5 façons de reconnaitre si un oeuf est frais ou pourri

Chaque année, plusieurs millions d'œufs finissent par être jetés parce que la date de péremption a été dépassée. Les œufs, qui font partie des aliments sains à consommer dans le cadre d’un régime équilibré, peuvent rester plusieurs semaines dans le réfrigérateur. Mais au fil du temps, l'œuf peut devenir de mauvaise qualité, à mesure que la poche d’air à l’intérieur s’agrandit et les blancs s’amincissent. Dans cet article, passons en revue quelques astuces qui vous permettront de savoir si un œuf est encore bon à la consommation ou s’il est périmé.

En France, on compte près de 10 millions de tonnes de nourriture qui finissent à la poubelle chaque année. Souvent, les personnes préfèrent jeter des aliments quand la date de péremption est dépassée. Bien que dans l’Hexagone, le nombre d’oeufs qui finissent par être gaspillés reste inconnu, le média britannique The Guardian qui cite les travaux de la communauté anti-gaspi Too good to go rapporte qu’au Royaume-Uni, ce sont 720 millions d’œufs qui finissent à la poubelle tous les ans. 

La raison principale de ce gâchis est le fait que 77%  des britanniques ont du mal à savoir si un œuf est frais après le dépassement de la date de péremption. Vous voulez préparez un brunch mais vous ne savez plus depuis combien de temps vos oeufs sont au frigo ? Pas de panique. Il existe des moyens pour savoir s’ils sont consommables ou pas : 

dates 1024x768 1
Vérifier les dates – Source : Chatelaine

1. Vérifier les dates de péremption

Les oeufs que vous achetez au supermarché ont tous une date de consommation recommandée qui est indiquée sur leur emballage. En sus, la réglementation française oblige le distributeur à ne plus vendre les oeufs 7 jours avant la date de durabilité minimale (Ddm) inscrite sur l’emballage, comme l’explique le site Femme Actuelle. Mais si vous vous approvisionnez en œufs au poulailler, la date de consommation recommandée n’est pas indiquée. Ainsi, il faut savoir que la date limite de consommation (Dlc) se situe 28 jours maximum après le jour de ponte. Toutefois, les œufs peuvent être conservés au réfrigérateur un mois après la date de consommation recommandée, soit 58 jours après le jour de ponte, si les coquilles ne sont ni fêlées ni brisées. La conservation des aliments dans des conditions optimales permet de garder leur fraîcheur, d’éviter les moisissures et de lutter activement contre le gaspillage alimentaire. Le respect de la chaîne du froid et des dates limites s’avère nécessaire pour éviter les organismes pathogènes qui font courir un risque pour la santé. Ainsi, mettre les œufs au réfrigérateur permet de préserver leurs qualités gustatives et nutritionnelles et d’empêcher la croissance des bactéries. Toutefois, il ne faut surtout pas laver les œufs qui ne vont pas être consommés dans l’immédiat, au risque de leur faire perdre la pellicule protectrice que la poule y laisse. Mais si les dates ne figurent pas sur l’emballage, il est nécessaire de trouver d’autres moyens pour savoir s’ils sont périmés. 

oeufs bol 1024x576 1
Des oeufs dans un bol – Source : Bon Appetit

2. Sentir l’oeuf 

À l’instar des produits frais comme les fromages, les desserts, la crème fraîche, ou encore les yaourts, les œufs peuvent présenter une odeur suspecte une fois la date limite dépassée. Ainsi, si vous constatez que l’œuf dépasse la date de péremption et que vous souhaitez garder le produit pour une consommation ultérieure, commencez par le sentir. Des aliments périmés dégagent souvent une odeur désagréable et ne doivent pas être mangés. Ils peuvent avoir perdu leurs vitamines et avoir un goût altéré. En sus, les produits alimentaires périssables ont une durée de conservation limitée et peuvent être dangereux pour votre santé si les dates limites de consommation ne sont pas respectées. Les œufs périmés, qu’ils soient cuits ou crus, peuvent dégager une odeur caractéristique. Si vous n’arrivez pas à déchiffrer l’étiquetage et que l’odeur n’est pas assez révélatrice, vous pouvez casser l’œuf dans un bol ou dans un saladier puis le sentir, conseille Taylor Jones, diététicienne. Si l’odeur vous rebute, jetez l’œuf et lavez le récipient avec de l’eau chaude. Si l’odeur vous semble normale, il faut consommer rapidement l’œuf en préparant une omelette par exemple. 

oeuf casse
Un oeuf cassé – Source : Healthline

3. Vérifier l’apparence de la coquille 

Vos yeux peuvent également vous aider à identifier si un œuf est périmé ou consommable. Avant de consommer un produit, il est préférable de l’inspecter visuellement pour éviter tout risque. D’après la spécialiste, il faut vérifier si la coquille n’est pas poudreuse, visqueuse ou fissurée. Tout aspect douteux peut révéler la présence de moisissure. En sus, si la coquille est sèche et semble en bon état, cassez l’œuf dans un bol et sachez identifier toute décoloration suspecte. Généralement, il s’agit d’une couleur bleue, rose, noire ou verte dans le blanc ou le jaune d’oeuf. En réalité, cela peut révéler la croissance de bactéries à même de provoquer une intoxication alimentaire. Comme le confirme le Dr Julia Roux, médecin gastro-entérologue, les salmonelles sont des bactéries que l’on peut retrouver dans les œufs et les préparations à base d’œufs crus ou peu cuits, ainsi que dans les produits laitiers. Ces germes peuvent causer une salmonellose, une intoxication qui engendre des symptômes comme la fièvre, la diarrhée, les vomissements ou encore les douleurs abdominales. Par ailleurs, si le jaune ou le blanc d’oeuf coule, cela peut indiquer que l’oeuf est vieilli mais qu’il peut ne pas avoir atteint sa limite d’utilisation. 

4. Plonger l’oeuf dans de l’eau 

Selon LCI, une autre technique peut être efficace pour savoir si l’œuf est toujours comestible. Pour ce faire, il faut plonger l’œuf dans une casserole ou un saladier rempli d’eau. S’il descend vers le fond du récipient, il est encore bon à la consommation. Mais s’il reste dressé, cela signifie qu’il doit être mangé rapidement. S’il remonte à la surface, c’est qu’il est périmé. En réalité, plus l’œuf vieillit, plus l’humidité s’évapore par des pores microscopiques et la poche d’air grossit. De ce fait, plus l’œuf est vieilli, plus il flotte. Toutefois, si vous voulez consommer des œufs dans l’immédiat, ne reproduisez pas cette expérience. Ce plongeon peut engendrer une perte de la cuticule se trouvant sur la coquille. Or, cette dernière préserve l’œuf des bactéries comme la salmonelle. 

5. Utiliser la technique du mirage

Le mirage est une technique qui permet d’évaluer la qualité des œufs ou le développement du poussin dans un œuf fécondé. Généralement, cette technique est réalisée dans le milieu industriel grâce à des équipements spécialisés permettant de classer les œufs de table avant de les étiqueter et de les emballer. Mais vous pouvez toujours réaliser la méthode chez vous, si vous le souhaitez. Pour ce faire, vous avez besoin d’un endroit frais peu éclairé. Munissez-vous d’une source de lumière comme une bougie ou une petite lampe de poche. Tenez la source lumineuse vers l’extrémité de l’œuf puis inclinez l’œuf et tournez-le de gauche à droite. Le contenu de l’œuf doit être visible. Cette technique permet de voir si la bulle d’air est petite ou grande. À mesure que l’œuf vieillit, l’eau s’évapore et est remplacée par des gaz. Ainsi, plus la poche d’air s’agrandit, plus l’œuf est vieilli. 

aliments perime
Reconnaître des aliments périmés – Source : Maxisciences

Peut-on consommer des aliments après leur date de péremption ? 

Certains aliments peuvent être consommés plusieurs jours après la date de péremption mentionnée sur l’emballage. Toutefois, une personne qui consomme des poissons crus, des œufs ou encore des viandes périmées prend des risques pour la santé. Bien qu’on soit tous contre le gaspillage alimentaire, il est nécessaire de bien vérifier les emballages des produits qu’on achète dans les supermarchés pour s’assurer que leur consommation est sans danger. En réalité, dépasser la date d’expiration d’un produit périssable expose à diverses maladies. Voici une liste d’aliments que l’on peut consommer après la date de péremption, relayée par nos confrères de Femme Actuelle

  • Les aliments qui ne se périment jamais : 

Certains aliments comme le vrai miel qui a de nombreux bienfaits pour la santé, le sel, le sucre ou encore le vinaigre ne se périment jamais et se conservent éternellement. 

  • Les aliments qui ne se périment pas, sauf dans certains cas :

Les boîtes de conserves, le riz, les pâtes, la fécule de maïs, la farine, les céréales ou encore les légumes secs peuvent rester intacts bien après la date d’expiration marquée sur l’emballage. Toutefois, ces produits peuvent être infestés par des mites alimentaires et subir une altération. 

  • Les aliments qui peuvent être consommés après la date de péremption 

La moutarde, le ketchup, les cornichons ou encore les épices peuvent se conserver et être consommés bien après la date de péremption. En réalité, les dates d’expiration de ces aliments peuvent être dépassées. Néanmoins, leur goût peut changer au fil du temps. Parmi les autres aliments qui peuvent être consommés après la date de péremption, on retrouve les produits laitiers comme les crèmes fraîches, les fromages, le lait et les yaourts. Ces derniers, s’ils ne sont pas ouverts, peuvent être consommés une à deux semaines après la date mentionnée. Pour savoir s’ils sont bons, vérifiez l’emballage. S’il a gonflé, c’est que des bactéries potentiellement dangereuses se sont développées et qu’il est préférable de jeter les produits. En sus, une odeur âcre et acide peut indiquer qu’ils ont tourné. Par ailleurs, les produits surgelés peuvent se consommer après la date mentionnée sur l’emballage, si la chaîne de froid a été respectée. S’il est bien conservé, le poisson cru peut être conservé 6 à 9 mois après la date de péremption. Pour la volaille et les fruits et légumes, le délai se prolonge à un an. Néanmoins, les plats surgelés se conservent moins bien que les produits emballés.  

  • Les aliments à ne surtout pas consommer après la date de péremption

Les bactéries sont plus susceptibles de se loger dans des aliments en particulier. C’est le cas des viandes, des œufs et poissons crus sous vide ainsi que la charcuterie. Ainsi, pour protéger sa santé et éviter une infection alimentaire potentielle, il faut se fier scrupuleusement à la date limite mentionnée dans ces aliments. En sus, si l’emballage gonfle, cela peut signaler que des bactéries comme la salmonelle, la listeria ou l’escherichia coli prolifèrent dans les aliments. De plus, si vous ouvrez ces produits contaminés par des bactéries, vous observerez un aspect gélatineux et vous constaterez une odeur rebutante. Par ailleurs, les jus de fruits frais peuvent contenir des bactéries si on ne respecte pas la date limite de consommation, de même que les fromages au lait cru. Et pour cause, les fromages frais sont vulnérables face aux bactéries et il est nécessaire de faire attention à toute couleur et toute odeur suspecte. Enfin, les salades vendues en sachet peuvent contenir des bactéries. Dans ce sens, il est primordial de respecter la date limite de consommation affichée sur l’emballage. 

Lire aussi Une astuce avec du bicarbonate de soude pour écaler vos oeufs facilement

Contenus sponsorisés