À quoi sert le trou dans les hublots des avions ? Peu de voyageurs connaissent ce détail

Avez-vous remarqué que le hublot est un véritable objet de convoitise? Avant de monter dans l'avion, les membres d'une même famille peuvent se disputer la place. Tandis qu'au moment de l'enregistrement, pour recevoir la carte d'embarquement, beaucoup de passagers supplient presque l'agent d'accueil pour obtenir ce sésame. Mais pourquoi un tel engouement autour de ce hublot ?

Tout simplement parce qu’il offre une vue imprenable sur le paysage durant le vol. Mais aussi parce que cette place est souvent considérée comme la plus confortable. Toutefois, ceux qui ont l’habitude de prendre l’avion ont sûrement noté la présence d’un petit trou étrange en bas de la fenêtre. Mais bien qu’ils en soient intrigués, beaucoup de passagers n’ont aucune idée de son utilité. D’autres encore ne soupçonnent même pas son existence. Il joue pourtant un rôle important. Nous allons lever le voile sur ce petit mystère !

Admirer le spectacle aérien à travers le hublot ou immortaliser des clichés durant le vol, tels sont les passe-temps de nombreux voyageurs. Mais qui s’est vraiment attardé devant ce petit trou dans la partie inférieure de la fenêtre? On le retrouve dans chaque hublot de l’avion, sans pour autant en connaître la fonction exacte. En fait, il est généralement situé en bas et son diamètre ne dépasse pas quelques millimètres. Mais sa présence n’est pas due au hasard : il y a une raison essentielle pour laquelle tous les hublots de l’appareil en disposent.

A quoi peut bien servir ce petit trou niché dans les hublots de l’avion?

hublot avion

Un hublot d’avion – Source : spm

Saviez-vous qu’il existe une différence de pression entre l’air dans la cabine et l’extérieur de l’avion? D’une part, au fur et à mesure que l’on monte en altitude, on trouve de l’air à une pression plus faible que le sol. D’autre part, les cabines des avions doivent être pressurisées afin d’avoir des niveaux d’oxygène tolérables à respirer. Ainsi, la différence de pression entre l’intérieur et l’extérieur crée des contraintes sur les hublots eux-mêmes. Et c’est bien là que la fonctionnalité des trous entre en scène.

D’un point technique, il faut savoir que la structure des hublots des avions de ligne est constituée de trois panneaux en matière plastique acrylique. La couche la plus interne est celle exposée aux passagers, elle évite d’endommager les deux autres panneaux. Le panneau central est exactement là où se trouve le trou, tandis que le panneau extérieur est la couche de verre qui supporte la majeure partie de la pression de l’air.

Ainsi, le trou qui est situé dans la partie centrale permet à l’air de circuler du deuxième au troisième panneau, afin de permettre à la pression d’air de s’équilibrer entre les panneaux et la cabine. Autrement dit, ce trou dévie une grande partie de la pression d’air sur le panneau de verre extérieur. Et, il permet au panneau central de fonctionner comme une fenêtre de sécurité, au cas où le verre extérieur se briserait. En résumé, le but de ce trou est de s’assurer qu’il y ait une deuxième couche de protection, si l’une des fenêtres venait à s’ébrécher à cause de la pression de l’air.

Enfin, il a également la capacité d’empêcher les fenêtres de s’embuer. En effet, l’air froid à l’extérieur de l’avion par rapport à l’air plus chaud dans la cabine pourrait facilement créer de la condensation dans l’avion.

Contrairement à ce que certains auraient pu imaginer, ce trou n’est pas une anomalie, ni un quelconque danger pour la sécurité en vol, mais plutôt l’exact opposé.

Pourquoi un hublot d’avion est-il ovale ?

vue hublot avion

La vue à travers la fenêtre de l’avion – Source : spm

Vous ne vous êtes jamais posé la question de savoir pourquoi les hublots avaient tous cette forme ovale? Non, ce n’est pas pour faire joli. En vérité, il y a une raison bien précise à cette forme : cela permet à la pression de circuler librement sur la surface de la fenêtre et empêcher la pression de s’accumuler dans les coins. Cette répartition idéale des forces de pressurisation va alors réduire tout risque de fissures notamment.

A noter que la pression atmosphérique varie selon les conditions météorologiques. De la glace peut ainsi apparaître entre les couches de l’hublot,car les températures à une altitude d’environ 10 km, peuvent avoisiner -56,5 °C. La pression atmosphérique chute à 3,84 livres par pouce carré,soit le quart de sa valeur totale par rapport à la pression au niveau de la mer, qui est d’environ 14,7 livres par pouce carré.

Lire aussi Comment trouver mon Ikigai ?

Contenus sponsorisés