Pourquoi de plus en plus de femmes se maquillent avant l’accouchement ?

Opinion

Pour beaucoup de femmes, donner naissance à un bébé est la plus belle chose au monde. N'est-ce pas le miracle de la vie ? Sauf que ce miracle n'est pas de tout repos. Le processus est particulièrement douloureux, laborieux et éprouvant. La fatigue se lit clairement sur le visage. Autant dire que la coquetterie n'a pas sa place dans une salle d'accouchement. Oui, mais ça c'était avant...

Depuis l’apparition des réseaux sociaux, il faut croire que l’accouchement s’est glamourisé. Les influenceuses, blogueuses et autres youtubeuses ont donné le ton à cette tendance déconcertante. Pas question de s’afficher la mine fatiguée sur Instagram : se maquiller avant d’accoucher est devenu un must pour beaucoup de femmes. Certains approuvent cette nouvelle lubie, d’autres la rejettent catégoriquement. Dans quel camp êtes-vous ?

Une femme se maquillant à l’hôpital

Une femme se maquillant à l’hôpital – Source : spm

Maquillage avant l’accouchement : des chiffres très éloquents

A croire que les diktats de la beauté s’imposent aujourd’hui dans un univers complètement inattendu. Qui aurait pu imaginer que la caméra pouvait s’inviter jusque dans notre salle d’accouchement ? Et pourtant, force est de constater, que la pression des réseaux sociaux a complètement changé la donne. Parce qu’elles partagent leur quotidien sur ces plateformes publiques, de nombreuses femmes adhèrent à cette nouvelle tendance pour le moins controversée : se « faire belle » avant d’accoucher pour se montrer sous un meilleur jour. Et les chiffres sont très parlants. Une récente étude de Cosmetify a révélé que 64 % des femmes âgées de 18 à 31 ans reçoivent des soins de beauté avant d’accoucher. Au menu : épilation (65 %), manucure (57 %), pédicure (43 %), bronzage par pulvérisation (37 %), brushing (32 %). Pour certaines d’entre elles, le maquillage vient parfaire cette mise en beauté.

Lire aussi : Les 5 signes du zodiaque féminins les plus difficiles à vivre : leur caractère peut être insupportable

Un maquillage thérapeutique ?

Mais comment expliquer cet excès de coquetterie, alors même que ce n’est pas sensé être une priorité durant l’accouchement. Si certaines laissent le choix à Mère Nature de faire son œuvre, d’autres au contraire, préfèrent jouer la carte de la féminité. Mais il y a une théorie intéressante qui pourrait nous éclairer sur ce décalage. Comme vous le savez, toute la symbolique de l’accouchement s’articule autour de l’angoisse, de la peur, du stress et de la douleur. Ce cocktail émotionnel est en soi perturbant et déstabilisant. Aussi, certaines femmes auraient trouvé une parade pour se soulager et mieux maîtriser leurs émotions : en prenant soin de leur apparence, elles ont l’impression de garder un certain contrôle pour mieux appréhender ce qui les attend. Elles se sentent ainsi mieux dans leur peau. Plus qu’un simple effet esthétique, le fait de se maquiller revêt donc un champ thérapeutique.

Actuellement, dans les salles d’accouchement, il est de plus en plus courant de rencontrer des femmes enceintes maquillées, certaines plus que d’autres.Il y a celles qui optent pour la sobriété et la discrétion, misant surtout sur des cils légèrement travaillés avec du mascara et des lèvres légèrement glossy.Mais on retrouve aussi celles qui ne lésinent pas sur le make-up, avec une trousse bien chargée à portée de main. Le visage est savamment tartiné de fond de teint, paupières poudrées et bouche bien colorée.

Certes, ce comportement a de quoi détoner. Cela peut en surprendre plus d’un, mais il aurait apparemment un pouvoir thérapeutique sur nombre de futures mamans.

Une femme se maquillant à l’hôpital-1

Une femme se maquillant à l’hôpital – Source : spm

Pourquoi les femmes se maquillent-elles avant d’accoucher ?

Les raisons sont multiples :

  • C’est une façon de se distraire de la douleur et des contractions.
  • Se maquiller fait partie de leur quotidien. Pourquoi en faire l’impasse ? Certaines estiment qu’il est important de rester belles même pendant l’accouchement. L’idée étant de rester fidèles à elles-mêmes quelle que soit la situation.
  • Parce qu’elles veulent se sentir bien dans leur peau, le maquillage est une forme de garantie à ce bien-être.
  • En se maquillant, elles préservent ainsi leur féminité. Même si ce n’est qu’une illusion, cela les conforte psychologiquement. Elles se sentent en sécurité et plus confiantes. Ce qui conduit à réduire sensiblement le stress et l’anxiété.
  • L’accouchement est un moment très particulier que la plupart des familles immortalisent en prenant des photos pour l’album-souvenirs. Pour immortaliser ces instants de joie, les jeunes mamans préfèrent se sentir jolies et rayonnantes, plutôt que d’afficher une mine terne et fatiguée.
Une femme se maquillant à l’hôpital-2

Une femme se maquillant à l’hôpital – Source : spm

Une mode instaurée par les influenceuses ?

La question du maquillage lors de l’accouchement soulève beaucoup d’interrogations. Difficile de ne pas faire le rapprochement avec le sacro-saint Instagram où la plupart des influenceuses s’exhibent toujours sous les meilleurs auspices, quel que soit le contexte. Filtrées, photoshopées ou simplement maquillées à outrance, elles imposent désormais une « mode » que nombre de femmes veulent suivre. Dans la majorité des cas, il est presque impossible de trouver une photo ou une vidéo où ces blogueuses ne sont pas tirées à quatre épingles ou savamment maquillées. La salle d’accouchement ne fait pas l’exception. A leurs yeux, une apparence impeccable est un gage de popularité et de « like ». Avoir une excellente mine est un must pour partager l’événement avec leurs followers sur les réseaux.

Mais, qu’en pensent les réfractaires ?

Sauf que les avis sont souvent très partagés. Si le phénomène du mimétisme prend beaucoup d’ampleur, certaines femmes contestent formellement cette pratique qu’elles relèguent surtout au rang de la superficialité et de l’immaturité. Ainsi, nombre d’internautes ne se privent pas de laisser des commentaires hargneux pour marquer leur point de vue.

Lire aussi : Ce sont les 3 femmes les plus attirantes et les plus aimées parmi les signes du zodiaque

Autant dire que les opposants à cette nouvelle tendance ont des arguments de poids :

  • Selon eux, se préoccuper de son apparence est complètement dérisoire et décalé, par rapport à la santé et au bien-être du bébé.
  • Ils estiment également qu’il faut davantage se concentrer sur la construction du lien avec le nouveau-né, plutôt que sur des futilités esthétiques. Tout doit s’articuler autour du bébé, le reste devrait passer au second plan.
  • À l’hôpital ou à la clinique, autant le personnel que les membres de la famille se concentrent principalement sur la santé du bébé et le bien-être de la maman. Personne ne porte une quelconque attention sur le maquillage ou le manque de maquillage.
  • Nombre de personnes s’entendent pour dire que, dans ce type de contexte, le maquillage est un artifice qui ne devrait pas prendre le pas sur le naturel.
  • Enfin, ils sont nombreux également à s’insurger contre la suprématie des réseaux sociaux et la pression qu’ils portent sur certaines personnes. Si bien que les femmes se sentent aujourd’hui « obligées » de se maquiller pour êtres présentables. Beaucoup de gens estiment que l’accouchement fait partie d’un champ intime et privé qui ne devrait pas s’afficher publiquement.

Lire aussi : 49 citations de femmes fortes et inspirantes

Contenus sponsorisés