comportement s’avère dénué d’intérêt.

Le vagin se nettoie naturellement grâce à la sécrétion du mucus par les glandes vaginales. “Cela va faire comme un tapis roulant qui élimine les débris”, explique le Dr Bohbot. Ainsi, le médecin recommande de nettoyer la vulve à l’eau et au savon, mais sans jamais faire pénétrer un produit dans le vagin. Par ailleurs, si des odeurs inhabituelles ou des sécrétions excessives se manifestent, il est fortement conseillé de prendre l’avis de son gynécologue.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close