Ce petit garçon est intimidé à l’école à cause de ses cheveux roux

Aucun parent n'aime penser que son enfant est victime d’intimidation ; mais le fait est que plus de la moitié des enfants sont impliqués, que ce soit en tant qu'auteurs, victimes ou témoins. Si votre enfant est victime d'intimidation, voici ce qu’il faut faire.

L’intimidation est un comportement répété, généralement entre des enfants ayant un pouvoir inégal, qui est destiné à causer un préjudice physique ou psychologique. Ce qui est susceptible d’entraîner d’autres conséquences négatives pour la victime. L’intimidation elle-même peut prendre différentes formes : coercition physique, taquineries hostiles, intimidation émotionnelle, ou harcèlement via Internet.

Comment repérer des signes d’intimidation

Votre enfant pourrait vous dire qu’il est victime d’intimidation. Par exemple, il pourrait dire que d’autres enfants le taquinent, se moquent de lui, le rabaissent, l’ignorent ou le menacent.

Si votre enfant ne dit rien mais que vous êtes inquiet, voici quelques signes à surveiller :

Signes physiques :

Ecchymoses, coupures et égratignures

Vêtements déchirés

Avoir du mal à manger ou à dormir

Pipi au lit

Plaintes concernant des maux de tête ou des maux de ventre

Demandes d’argent ou d’autres articles : l’intimidateur peut exiger de l’argent ou des choses comme des friandises de votre enfant.

Problèmes scolaires

Votre enfant : 

    Ne veut plus aller à l’école

Reste près des enseignants pendant les pauses

Commence à s’asseoir seul

    A de la difficulté à poser des questions ou à répondre à des questions en classe

Arrête de prendre part aux activités scolaires.

Changements sociaux

Votre enfant pourrait éviter les événements sociaux auxquels  il avait l’habitude de participer, comme les fêtes. Vous pourriez aussi remarquer qu’il perd le contact avec ses camarades de classe après l’école.

Changements émotionnels

Votre enfant peut sembler inhabituellement anxieux, nerveux, bouleversé, malheureux, déprimé, en colère, renfermé et secret. 

Des conseils à suivre si votre enfant est intimidé : 

Écoutez ce que votre enfant a à dire

Être un bon auditeur est un élément important de votre rôle lorsque votre enfant est victime d’intimidation. L’une des meilleures questions que vous pouvez poser à votre enfant est : «Que puis-je faire pour être utile?» Quand votre enfant vous dit ce qui se passe, même si cela fait mal d’écouter, soyez ouvert et capable d’entendre ce qu’il a à dire. Essayez d’être positif mais neutre quand il parle. 

Encouragez votre enfant à réagir

Les intimidateurs  choisissent des enfants qui se fâchent et qui prennent les taquineries à cœur. Ils recherchent également des enfants qui ne se relèvent pas eux-mêmes, ou qu’ils peuvent maîtriser. Il est important d’apprendre à votre enfant comment réagir. 

Trouvez quelque chose que votre enfant est vraiment bon à faire

Aidez votre enfant à se sentir bien dans sa peau en trouvant quelque chose qu’il peut bien faire. Choisissez des activités dans lesquelles il est bon et motivez-le verbalement. 

Parlez-en avec ses enseignants et le personnel éducatif

Votre enfant est harcelé par ses camarades de classe, il est alors temps d’avoir une discussion avec ses enseignants qui sont aptes à faire cesser ce genre d’intimidation. Ils sauront comment expliquer aux harceleurs la gravité de leurs comportements et les conséquences qui en découlent.

Un enfant de trois ans est intimidé pour ses cheveux roux – sa réaction vous brisera le cœur 

Laura Russell, est la mère d’un garçon de trois ans, qui s’appelle Noah Gilbert. Elle a choisi de partager son expérience sur  Facebook pour avertir les autres parents.

Laura et ses deux enfants prennent généralement le bus, et ce jour-là  les trois étaient sur le chemin de l’école. Des adolescents qui étaient également là ont commencé à commenter la couleur des cheveux de Noé et à faire des commentaires comme : «Si mon fils avait les cheveux roux, je le tuerai » et « Ils devraient amener les gens avec des cheveux roux aux services sociaux ». Ils l’ont même traité de moche.

Noah a vite compris qu’ils parlaient de lui et a demandé à sa mère pourquoi ses cheveux étaient horribles au lieu d’être blonds comme ceux de son frère. Il lui a même demandé de lui changer la couleur de ses cheveux pour que les gens puissent l’aimer. Devant la tristesse de son fils et son désarroi, la maman a essayé de lui faire comprendre que ses cheveux étaient vraiment beaux mais elle n’a pas réussi à le convaincre.

Face à autant de méchanceté, Laura a publié un post sur Facebook pour sensibiliser les gens sur le sujet de l’intimidation. Voici une partie de son émouvant commentaire : « Il n’est jamais juste pour quiconque de discriminer une autre personne pour des choses sur lesquelles elle n’a aucun contrôle, que ce soit sa religion, son orientation sexuelle ou ses attributs physiques. Que vous ayez les cheveux noirs ou roux, les yeux bruns ou bleus, la peau blanche ou noire,  que vous soyez petit ou grand, vous devriez accepter ce que vous avez et ne jamais en avoir honte ».

Nous vous offrons

Newsletter

Un livre indispensable pour
rester en bonne santé

Newsletter
  • Découvrez la liste des plantes et aliments qui guérissent
  • Apprenez à fabriquer de puissants remèdes méconnus pour guérir 90% des maladies
  • Un livre indispensable à avoir pour rester en bonne santé
Je souhaite recevoir le livre offert + m’inscrire à la newsletter
Contenus sponsorisés
Loading...
Close