5 plantes à éviter dans la chambre à coucher : elles peuvent provoquer des allergies

Les plantes d’intérieur ne conviennent pas à tout le monde. Certaines plantes ont en effet un potentiel allergisant. Elles déclenchent de ce fait des symptômes d’allergie, qui se traduisent par une dermatite de contact, une rhinite ou encore une conjonctivite. Découvrez les 5 plantes d’intérieur allergisantes qu’il ne faut pas garder dans la chambre à coucher.

Si certaines plantes ont la réputation de purifier l’air ambiant de l’intérieur, d’autres sont plutôt allergisantes. Elles véhiculent des allergènes susceptibles de déclencher des réactions allergiques. Celles-ci se traduisent par une réaction des voies respiratoires ou une allergie de contact.

Pourquoi certaines plantes ont un potentiel allergisant ?

Les feuilles des plantes, leurs fruits, leur tige ou leur sève peuvent contenir des substances dites allergènes, c’est-à-dire susceptibles de déclencher des allergies. En plus de cela, certaines plantes, comme les plantes à fleurs, peuvent libérer le pollen dans l’air, et provoquer ainsi des réactions chez les personnes allergiques au pollen. 

Les symptômes d’une réaction allergique sont, entre autres, une conjonctivite, un eczéma de contact, une rhinite, une crise d’asthme, ou encore une urticaire, c’est-à-dire une réaction inflammatoire de la peau qui entraîne l’apparition de plaques rouges ressemblant aux piqûres d’ortie.

Quelles sont les plantes d’intérieur allergisantes ?

Certaines plantes d’intérieur contiennent des allergènes qui peuvent générer des réactions allergiques. Ces allergènes peuvent se trouver sur les feuilles, dans la sève, le pollen ou encore le parfum.

  1. Le ficus benjamina : plante au fort potentiel allergisant

ficus-benjamina

Ficus benjamina – Source : spm

Appelé également le figuier pleureur, le ficus est un arbuste décoratif originaire d’Asie et d’Océanie. La sève du ficus contient des substances proches du latex et qui ont un potentiel allergisant fort. Ces allergènes sont libérés dans l’air avec la poussière, lorsque le feuillage du ficus est secoué.

  1. Le yucca gloriosa : plante d’intérieur allergisante

yucca

Yucca – Source : spm

Le yucca est un arbuste succulent vivace au feuillage persistant. Originaire d’Amérique centrale, le yucca peut être cultivé en intérieur ou en extérieur. Bien que la hampe et les graines du yucca soient comestibles, le reste de la plante est toxique. En outre, le yucca peut causer des allergies de contact ou des irritations. 

  1. Le philodendron : plante tropicale allergisante

Philodendron1

Philodendron – Source : spm

Il faut savoir qu’il y a plusieurs variétés de philodendron. Il s’agit d’une plante tropicale aux feuilles plus ou moins découpées. Bien qu’elle soit peu exigeante et facile d’entretien, cette plante d’intérieur ne convient pas à tout le monde, en raison de son potentiel allergisant. En cas de contact, le philodendron peut causer des démangeaisons, des rougeurs et une sensation de brûlure. Les feuilles et la tige de cette plante sont particulièrement toxiques. Rapprocher cette plante de sa bouche peut engendrer un gonflement des lèvres, et de la langue, une sensation de brûlure, ou pire encore, des difficultés respiratoires. En plus de cela, la sève du philodendron contient de l’oxalate de calcium, qui pourrait provoquer un eczéma. Notez que cette plante est toxique pour les animaux domestiques.

Les plantes vertes ne sont pas les seules responsables des allergies, les fleurs peuvent également avoir un potentiel allergisant. C’est le cas d’ailleurs de l’amaryllis, du chrysanthème, mais aussi de l’orchidée, la tulipe ou le géranium.

  1. L’amaryllis : plante à fleurs au potentiel allergisant

Amaryllis

Amaryllis – Source : spm

L’amaryllis est une plante vivace à fleurs. Elle est selon Doctissimo, toxique pour les bébés, notamment à cause de son bulbe. L’ingestion peut provoquer une diarrhée, des vomissements, ou encore une sécheresse des muqueuses ou des tremblements.

  1. Le chrysanthème : plante florifère allergisante

Chrysanthème

Chrysanthème – Source : spm

Le chrysanthème est une plante florifère vivace. Les feuilles, les fleurs et la tige du chrysanthème sont allergisantes et irritantes. Le contact avec cette plante risque de provoquer une dermatite de contact allergique. Les parties du corps exposées à la plante peuvent développer un eczéma rouge, notamment entre le printemps et l’été. Les manifestations cutanées peuvent s’aggraver durant la période de croissance de la plante.

Cette liste non exhaustive de plantes allergisantes, vous permet de connaître les plantes d’intérieur à ne pas garder dans votre chambre à coucher et encore moins dans la chambre des enfants.

Lire aussi Des taupes dans le jardin ? Oubliez les pièges, cette plante les fait fuir

Contenus sponsorisés