x

Elle choisit ses deux jeunes garçons pour l’aider pendant l’accouchement de leur future petite-sœur

Opinion

La doula est une professionnelle dont le rôle est fournir un soutien physique et émotionnel à une femme en pleine période d’accouchement. C’est-à-dire, avant, après et pendant la mise au monde de l’enfant. Ainsi, la doula aide la femme à vivre la période d’accouchement en toute satisfaction et sécurité. Mais comme le démontre ce témoignage, ce peut-être n’importe quel proche. Mais ce qui interpelle ici, c’est que la maman a choisi ses propres jeunes garçons pour avoir le rôle de doula.

Doula elle-même, Hollie Lau est une maman de trois enfants et a voulu que son fils de 9 ans, Charlie, prenne ce rôle. Il serait alors amené à être présent dans la salle d’accouchement pendant la naissance de sa sœur, Robin. La scène est pour le moins émouvante et s’inscrit dans le registre des rares naissances à avoir impressionné le monde par leur aspect « hors du commun ».

Hollie et ses trois enfants – Source : Parenting isn’t easy

Normaliser l’expérience de l’accouchement

D’après l’article de PopSugar, qui a reçu la déclaration de la maman, la raison pour laquelle elle a nommé son fils en tant que doula, est d’offrir aux garçons l’occasion d’être des nourriciers. D’ailleurs, une photographe spécialisée en naissance, Hannah Spencer a été invitée à immortaliser ce moment. 

Le rôle de doula étant normalement alloué aux femmes, Hollie a tenu à briser le tabou inhérent au processus de naissance. En effet, c’est souvent à huis clos que celui-ci est effectué. Ainsi, la maman dénonce tous les éléments éthiques ou émotionnels qui limitent les enfants dans un carcan du genre. Les enfants de Hollie ont d’ailleurs fait montre d’une fermeté d’esprit particulièrement remarquable quand on sait qu’un certain père s’était déjà évanoui pendant un pareil moment.

Charlie et son frère accompagnant leur mère – Source : Parenting isn’t easy

Charlie son garçon a sauté sur l’occasion pour participer. De ses propres dires, il a voulu être présent aux côtés de sa mère. L’idée louable de Hollie est de créer un moment familial particulièrement « puissant ». 

« C’était aussi une excellente occasion pour mes fils de voir à quel point je suis forte, en tant que personne et en tant que femme », a déclaré la maman.

Le rôle de doula est bien tenu par le fils de Hollie – Source : Parenting isn’t easy

Le défi d’avoir un enfant de 9 ans dans la salle d’accouchement

Charlie n’a, en toute évidence, aucune expérience pratique pour aider pendant l’accouchement. Cependant, il a pu offrir à Hollie un précieux soutien mental qui lui a permis de traverser les moments les plus difficiles de l’accouchement. Elle déclare : « Avoir Charlie présent pendant la partie la plus difficile de mon travail m’a donné de la force quand je doutais de moi ». Les touchers bienveillants de son fils lui ont permis de retrouver sa concentration. Un moment émouvant qui rappelle également le spectacle de plusieurs pères soutenant leur femme pendant l’accouchement.

Les deux fils de de Hollie ont pu être mentalement préparés grâce à un mini cours d’éducation à l’accouchement, inculqué par Hollie elle-même.

Un moment précieux à immortaliser

Pour la photographe de naissances, Hannah, l’accouchement de Hollie fait partie de ses moments favoris. C’est surtout le dévouement de Hollie à inverser le scénario habituel qui a inspiré la photographe au point qu’elle en soit à jamais marquée. 

Charlie, l’aîné, est le receveur du nouveau-né sur le point de sortir du ventre de sa mère – Source : Parenting isn’t easy
La famille en entier – Source : Parenting isn’t easy

Les bienfaits de l’accompagnement pendant la période de grossesse

Cela est bien connu. L’accouchement est un moment important mais également une source de stress pour la maman. D’où l’existence des personnes qui s’assurent du bon déroulement de l’accouchement. Ce sont les accompagnantes de naissance. 

La revue Naître et grandir a listé tous les bienfaits de l’accompagnement :

  • Les chances d’avoir un accouchement vaginal spontané augmentent
  • Le taux de césarienne diminue
  • La durée du travail diminue
  • Le recours à l’ocytocine synthétique diminue
  • Le recours à l’épidurale diminue
  • Le recours aux forceps ou à la ventouse diminue
  • L’initiation de l’allaitement est favorisée
  • La satisfaction inhérente à l’accouchement augmente
  • Le sentiment de contrôle augmente
  • Le risque de dépression diminue.
Contenus sponsorisés
Loading...