x

« Je t’aime mon amour » Les adieux déchirants d’une ado à son petit ami sur le point de mourir

Voir un être cher vivre ses derniers instants devant vos yeux est toujours une expérience pénible et douloureuse. C’est une expérience qui peut vous marquer à vie et changer votre vision des choses. D’ailleurs, cette jeune fille a vécu une expérience similaire et a refusé que son amoureux quitte ce monde avant de lui faire ses adieux.

Une photo qui vaut tous les discours

Vêtue d’un haut bleu et d’un bas à carreaux, Stephanie Ray, le cœur brisé, câline son amoureux à l’hôpital avant qu’il ne quitte notre monde.

La photo est à la fois touchante et magnifique, car elle capture un moment d’amour entre la courageuse fille de 15 ans et son petit ami, Blake Ward, 16 ans.

Blake était l’un des trois adolescents sauvés de la mer à Tywyn, au sud de Gwynedd, dans le nord-ouest du pays de Galles, après avoir été emporté par la mer lors d’un voyage en famille.

Blake, un garçon de Dudley en Angleterre, était en train de nager pendant une journée d’été, il a été emporté par le courant maritime lui et deux autres adolescents.

Deux hélicoptères, trois bateaux de sauvetage, deux équipes de garde-côtes, des ambulanciers paramédicaux et des policiers ont été appelés au bord de la mer pour les secourir.

Blake a été emmené à l’hôpital pour enfants Alder Hey à Liverpool où il a été placé en réanimation. Son état était grave et les médecins ont dit qu’il ne pourra jamais reprendre conscience car son cerveau était endommagé et qu’il fallait prendre la décision difficile d’éteindre les machines qui le maintiennent en vie sans être conscient.

Quatre jours après son sauvetage en mer, les médecins et les proches parents ont finalement décidé d’éteindre l’équipement qui maintenait Blake en vie, mettant fin à ses jours.

Stephanie est restée aux côtés de Blake, refusant de le quitter. D’ailleurs, elle était à ses côtés chaque seconde depuis sa sortie de l’eau jusqu’au moment où les médecins l’ont laissé partir.

Dans son dernier adieu, elle monta sur son lit d’hôpital et plaça l’un des bras de Blake autour d’elle.

Plus tard, Stephanie a posté la fameuse photo sur sa page Facebook, qui la montre en train de câliner Blake avant que les machines de réanimation ne soient éteintes.

Un bel hommage

Elle et d’autres proches ont pu recueillir également des fonds sur un site de collecte de fonds pour l’enterrement de Blake, et ils ont pu collecter plus de 1200 £, l’équivalent de 1350 euros.

Stephanie a écrit sur Facebook le jour du décès de Blake que c’était le jour le plus difficile pour elle et ce sera un jour qu’elle ne pourra jamais oublier. Elle a également dit que Blake était une personne aimante et ferait n’importe quoi pour tout le monde.

Elle a poursuivi en expliquant comment Blake était devenu une partie de sa famille, le décrivant comme un garçon « beau, courageux et généreux ». Elle a ajouté dans son post sur Facebook qu’il était quelqu’un de spécial pour elle et qu’il y avait quelque chose de spéciale entre eux et ils l’auront toujours.

Elle a ajouté également que Blake ne souffrait pas car il est décédé aux côtés de sa famille et qu’il leur manquera pour toujours. Pour elle, il aura toujours une place spéciale dans son cœur et elle ne l’oubliera jamais.

Finalement les obsèques de Blake ont été prises en charge par l’hôpital Liverpool Alder Hey. Et tout l’argent récolté par les dons sera reversé à la recherche et au sauvetage en mer, aux associations caritatives d’ambulances aériennes, et pour avoir davantage de sauveteurs et de garde-côtes dans les plages.

La quasi-noyade ou pourquoi Blake n’a pas survécu malgré son sauvetage ?

Blake a été victime d’une quasi-noyade qui est le terme qui désigne la survie après une suffocation causée par une immersion dans l’eau ou un autre liquide.

La noyade est toujours fatale, mais une quasi-noyade peut avoir des effets à long terme, à savoir une survie avec dommages permanents, généralement au cerveau, ou la mort après une période de survie de 24 heures. La quasi-noyade déclenche un mouvement de réaction dans le corps ainsi que les effets de l’oxygénation dans les poumons et conduit à une absence d’oxygène dans les tissus.

La quasi-noyade se produit très rapidement. Dans les trois minutes qui suivent la submersion, la plupart des gens sont inconscients et dans les cinq minutes qui suivent, le cerveau commence à souffrir d’un manque d’oxygène. Le rythme cardiaque est alors anormal : la dysrythmie cardiaque se produit souvent dans les cas de quasi-noyade et le cœur peut cesser de pomper le sang (arrêt cardiaque). L’acidité du sang peut augmenter (acidose) et dans certaines circonstances, la quasi-noyade peut entraîner une augmentation ou une diminution substantielle du volume de sang en circulation. S’ils ne sont pas rapidement inversés, ces événements causent des dommages permanents et irréversibles au cerveau.

Contenus sponsorisés
Loading...