Cette vieille recette de thé au persil, citron et miel est un excellent moyen d’éloigner les maladies du coeur et les crises cardiaques

Plante aromatique et ingrédient parfait pour des plats savoureux, le persil est connu et utilisé par de nombreuses personnes non seulement pour ses prouesses culinaires, mais aussi pour ses vertus thérapeutiques. En effet, cette herbe regorge de nombreuses propriétés dépuratives, diurétiques et curatives utiles au bon fonctionnement de notre organisme. Dans cet article, nous vous présenterons un thé à base de persil, de citron et de miel ainsi que ses avantages pour la santé.

Si vous cherchez un aliment riche en vitamines A, C et K,  en antioxydants, en fer et en magnésium, le persil est tout indiqué. A l’aide d’une recette alliant cet ingrédient au citron et au miel, vous obtiendrez une boisson mêlant saveur et bienfaits pour une santé optimale. Explications.

Quelques bienfaits du thé persil-citron-miel :

1-       Prévient les calculs rénaux :

On parle de calculs rénaux, lorsqu’il y a une accumulation de minéraux au niveau des reins, ce qui peut provoquer des douleurs violentes sur les côtés, dans le dos et dans l’estomac. Grâce à ses propriétés drainantes et diurétiques, le thé au persil serait capable d’éliminer les toxines accumulées dans les reins, assurant ainsi un fonctionnement optimal de ces organes. De plus, il ne faut pas oublier les effets du citrate contenu dans le citronqui, selon le  Dr. Brian Eisner, codirecteur du Kidney Stone Program au Massachusetts General Hospital, se lierait au calcium et préviendrait la formation de calculs rénaux.

2-       Diminue l’inflammation :

A l’instar du citron, le persil est riche en flavonoïdes et possède donc une action anti-inflammatoire considérable. Il est d’ailleurs utilisé en cas de douleurs articulaires et d’infections cutanées. De plus, le miel ayant un pH bas possède des propriétés antibactériennes et anti-inflammatoires susceptibles de soulager et de réduire les inflammations gastriques.

3-       Réduit les douleurs menstruelles

Le thé au persil permet de stimuler la production d’œstrogènes, grâce à deux composés: l’apiol et la myristicine qui s’avèrent utiles lors de la ménopause. De plus, c’est un excellent remède pour les femmes qui souffrent de règlesdouloureuses et de cycle menstruel perturbé ou retardé, car il atténue les douleurs et régule le flux sanguin dans la zone utérine.

4-       Stabilise le taux glycémique:

Selon les résultats d’expériences menées sur des rongeurs, le persil serait un bon remède pour réduire la quantité de sucre dans le sang. En effet, sa teneur en apigénine aurait fait l’objet d’études in vivo et aurait démontré une diminution importante de l’indice glycémique.

De plus, le citron contient des fibres solubles essentielles pour ralentir la digestion et l’absorption du sucre par le sang. Cet agrume fait d’ailleurs partie de la liste des super-aliments recommandés  par The American Diabetes Association.

5-       Prévient les accidents cardiovasculaires :

Connus pour être les principaux agents de vieillissement cellulaire, les  radicaux libres augmenteraient le risque de maladies cardiovasculaires et nécessiteraient une action antioxydante pour être régulés.

Heureusement, l’association persil et citron de cette boisson naturelle est gorgée d’antioxydants et permet donc de neutraliser les actions néfastes des radicaux libres.

Préparation ce thé au persil-citron-miel : 

Ingrédients :

– 1/2 citron bio coupé en rondelles

– 4 à 5 branches de persil frais

– Une cuillère à café de miel bio

– 3 tasses d’eau minérale

Procédure :

– Faites bouillir de l’eau.

– Mettez dans un récipient le persil et les rondelles de citron.

– Versez l’eau chaude dans le récipient et laissez reposer 5 minutes.

– Incorporez le miel, puis retirez le citron et le persil.

– Buvez une tasse de cette boisson après le déjeuner.

MISES-EN GARDE :

Cette boisson est contre-indiquée aux femmes enceintes, allaitantes, en cas de troubles rénaux, gastriques ou biliaires.

Attention, ce thé ne vient en aucun cas se substituer aux traitements médicamenteux.

En cas de doute, n’hésitez pas à demander l’avis de votre médecin traitant.

Contenus sponsorisés
Loading...
Close