x

Handicapée suite à un AVC, une femme a été abandonnée par son mari mais fini par prendre sa revanche

Certaines personnes peuvent se confronter à des événements douloureux qui bouleversent leur vie toute entière. Lors de ces épreuves difficiles, le soutien et l’amour des proches s’avèrent essentiels pour remonter la pente. Mais parfois, on ne peut compter que sur soi-même pour se reconstruire et garder la tête hors de l’eau. Riona Kelly, une femme de 37 a été abandonnée par son mari quelques jours après avoir appris qu’elle ne pourrait plus jamais marcher. Déterminée à s’en sortir, elle a pu retrouver le sourire et trouver l’amour auprès de son coach sportif, rapporte The Sun

Non, il ne s’agit pas d’un conte de fée ou d’une histoire à l’eau de rose. La mésaventure de Riona Kelly lui a bel et bien permis de trouver l’amour après une double peine : la femme a perdu l’usage de ses jambes, avant d’apprendre que son mari avec qui elle a passé 14 ans de sa vie souhaitait divorcer.

Son mari la quitte cinq jours après son AVC

Riona Kelly a vécu une épreuve extrêmement difficile. Après avoir été victime d’un accident vasculaire cérébral, la femme a été hospitalisée en urgence.

riona

thesun

Mère de quatre enfants, elle s’est retrouvée paralysée. Mais comme un malheur ne vient jamais seul, la femme a appris, cinq jours plus tard, que son mari voulait mettre fin à leur relation.

riona1

thesun

Le couple, qui avait quatre enfants âgés de 16, 11, 9 et 5 ans, allait donc se séparer alors que Riona devait se remettre de son accident. “Avec du recul, je réalise que j’étais malheureuse dans mon mariage, mais nous avions construit une vie ensemble et nous avions des responsabilités”, confie la jeune femme.

riona2

thesun

Abandonnée par son époux, elle a été soutenue par ses enfants et une amie proche. “C’était le moment où j’avais le plus besoin de mon mari”, déplore-t-elle. Après six semaines de rééducation, Riona ne pouvait toujours pas bouger ses jambes, et c’est là que les médecins lui ont annoncé qu’elle ne pourrait plus jamais marcher.

riona3

thesun

“J’avais eu un accident de voiture 18 mois auparavant et ils ont dit que cela pourrait avoir causé des problèmes au niveau de la colonne vertébrale”, explique-elle. Puis d’ajouter : “Si quelqu’un m’avait donné le choix, j’aurais mis fin à ma vie, je ne voulais plus vivre”.

riona4

thesun

Après la pluie, le beau temps

Alors qu’elle était au plus mal, Riona continuait à faire des exercices de physiothérapie. Au bout de quelques temps, la femme est parvenue à faire ses premiers pas avec l’aide de barres parallèles.

riona5

thesun

“Je traînais mon corps et je n’avais aucune sensation dans les jambes mais peu importe, je marchais et c’est tout ce qui comptait”, révèle-t-elle. Après quatre mois d’hospitalisation, Riona a pu rentrer chez elle.

riona6

thesun

Pleine de volonté, elle a fait de l’amour de ses enfants sa seule source de motivation. Pendant son processus de guérison, elle a rencontré Keith Mason, son coach sportif.

riona7

thesun

Ce dernier l’aidait à surmonter cette épreuve et lui apportait tout le soutien qu’elle méritait.

riona8

thesun

Les enfants de Riona s’entendaient à merveille avec le jeune homme et une belle histoire d’amour a pu voir le jour.

riona9

thesun

Contrairement à ce que les médecins lui avaient dit, la femme a pu remarcher et s’est même inscrite à la salle de sport.

riona10

thesun

“Avec l’aide de Keith, je vais mieux et je me sens plus forte que jamais”, a déclaré Riona.

riona11

thesun

Les symptômes d’un AVC

En France, ce sont plus de 140 000 cas d’accidents vasculaires cérébraux qui sont recensés chaque année, indique l’Inserm. Aussi nommé “attaque cérébrale”, l’AVC peut entrainer l’obstruction ou la rupture d’un vaisseau sanguin dans le cerveau. Ainsi, le cerveau est privé d’oxygène et plusieurs millions de neurones peuvent être détruits très rapidement.

Il s’agit donc d’une urgence médicale qui doit être prise en charge le plus rapidement possible. En effet, l’AVC est considéré comme la première cause d’handicap acquis de l’adulte. Pour pallier les dommages irréversibles voire mortels que peut entraîner un AVC, il est nécessaire de reconnaitre les symptômes d’alerte :

1-   Des troubles visuels : vision double ou perte de la vision d’un œil
2-   Une paralysie d’un ou de plusieurs membres du visage
3-   Une faiblesse au niveau des muscles
4-   Des difficultés à communiquer
5-   Des problèmes d’équilibre et des difficultés de coordination
6-   Un mal de tête brutal et inexpliqué
7-   Des troubles de la vigilance

Si vous présentez ces symptômes, il est primordial de contacter immédiatement un médecin pour éviter de lourdes séquelles.

Contenus sponsorisés
Loading...