6 plantes « légales » à fumer que vous pouvez cultiver à la maison

Un certain nombre de plantes peuvent être fumées en toute sécurité et avec plaisir dans un vaporisateur. Celles qui sont énumérées ci-dessous sont légales, non réglementées et peuvent être utilisées en toute sécurité. Elles ne sont pas non plus hallucinogènes et ne créent pas de dépendance.

Bien qu’elles ne vous fassent pas planer, lorsqu’elles sont mélangées selon les instructions ci-dessous, ces herbes produisent une fumée douce et savoureuse et procurent une sensation douce et relaxante. Toutes les variétés suivantes peuvent être achetées en ligne ou dans n’importe quelle herboristerie. Vous pouvez également cultiver votre propre plantes. Bien entendu, n’hésitez pas à discuter de toute question avec un médecin.

Bien que de nombreuses herbes puissent être fumées, celles énumérées ci-dessous sont parmi les plus utilisées et les plus faciles à cultiver chez soi. Vous pouvez les fumer avec un vaporisateur, le site suivant propose de nombreux tests.

Molène (Verbascum thapsus)

molene

Source : Modernfarmer

Propriétés : La molène est réputé comme un tonique pulmonaire. En effet, elle peut vous aider à arrêter de tousser lorsque vous êtes malade.

Qualités de la fumée : Elle est extrêmement légère et douce, presque comme de l’air, et pratiquement sans saveur.

Type de plante : Elle pousse jusqu’à 61 cm de large à la base, avec des tiges de fleurs de 182 cm ou plus.

Comment la cultiver : Considérée par certains comme une mauvaise herbe, cette plante aux feuilles duveteuses est très facile à cultiver à partir de graines plantées directement dans le jardin au printemps. Elle préfère un emplacement ensoleillé et un sol bien drainé et pas trop fertile. Cette plante tolère la sécheresse une fois établie.

Scutellaire (Scutellaria spp.)

Scutellaire 1

Source : Modernfarmer

Propriétés : La scutellaire a un léger effet calmant lorsqu’elle est fumée.

Qualités de la fumée : Cette herbe a une fumée moyenne, avec une saveur assez neutre.

Type de plante : Une plante vivace qui s’étend et qui pousse à environ à 30 cm de haut, la scutellaire constitue une jolie couverture végétale dans le jardin.

Comment la cultiver : Au printemps, semez les graines à l’intérieur et, une fois que le temps s’est réchauffé, plantez les semis dans un endroit ensoleillé ou partiellement ombragé avec un sol riche. La scutellaire nécessite une irrigation hebdomadaire pendant les périodes sèches. Coupez le feuillage séché au sol chaque automne.

Tussilage (Tussilago farfara)

Tussilage

Source : Modernfarmer

Propriétés : Le tussilage est un expectorant qui aide à libérer les mucosités des poumons.

Qualités de la fumée : Cette herbe est une fumée légère avec une saveur neutre, mais elle peut provoquer une toux intense si elle est utilisée à forte concentration.

Type de plante : Cette plante de 15 à 30 cm de haut se propage par des rhizomes souterrains pour former des colonies étendues dans des conditions de croissance optimales.

Comment la cultiver : Les graines séchées de tussilage germent rarement, mais les graines « fraîches », ainsi que les plantes en pot, sont disponibles en ligne. Un sol riche et humide et un emplacement en plein soleil ou à mi-ombre sont les conditions de croissance préférées de cette plante.

Armoise (Artemesia vulgaris)

armoise

Source : Modernfarmer

Propriétés : Plusieurs anciennes cultures fumaient l’armoise pour favoriser les rêves intenses. Elle produit également un effet psychotrope très léger lorsque vous êtes éveillé.

Qualités de la fumée : Cette herbe a une fumée légère avec une saveur agréable et légèrement sucrée.

Type de plante : L’armoise est une plante vivace qui pousse jusqu’à 61 cm de haut.

Comment la cultiver : Bien que les graines soient disponibles en ligne, l’armoise est plus facile à planter à partir d’une plante en pot. L’armoise prospère avec peu de soins une fois établie, mais attention : elle peut devenir envahissante, surtout dans les endroits humides. Chaque automne, coupez les tiges séchées jusqu’au sol.

Menthe (Mentha spp.)

menthe 1 2

Source : Modernfarmer

Propriétés de la plante : Les menthes sont principalement utilisées pour donner de la saveur aux mélanges à fumer. Il existe de nombreuses variétés qui méritent d’être expérimentées, notamment la menthe verte (Mentha spicata) (photo ci-dessus), la menthe poivrée (Mentha piperita) et la menthe chocolat (Mentha x piperita ‘Chocolate’). Des espèces proches de la menthe, comme la mélisse (saveur citronnée) et la Yerba Buena (saveur sucrée de menthol), sont souvent incorporées dans les mélanges à fumer.

Qualités de la fumée : Varient selon l’espèce.

Type de plante : Dans des conditions de croissance optimales, ces plantes vivaces herbacées se répandent pour former des colonies étendues.

Comment cultiver : La menthe est plus facile à établir à partir de plantes en pot, ou en transplantant une touffe d’une parcelle déjà établie, qu’en semant des graines. Les conditions de croissance préférées de cette plante sont un peu de soleil et un sol riche et humide. Les menthes peuvent devenir envahissantes dans le jardin, surtout dans les zones humides, et il est donc préférable de les confiner dans un pot. Chaque automne, coupez les tiges séchées jusqu’au sol.

Sauge (Salvia spp.)

sauge 1 1

Propriétés : Les sauges sont généralement utilisées pour donner de la saveur aux mélanges à fumer. Il existe de nombreuses variétés qui méritent d’être expérimentées, notamment la sauge blanche (Salvia apiana), la sauge noire (Salvia mellifera) et la sauge ananas (Salvia elegans).

Qualités de la fumée : Varient selon l’espèce.

Type de plante : La plupart des sauges sont des plantes vivaces arbustives, allant de moins de 30 cm à plus de 182 cm de haut.

Comment la cultiver : Les conditions de croissance varient selon les espèces, mais la plupart des sauges préfèrent le soleil et des conditions sèches. Taillez environ 50 % des plantes chaque automne.

Comment préparer votre propre mélange d’herbes à fumer ?

Les mélanges à fumer sont en grande partie une question de goûts et de préférences personnelles – expérimentez différentes combinaisons d’herbes pour voir ce qui vous convient le mieux – mais voici les bases pour vous aider à vous lancer.

  • Récoltez des feuilles jeunes et fraîches, idéalement le matin après l’évaporation de la rosée du matin.
  • Faites sécher les feuilles lentement à l’intérieur – suspendez-les en groupe au plafond ou étalez-les sur une fenêtre. Ne les faites pas sécher rapidement dans un four, si voulez que les feuilles conservent un peu d’humidité pour une fumée plus douce.
  • Une fois sèches, écrasez les feuilles à la main pour obtenir une consistance homogène.
  • Mélangez-les en suivant les instructions ci-dessous :

Conseils en plus :

  • La molène est la « base » idéale pour les mélanges à fumer car elle est si légère et si douce. Elle devrait constituer environ 50 % du mélange.
  • Ajoutez ensuite plusieurs autres herbes pour constituer le « corps » du mélange. L’armoise et la scutellaire créent une fumée plus capiteuse, tandis que la busserole confère une qualité plus proche de celle du tabac. Ajoutez un peu de tussilage si vos poumons sont irrités par l’usage fréquent du tabac. Combinées, ces herbes devraient constituer environ 40 % du mélange.
  • Utilisez des herbes aromatiques, comme la menthe et la sauge, pour les derniers 10 % du mélange.
  • Si le mélange est trop dur lorsque vous le fumez, essayez de vaporiser les herbes séchées avec un vaporisateur d’eau afin de réintroduire un peu d’humidité.
  • Conservez les mélanges à fumer dans des bocaux en verre ou des sachets en plastique refermables.

Lire aussi Voila ce qui arrive quand de la menthe pousse dans votre maison

Contenus sponsorisés