Une femme confronte l’homme qui a volé son portefeuille et lui propose de payer ses courses

Sommaire

Le pardon correspond à l’action de pardonner les offenses et les pêchés d’autrui. Le terme grec pardonner signifie littéralement « laisser aller », cette action est comparable au fait de ne pas exiger le remboursement d’une dette. Le fait de pardonner est de ne pas garder de rancœur et de ressentiment.

Quelle que soit la culture, la tradition et la religion, le pardon ne veut pas dire fermer les yeux sur l’offense, au contraire le fait de considérer les mauvaises actions comme acceptables est condamnable. Il ne s’agit pas non plus de faire comme si de rien n’était car même en pardonnant à une personne ses actes, elle doit néanmoins en subir les conséquences afin de ne jamais recommencer.

Cependant, le fait de pardonner ne se fait pas automatiquement, cela dépend aussi des circonstances. Une personne ayant mal agi volontairement, par simple désir de vengeance ou par méchanceté, et qui refuse d’admettre ses erreurs et de s’excuser auprès de la ou des personne(s) atteintes ne mérite pas qu’on lui pardonne. Toutefois, refuser d’excuser et de laisser passer ne signifie pas non plus se laisser envahir par la colère.

Pardonner n’implique pas de fermer les yeux sur la faute commise mais tout simplement de ne pas tenir compte de ce qui s’est passé et être capable de tourner la page et aller de l’avant. Le pardon est fortement bénéfique pour la santé car il permet d’évacuer les ondes négatives et il est indispensable de savoir pardonner pour que nos mauvaises actions soient également pardonnées à leur tour. La perfection n’existe pas, il nous arrive à tous un jour ou l’autre de commettre une faute et nous désirons qu’elle soit pardonnée. Tout comme nous aimons être pardonnés, il est donc indispensable de savoir pardonner aux autres et ce, très rapidement afin de ne pas laisser place à la colère.

Ces faits sont notamment illustrés par l’histoire vécue par Jessica Eaves en Oklahoma aux Etats-Unis. Pendant qu’elle était au supermarché pour faire ses courses, elle a été victime d’un pickpocket qui lui a volé son portefeuille. Cette mère de quatre enfants et à la tête d’un groupe d’aide sociale au sein de l’église de son quartier a attentivement observé les personnes qui se trouvaient autour d’elle et a fini par repérer le voleur.

Une personne lambda aurait immédiatement prévenu la sécurité du supermarché ou appelé la police, mais pas Jessica. Elle a préféré faire appel à son bon sens et laisser parler son grand cœur en allant à la rencontre de son agresseur dans le but de le confronter.

Elle lui a donné un choix et lui a proposé soit de récupérer son portefeuille, de lui pardonner sur le champ et de l’accompagner à la caisse pour payer ses courses, soit d’appeler la police. Surpris et stupéfait, il lui a alors rendu son portefeuille et a éclaté en sanglots. Il s’est excusé pour son geste abominable et a expliqué à Jessica qu’il se sentait profondément embarrassé par la situation, il avait honte car c’était la première fois qu’il faisait une chose pareille. Il était totalement ruiné, n’avait plus de maison et avait des enfants à nourrir. Son désespoir et son désarroi l’ont laissé agir de la sorte.

Une fois arrivés à la caisse, l’homme en question a présenté ses courses sur le tapis, Jessica a été alors interpellée par le montant affiché. Le total était de 27$, or elle avait exactement 28$ dans son portefeuille ! Le fait est qu’elle ne sort que très rarement avec de l’argent liquide, généralement elle utilise sa carte de crédit. Elle a alors eu une révélation, à ses yeux il ne s’agissait pas du hasard mais bel et bien du destin qui lui envoyait un signe.

L’homme lui a avoué qu’il ne s’attendait pas du tout à un tel geste et qu’il n’oublierait jamais ce qu’elle a fait pour lui et ses enfants. Elle lui a alors répondu que lorsqu’elle a eu besoin d’aide elle est tombée sur les bonnes personnes qui lui ont appris la force et les bienfaits du pardon. Elle a commis de mauvaises actions par le passé qui lui ont été pardonnées, c’était maintenant à son tour de pardonner et de montrer la voie.

Lire aussi « Mon mari ne me pardonnera pas d’avoir pété devant lui une fois »

Contenus sponsorisés