Un jeune homme raconte ce que c’est que d’être élevé par un père trisomique

A l’image du film iconique, I Am Sam campé par Sean Connery et la jeune Dakota Fanning, cette histoire est similaire par sa thématique. Et pour cause, cet homme devenu grand a été élevé par un père malade car atteint de trisomie 21. Aujourd’hui étudiant en médecine dentaire, il raconte son quotidien avec Jad, un homme d’exception. La vidéo de son expérience est devenue virale et à émeut un grand nombre d’internautes. Ce témoignage inspirant nous est relayé par nos confrères du site britannique Metro.

Avoir un parent malade n’est jamais chose aisée, et ce, surtout à un jeune âge où l’enfant a besoin de repères pour s’épanouir. C’est le cas pour Issa Sader qui a été élevé par un père atteint de trisomie mais qui en est ressorti grandi. Aujourd’hui l’homme est désormais étudiant en médecine dentaire et partage volontiers son témoignage d’enfant reconnaissant pour tous les efforts déployés par son père.

Une histoire attendrissante

Face à l’histoire de Issa, nous ne pouvons être qu’émus. Ce dernier a partagé son expérience d’enfant élevé par un père atteint de trisomie 21. Dans une vidéo pour la Société Syrienne pour le développement social, l’étudiant partage son quotidien d’enfant élevé par un père souffrant d’un état chromosomique congénital.  Il y décrit « un mari et chef de famille » qui lui a donné « tout l’amour et la tendresse que l’on peut lui offrir ». Des mots touchants qui ne tarderont pas à toucher la toile.

issa et son pere

metro

Un père plein d’abnégation

Altruiste, cet ancien ouvrier d’une usine de blé est devenu un pilier important de la communauté. La raison ? Son altruisme à toute épreuve. Il est également connu pour exprimer tout sans amour sans jamais rien attendre en retour. Le fils a confié qu’il était fier d’avoir Jad dans sa vie. Et son entourage n’en démord pas puisque l’homme et le père de famille est réellement apprécié de tous.

pere de issa

metro

Une fierté mutuelle

« Je suis fier de mon père. Tout au long de ma vie, il a été d’un grand soutien pour moi quand j’en avais besoin » s’exalte le jeune Issa. Et cette fierté est partagée puisque son père est extrêmement ravi du choix de carrière de son fils. « Il est possible de voir quand ses yeux sont remplis de joie et de satisfaction : « Oui, j’ai le syndrome de Down mais j’ai élevé cet homme et j’ai fait tout ce qui était en mon pouvoir pour qu’il devienne médecin et aider les autres ».

issa

metro

Des commentaires odieux

Si cette histoire a touché un large public, d’autres internautes se sont laissés aller à des questions somme toute osées. « L’une des principales préoccupations des gens est de savoir comment une femme qui n’est pas trisomique peut en épouser un » déplore Issa. Puis de questionner : « Je crois que si deux partenaires sont sur la même longueur d’ondes alors pourquoi ne pas se marier ? Ils sont intellectuellement adaptés les uns aux autres : des gens très simples, aimants et attentionnés » Un support mutuel qui vaudra aux deux partenaires de convoler en justes noces.

Qu’est-ce que la trisomie 21 ?

Provoquée par une malformation génétique, la trisomie est caractérisée par la présence d’un chromosome 21 supplémentaire chez les personnes qui en sont atteintes. Cette dernière se traduit le plus souvent par des traits physiques spécifiques, une déficience intellectuelle ainsi qu’un ralentissement psychomoteur.

La prévalence en France est évaluée à un enfant sur 2000. Le risque de donner naissance à un enfant atteint de trisomie va croissant selon l’âge de la mère.

Comment grandir avec un parent atteint de handicap ?

S’il peut être possible de grandir dans de telles circonstances, il existe de nombreux questionnements qui peuvent entraver l’épanouissement d’un enfant élevé par un parent handicapé. Régine Scelles, psychologue, en atteste. « L’enfant va devoir répondre à certaines questions telles que : « Qu’est-ce qu’il a ton papa ? » Ces questions, il faut le laisser les poser »

Puis d’ajouter : « Il est possible de grandir et d’être heureux avec un parent handicapé. » Elle explique que l’enfant développe alors des qualités différentes et qu’il veillera à ce que son parent ne se retrouve pas dans une situation difficile ou humiliante.

Lire aussi Le «mariage de trisomique le plus long au monde» se termine après 25 ans avec une triste nouvelle

Contenus sponsorisés