Jeûner pendant 3 jours peut régénérer tout votre système immunitaire d’après les scientifiques

Jeûner pendant 3 jours peut régénérer tout votre système immunitaire d’après les scientifiques


Jeûner pendant 3 jours peut régénérer tout votre système immunitaire d’après les scientifiques

Vous avez sans doute déjà entendu parler des avantages du jeûne pour la santé. Bien que certains pensent que c’est une pratique dangereuse qui impacte la santé, la science affirme le contraire. Même le jeûne intermittent, qui implique de limiter le temps de manger à un intervalle de 8 à 10 heures plutôt que de se passer entièrement de nourriture, s'est avéré avoir de nombreux avantages pour la santé.

Nos premiers ancêtres se portaient très bien, pourtant ils n’avaient pas toujours accès à la nourriture. Ils ne mangeaient que lorsqu’ils disposaient de nourriture et jeûnaient involontairement. Et c’est pareil chez les animaux sauvages. Ils ne mangent pas plusieurs fois tous les jours, ils vont se gaver quand ils attrapent une proie, mais passent souvent de longues périodes sans manger.

Jeûner pendant seulement trois jours peut renforcer votre système immunitaire

Une étude publiée dans l’édition du 5 juin 2014 de la revue scientifique Cell Stem Cell a montré qu’un jeûne de seulement trois jours pouvait non seulement renforcer le système immunitaire, mais aussi le régénérer complètement, contribuant ainsi à une longue vie et à une bonne santé. Les chercheurs ayant mené l’étude la considèrent comme une avancée majeure. Cette étude montre comment le fait d’affamer le corps stimule réellement la production de nouveaux globules blancs dans les cellules souches, ce qui permettra ensuite de lutter contre l’infection.

Des bienfaits pour les patients cancéreux

Le jeûne pendant 3 jours aide également à protéger les patients atteints d’un cancer des effets toxiques de la chimiothérapie. Cette dernière peut être très éprouvante pour le système immunitaire, mais les résultats de ladite étude suggèrent que le jeûne peut aider à atténuer certains des effets nocifs du traitement par chimiothérapie. En fait, les chercheurs suggèrent que le jeûne active un interrupteur de régénération.

Selon le professeur Valter Longo, auteur principal de l’étude et professeur de gérontologie et de sciences biologiques à l’Université de Californie, l’étude a prouvé que le jeûne peut aider le corps à produire un nouveau système immunitaire. 

Le professeur a expliqué que le jeûne permet aux cellules souches d’aller de l’avant, de proliférer et de reconstruire l’ensemble du système. Et la bonne nouvelle est que le corps se débarrasse des parties du système qui pourraient être endommagées ou anciennes, ainsi que les parties inefficaces, pendant le jeûne. Même avec un système lourdement endommagé par la chimiothérapie ou le vieillissement, les cycles de jeûne peuvent générer, littéralement, un nouveau système immunitaire.

Pendant l’étude, les participants ont été invités à jeûner régulièrement pendant des périodes de deux à quatre jours sur une période de six mois. Parallèlement à la régénération du système immunitaire, les chercheurs ont également observé une réduction des taux d’IGF-1, une hormone du facteur de croissance liée au vieillissement, à la progression tumorale et au risque de cancer.

Des résultats étonnants

Selon le professeur Longo, les chercheurs ont en fait été surpris : ils ont  constaté que le nombre des globules blancs diminue avec le jeûne prolongé. Ensuite, lorsque la personne remange, les globules blancs reviennent.

Un jeûne prolongé oblige non seulement le corps à puiser l’énergie de ses propres réserves de glucose et de graisse, mais il décompose également une grande partie des globules blancs. Au cours de chaque cycle de jeûne, l’épuisement des globules blancs déclenche la régénération basée sur les cellules souches de nouvelles cellules du système immunitaire.

D’après le professeur Longo, il était impensable que le jeûne prolongé ait un effet aussi remarquable sur la régénération du système hématopoïétique à partir de cellules souches. Il a expliqué que lorsque nous avons faim, le système tente d’économiser de l’énergie et l’une des choses qu’il fait pour économiser de l’énergie consiste à recycler une grande partie des cellules immunitaires inutiles, en particulier celles qui pourraient être endommagées.