x

Le propriétaire offre un mois de loyer et des provisions pour une mère de 4 enfants en difficulté

À cause de la situation exceptionnelle liée à la pandémie, le mode et la qualité de vie d’un grand nombre de personnes de par le monde s’est altéré. En dehors du danger du coronavirus qui nous guette sur un plan purement sanitaire, l’autre pendant de la problématique est décidément d’ordre économique. Plusieurs se confrontent alors à une situation financière inédite et désespérante.Cela est d’autant plus vrai pour le paiement des loyers et bien heureusement, certains propriétaires compatissent. CBS News expose le récit de l’un d’entre eux.

Un propriétaire a décidé de ne pas percevoir le loyer de ses locataires qui se retrouvent pied au mur en raison de la pandémie du Covid-19 qui sévit.

C’est donc en prenant en considération cette situation que Nathan Nichols a exhorté les autres propriétaires à accorder à leurs locataires pareille faveur. À savoir un allégement du loyer pendant cette situation exceptionnelle. Un geste méritant une ample reconnaissance à l’instar de Mario, un propriétaire qui a annulé le loyer de centaines de locataires.

Un mois de loyer gratuit

Pendant que les entreprises avaient fermé pour ralentir l’expansion du coronavirus, Nichols a agi en conséquence afin d’aider les locataires à faire face à ces mesures sévères. Un mois leur a donc été accordé sans qu’ils paient le loyer, rapporte la CBS News.

nathan

Nathan Nichols, le propriétaire des appartements de location – Source : Newsner

Nichols a déclaré : « Le Covid-19 va causer de graves difficultés financières pour les services et les travailleurs horaires dans tout le pays. Je possède deux unités à South Portland et tous mes locataires appartiennent à cette catégorie. ». En exprimant être conscient d’avoir la chance de se permettre de leur accorder ce service, il n’a pas hésité à leur faciliter les choses. Il en a également profité pour demander à tous les autres propriétaires de faire pareil.

Une initiative félicitée

L’homme a été félicité par de très nombreux internautes quant à sa décision. On peut remarquer un foisonnement de commentaires ravis. « C’est très honorable de votre part, j’espère que d’autres propriétaires suivront vos traces » a déclaré un membre de Facebook, « C’est incroyable ! Que Dieu vous bénisse monsieur ! J’aimerais que tous les propriétaires envisagent cela » a exprimé un autre.

nathan1

Nathan Nichols aurait même fait des emplettes surprises pour une locataire – Source : Newsner

Une démarche difficilement adaptable pour d’autres propriétaires

Pour certains propriétaires l’idée n’est pas aussi simple comme le fait remarquer Nichols, car certains propriétaires aimeraient aider leurs locataires, mais ne peuvent pas. Nichols a déclaré de ce fait, qu’il ne connaît pas la situation des propriétaires et qu’il n’a nullement l’intention d’en considérer un comme étant « en quelque sorte, une mauvaise personne ».

Bien heureusement, des personnes comme Nichols, bien qu’elles ne soient pas légions, ne sont pas non plus rarissimes. On en veut pour exemple, une restauratrice qui donne tous ses invendus aux pauvres.

Développer son empathie

Cécile Cardol, coach de vie, affirme que tous les individus sont capables de ressentir les émotions des autres et ce, sans « jugement de valeur ». La spécialiste précise que cela exige cependant d’apprendre un certain « savoir-être ». Pour y arriver, elle a recommandé les pistes suivantes :

  • L’estime de soi : S’aimer soi-même est la première étape pour aimer les autres. Travailler votre confiance en soi permettrait de mieux vous connaître tout en vous acceptant. Comprendre autrui en devient alors plus facile.
  • La curiosité : être curieux c’est porter un intérêt authentique et non superficiel à l’autre. Parfois, notre entourage a tout simplement besoin d’être écouté et compris.
  • L’écoute et l’observation : L’action de poser des questions est une bonne chose (surtout dans le cas de la curiosité). Celle d’écouter les réponses est encore plus importante. Cette qualité vous permet de décoder les gestes de votre interlocuteur afin de bien cerner son fonctionnement.
  • L’ouverture d’esprit : L’absence de jugement est une condition indéniable à l’empathie. Votre rôle est de comprendre les tenants et les aboutissants des réactions d’autrui et donc, sans pour autant les condamner ou les valider. Arriver à cette étape, c’est aussi être en mesure de bien s’accepter. Ainsi, votre empathie est défaite de tout préjugé (racial, social, religieux ou sexuel)
Contenus sponsorisés
Loading...